Skip to main content

Poursuite du retrait progressif des mesures d’assouplissement en raison de l’augmentation de l’inflation

Messages clés

  • La cible du taux des fonds fédéraux demeure dans une fourchette de 0 % à 0,25 %.
  • La Réserve fédérale des États-Unis continue à réduire ses achats d’actifs.
  • La croissance américaine est revue à la baisse pour 2021, mais à la hausse pour 2022.

Lors de sa dernière réunion régulière de 2021, le Federal Open Market Committee (FOMC) a annoncé sa décision unanime de laisser inchangée la fourchette cible du taux des fonds fédéraux (0 % à 0,25 %), une décision qui n’a étonné personne. Il a en outre annoncé qu’il allait accélérer le retrait progressif des mesures d’assouplissement en réduisant ses achats de valeurs du Trésor et de titres d’agences adossés à des créances hypothécaires de 20 milliards et de 10 milliards de dollars américains, respectivement.

Poursuite du retrait progressif des mesures d’assouplissement

La Réserve fédérale a également publié ses plus récentes prévisions économiques. Par rapport à celles de septembre, la croissance a été repoussée de 2021 à 2022. Pour 2021, elle a été révisée à la baisse, soit de 5,9 % à 5,5 %, tandis que pour 2022, elle a plutôt été revue à la hausse, de 3,8 % à 4,0 %. Le retard de la croissance s’explique par les déséquilibres persistants de l’offre et de la demande attribuables à la pandémie et à leur contribution à la hausse de l’inflation, ainsi que par les incertitudes continues causées par le virus et les nouveaux variants.

Les indicateurs de l’activité économique et de l’emploi continuent de s’améliorer grâce aux importants programmes d’aide et à la progression soutenue des campagnes de vaccination, ce qui permet à la Réserve fédérale de poursuivre la réduction de ses mesures d’assouplissement.

Malgré les réductions prévues, le FOMC gonflera ses avoirs en valeurs du Trésor et en titres d’agences adossés à des créances hypothécaires d’au moins 40 milliards et 20 milliards de dollars américains respectivement en janvier.

La Réserve fédérale n’a pas modifié sa position sur le rythme des réductions, mais a précisé qu’elle entendait diminuer d’autant la valeur de ses achats tous les mois par la suite. Elle se tient toutefois prête à corriger le tir si les perspectives économiques devaient changer, puisque les risques associés à la pandémie perdurent.

Conformément à nos prévisions, la fin du retrait progressif des mesures d’assouplissement est maintenant prévue pour mars 2022, ce qui devrait mener à deux ou trois hausses de 0,25 % du taux au cours de l’année.

L’inflation devrait demeurer élevée en 2022

Même si la Réserve fédérale continue de s’attendre à une normalisation de l’inflation aux alentours de sa cible de 2,0 %, elle a révisé ses prévisions nettement à la hausse pour 2021 et 2022, une indication que l’inflation élevée observée en ce moment est plus persistante qu’anticipé. Selon les prévisions de la Réserve fédérale, l’inflation terminera l’année 2022 bien au-dessus de la cible, à 2,6 %, avant de revenir à environ 2,1 % vers la fin de 2024.

Nouvelle accueillie favorablement par les marchés

À la suite de cette annonce, les marchés boursiers et les taux des obligations des États-Unis ont monté, et le dollar américain s’est déprécié par rapport au huard.

Pour l’instant, nous maintenons une surpondération en actions par rapport aux titres à revenu fixe. Cependant, il convient de noter que cette surpondération a eu tendance à s’amoindrir au cours des derniers trimestres, puisque les conditions qui ont entraîné une hausse des actions se sont estompées.

Dans notre portefeuille de titres à revenu fixe, nous limitons généralement notre exposition au risque de taux d’intérêt (durée). Dernièrement, nous ne sommes plus positionnés en fonction d’un aplanissement de la courbe des taux, car les possibilités de hausse semblent limitées. Pour ce qui est des actions, nous maintenons notre surpondération en titres des marchés développés (surtout en actions nord-américaines) par rapport aux marchés émergents. Pour plus de renseignements, nous vous invitons à communiquer avec votre conseillère ou conseiller MD*.

La prochaine annonce de la Réserve fédérale sur les taux d’intérêt est prévue le 26 janvier 2022.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement).

L’information ci-dessus ne doit pas être interprétée comme des conseils professionnels en placements ou d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou de nature similaire applicables en contexte canadien ou étranger, et elle ne saurait en aucun cas remplacer les conseils d’un fiscaliste, d’un comptable ou d’un conseiller juridique indépendant.

 

À propos de l'auteur

RICHARD SCHMIDT, CFA, est gestionnaire de portefeuille adjoint dans l’équipe Gestion multiactif de Gestion financière MD (MD). Il s’occupe principalement des fonds et des fonds collectifs d’actions nord-américaines.

Profile Photo of Richard Schmidt