Skip to main content

Comment revoir son plan de retraite après la COVID-19

Les mesures de confinement disparaissent progressivement, mais les médecins doivent s’adapter à la nouvelle réalité des masques, de la distanciation sociale et des mesures sanitaires encore plus strictes. Ces règles de sécurité réduiront forcément le nombre de patients que vous verrez tout en augmentant vos dépenses.

Si vous avez dû interrompre vos activités professionnelles et si vous prévoyez une diminution à court terme de votre facturation, votre épargne-retraite pourrait en souffrir.

La plupart des médecins n’avaient évidemment pas planifié la pandémie, mais un plan financier peut intégrer une diminution éventuelle des revenus, qu’elle soit planifiée (année sabbatique ou congé parental) ou non (maladie, nécessité de s’occuper d’un proche malade ou pandémie). Heureusement, une révision judicieuse de votre plan financier peut maintenir vos objectifs à votre portée.

Première étape : parler à son comptable

Selon une étude de MNP LLP commandée par l’Association médicale canadienne, le revenu mensuel des médecins pourrait diminuer de 15 % à 267 %1 à cause de la pandémie de COVID-19, selon leur spécialité, leur lieu de travail et leurs frais fixes.

Diminution estimée du revenu mensuel après impôt des médecins, par scénario

Si vous exercez en société et que vous avez dû fermer votre clinique ou ralentir considérablement le rythme de vos activités professionnelles, une réévaluation du montant ou de la forme (salaire ou dividendes) de la rémunération venant de votre société pourrait être nécessaire.

Si vous modifiez votre rémunération, assurez-vous que votre plan englobe l’ensemble de la famille. En effet, même si les revenus de votre société sont en baisse, les dépenses de votre ménage ont peut-être diminué et il serait donc naturel de revoir à la baisse votre rémunération. Ce faisant, cependant, vous devrez comprendre les répercussions possibles sur votre épargne-retraite.

Prise en compte de la perte de revenu de cette année

De nombreux médecins exercent en société et utilisent leur société pour épargner en vue de leur retraite. Toute diminution de revenu cette année pourrait avoir des conséquences à long terme, surtout si l’on tient compte de la perte de rendement composé.

Prenons un chirurgien orthopédiste canadien qui facture annuellement des honoraires de 500 000 $ et qui épargne 50 000 $ par année dans sa société en prévision de sa retraite qu’il prévoit prendre dans dix ans. À cause de la baisse de revenu imputable à la pandémie, il ne pourra pas laisser la somme habituelle dans la société cette année. Sans ces 50 000 $ en 2020, il disposera à la retraite de 82 350 $ de moins.

 

50 000 $ à un taux de croissance de 5 %

5 ans

64 168 $

10 ans

82 350 $

Cet exemple est fictif et est présenté à titre d’illustration seulement.

Nul ne peut prédire avec exactitude à quel moment les soins de santé reviendront à la « normale », ni même s’il y aura un tel retour, d’où la difficulté d’estimer vos futurs revenus et vos épargnes. En vous dotant d’un plan financier adapté à vos dépenses professionnelles et à celles de votre ménage et en y apportant les ajustements requis, vous arriverez plus facilement à gérer vos attentes et à vous concentrer sur un objectif.

En plus d’accumuler des épargnes dans votre société, vous cotisez aussi peut-être à un REER et vous ne disposez peut-être pas cette année des liquidités nécessaires pour verser votre cotisation habituelle. N’oubliez pas cependant que si vous réduisez cette année le salaire que vous verse votre société, vos droits de cotisation pour l’année d’imposition 2020 seront aussi réduits, car ces droits correspondent à 18 % de votre revenu gagné jusqu’à concurrence de 27 230 $.

N’oubliez pas que les droits de cotisation inutilisés sont reportés indéfiniment. Vous pouvez également cotiser dans un REER de conjoint pour équilibrer vos revenus à la retraite.

Quels seront les effets sur votre retraite?

Votre conseiller MD* peut vous aider à analyser les chiffres et vous remettre sur la bonne voie en ajustant votre plan de retraite aux sommes dont vous devriez disposer dans votre société, dans votre REER personnel et dans le REER de votre conjoint. Des ajustements peuvent devoir être apportés au montant de vos cotisations, à la répartition et à l’attribution de votre actif, aux sommes que vous versez dans un compte donné ou aux sommes versées à un membre de votre famille.

Le processus de planification financière suppose la révision et la modification de vos plans afin de les adapter aux changements qui surviennent dans votre vie. La planification de votre retraite est un processus dynamique. Communiquez avec un conseiller MD pour vous assurer d’atteindre vos objectifs.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.

1 Le premier scénario suppose une réduction des services médicaux comparable à celle vécue en 2003 lors de l’éclosion du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), tandis que le deuxième prévoit des répercussions environ deux fois plus importantes.

L’information ci-dessus ne doit pas être interprétée comme des conseils professionnels en placements ou d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou de nature similaire applicables en contexte canadien ou étranger, et elle ne saurait en aucun cas remplacer les conseils d’un fiscaliste, d’un comptable ou d’un conseiller juridique indépendant.