Hiver 2019 : les marchés boursiers mondiaux rebondissent à la fin du trimestre et de la décennie

February 7, 2020

Les marchés boursiers mondiaux ont rebondi au quatrième trimestre, stimulés par la stabilisation annoncée du cycle économique mondial et le regain d’optimisme dans les dossiers du différend commercial sino-américain et du Brexit.

Les marchés boursiers mondiaux ont rebondi au quatrième trimestre, stimulés par la stabilisation annoncée du cycle économique mondial et le regain d’optimisme dans les dossiers du différend commercial sino-américain et du Brexit. L’indice MSCI Monde (tous les pays) a grimpé de plus de 7 % pendant le trimestre et de 23 % en 2019, un rebond considérable après les creux de 2018. Malgré l’atténuation des risques politiques aux États-Unis, en Chine et au Royaume Uni, certaines des tendances décelées au deuxième semestre de 2019 restent d’actualité en ce début de 2020. À notre avis, la croissance sera plus faible en 2020 qu’au cours de la plupart des dix dernières années et, malgré la stabilisation relative du cycle économique, une relance aussi vigoureuse qu’en 2017 et en 2018 semble peu probable. Toutefois, si l’on se fie aux tendances de l’inflation et à divers indicateurs financiers, les conditions financières resteront accommodantes. Même si nous entendons continuer de privilégier les actions et les devises nord-américaines, nous avons procédé au dernier trimestre à la rotation d’une partie de l’actif vers les marchés développés internationaux. La morosité économique est désormais surtout l’affaire de la zone euro, car la situation s’est stabilisée aux États-Unis et en Chine au quatrième trimestre. La bonne nouvelle? Certains indicateurs avancés pointaient en fin d’année vers une accélération de la croissance économique dans la zone euro. Les perspectives s’améliorent donc modestement dans les trois grandes régions économiques du monde, d’où la persistance de conditions favorables aux marchés boursiers, qui sont toutefois assombries par les prévisions de bénéfices des entreprises. En effet, malgré la vigoureuse remontée des marchés boursiers en 2019, les bénéfices sont demeurés stationnaires, tout comme la situation du secteur manufacturier et du commerce mondial. À l’aube de 2020, la croissance se stabilise, les taux d’intérêt restent bas et stables, et l’inflation par les salaires est maîtrisée. Pour que la phase haussière se poursuive, cette combinaison de facteurs devra mener à l’augmentation des bénéfices des sociétés.
Article précédent
Titres à revenu fixe : rendements à venir plus modérés
Titres à revenu fixe : rendements à venir plus modérés

Les taux sont bas et les investisseurs sont en quête d’instruments plus lucratifs, d’où la hausse des cours...

Vidéo suivante
Hiver 2019 : les fonds et portefeuilles MD continuent d’obtenir de solides résultats
Hiver 2019 : les fonds et portefeuilles MD continuent d’obtenir de solides résultats

Les grands marchés boursiers ont affiché des gains pour un quatrième trimestre consécutif et terminé l’anné...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!