Que signifient la liquidité réduite et la volatilité accrue pour les investisseurs?

September 13, 2019 Idriss Benzina

La tension croissante que suscitent le litige commercial sino-américain et la baisse connexe des taux de rendement obligataires a provoqué au cours des dernières semaines une nouvelle poussée de volatilité. Lorsque le pessimisme gagne les marchés, les investisseurs réduisent habituellement leurs positions, d’où une baisse de la liquidité.

Qu’entend-on au juste par liquidité et volatilité?

La liquidité d’un marché s’entend de la capacité d’y acheter ou d’y vendre rapidement des actifs à un prix conforme à leur valeur réelle. Dans un marché très liquide, il est facile de négocier des titres à leur valeur marchande.

La volatilité s’entend de la tendance des rendements à fluctuer autour de leur moyenne. Les marchés boursiers sont intrinsèquement volatils, car les investisseurs réagissent sans cesse à l’actualité (conjoncture économique, événements géopolitiques, mesures politiques, événements influant sur une action précise, etc.).

Le marché à terme de l’indice S&P 500 est un bon indicateur de la liquidité du marché tandis que l’indice CBOE SPX (VIX) en mesure la volatilité en quantifiant les fluctuations prévues des cours boursiers grâce aux prix des options de l’indice S&P 500 des 30 prochains jours. Souvent surnommé « indice de la peur », le VIX est comptabilisé en temps réel par la Chicago Board Options Exchange.

Les indicateurs de croissance économique (prix des biens de consommation et des services, statistiques manufacturières américaines et taux de chômage et d’inflation) contribuent encore à la compréhension de la volatilité de base. De 2017 à 2018, la volatilité a cependant nettement dépassé les attentes. Selon une étude de Goldman Sachs intitulée The Rising Importance of Falling Liquidity, la poussée de l’indice VIX observée en février 2018 découle probablement d’une aversion au risque généralisée chez les investisseurs.

La liquidité, fer de lance de l’efficacité des marchés

La liquidité influe très fortement sur la capacité des investisseurs de se défaire de leurs positions au moment opportun. Elle influe aussi de manière déterminante sur l’efficacité de l’accès et de la sortie des marchés.

Si l’effet des ordres d’opérations sur les fluctuations des cours est moins important dans un marché très liquide, en période de liquidité réduite, il arrive que l’envoi simultané de multiples ordres semblables provoque des fluctuations de grande amplitude et que l’exécution de ces ordres dans l’urgence engendre des krachs éclair.

Selon certaines études, il existerait un lien négatif important entre l’indice VIX et le marché à terme. Il arrive en effet qu’un sursaut de volatilité déclenche les algorithmes des programmes d’automatisation des opérations qui vendent systématiquement certains titres dans l’éventualité d’un événement donné, ce qui réduit d’autant la liquidité. Les effets de ces mouvements sur les cours boursiers peuvent être spectaculaires, surtout si de nombreux autres investisseurs, qui normalement créeraient la liquidité requise, choisissent de rester à l’écart.

À cause de la prolifération de ces programmes hypersensibles, il arrive que tous les négociateurs cherchent à acheter ou à vendre au même moment, ce qui crée un choc des prix. La possibilité d’un krach du marché imputable à une baisse spectaculaire de la liquidité, elle-même attribuable à des opérations déclenchées par algorithme est une réalité désormais bien concrète.

Un marché en santé est intrinsèquement volatil

En soi, la volatilité n’est pas mauvaise. Comme je l’ai déjà indiqué, elle est normale et continue. Il serait irréaliste de s’attendre à une hausse constante des cours. Leurs fluctuations corrigent les anomalies et créent même parfois des possibilités. Comme dans bien d’autres domaines, ce sont les excès qui sont nuisibles : trop de volatilité peut être malsain.

L’aspect fondamental de la volatilité est l’influence qu’elle peut avoir sur la stratégie de gestion du risque intégrée à votre plan boursier. Si vous êtes actif sur un petit marché à forte volatilité, vous devriez sérieusement envisager de limiter la taille de vos positions et faire preuve de prudence afin de limiter d’éventuelles pertes susceptibles imputables à des mouvements soudains et inattendus des marchés.

Malgré les manchettes actuelles, nous ne nous préoccupons pas outre mesure de la baisse récente de la liquidité et de l’augmentation de la volatilité. Comme toujours, nous continuons de surveiller la conjoncture économique mondiale et nous ajusterons notre stratégie si le besoin s’en fait sentir. Pour plus de renseignements, nous vous invitons à communiquer avec votre conseiller MD*.

 

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.

A propos de l'auteur

Idriss Benzina

Idriss Benzina, CFA, M. Sc., est négociateur au sein de l’équipe de gestion des placements et de la stratégie chez Gestion financière MD. Il compte plusieurs années d’expérience à titre de gestionnaire de portefeuille et de négociateur, plus particulièrement dans le secteur des FNB, des titres à revenu fixe, des devises et des instruments dérivés.

Plus de contenu de Idriss Benzina

Aucun article précédent

Article suivant
La Banque du Canada laisse les taux inchangés, invoquant les inquiétudes quant au commerce mondial
La Banque du Canada laisse les taux inchangés, invoquant les inquiétudes quant au commerce mondial

La croissance au Canada surpasse les attentes, mais les conflits commerciaux plombent l’économie mondiale.

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!