Hiver 2019 : les fonds et portefeuilles MD continuent d’obtenir de solides résultats

February 7, 2020

Les grands marchés boursiers ont affiché des gains pour un quatrième trimestre consécutif et terminé l’année à des sommets historiques ou presque. Vu le caractère exceptionnel du rendement des marchés, celui des fonds et portefeuilles MD n’a rien d’étonnant.

L’année 2019 passera à l’histoire comme l’une des meilleures pour les investisseurs. La majorité des banques centrales ont réduit leurs taux ou préconisé une politique monétaire accommodante. La situation a favorisé les marchés tant boursiers qu’obligataires. Des manchettes annonçant une récession imminente ont cependant commencé à surgir ici et là, ce qui coïncide habituellement avec l’amorce d’une phase baissière. Avec l’indice S&P 500 à un sommet record, certains craignaient un gonflement des évaluations boursières. Malgré tout, l’année a été exceptionnelle pour les clients de MD. Dans le secteur des titres à revenu fixe, l’indice obligataire universel FTSE Canada a affiché un rendement de 6,9 % pour l’année, tandis que celui de l’indice des obligations canadiennes à long terme FTSE s’est chiffré à 12,7 %. Ces résultats impressionnants rappellent l’importance des obligations dans un portefeuille. Les grands indices boursiers viennent de connaître un quatrième trimestre consécutif de hausse et ont terminé l’année à des sommets historiques ou presque. Vu le caractère exceptionnel des rendements de 2019, ceux des fonds MD n’ont rien d’étonnant. Les fonds de la famille MD continuent de se classer avantageusement par rapport à leurs concurrents. Les résultats du Fonds américain de croissance MD, dont la vigueur ne se dément pas, sont un exemple éloquent des récents succès de nos fonds communs et fonds collectifs de titres américains. Non seulement le Fonds affiche des résultats sur trois ans se situant dans le premier quartile, mais il est au nombre des rares fonds dont le rendement sur un an, trois ans et cinq ans est supérieur à celui de l’indice S&P 500. Ce rendement exceptionnel est surtout attribuable aux titres détenus dans les secteurs des produits de consommation discrétionnaire et des technologies de l’information, comme les actions de Lululemon, Amazon et Nike, mais aussi de Mastercard, Microsoft et Salesforce.com. Placements d’avenir MD constitue une autre belle histoire de réussite. Les résultats du Fonds sur trois ans le situent dans le premier quartile grâce à un rendement de 21 % l’an dernier et à un rendement annuel composé sur dix ans supérieur à 10 %. Bref, le Fonds a retrouvé sa gloire passée. Nous n’avons pas investi dans le secteur bancaire et le secteur automobile japonais, qui ont offert des rendements négatifs. En revanche, nous avons gardé en portefeuille plusieurs titres de sociétés technologiques et industrielles nippones. Après des années de progression fulgurante pour les indices boursiers américains, le Japon offre aujourd’hui de belles possibilités de diversification aux investisseurs à la recherche de croissance potentielle. Soyons clairs : je ne suggère pas aux investisseurs de délaisser les actions américaines. En fait, plus tôt cette année, nous avons augmenté la pondération tactique et stratégique des actions américaines dans nos portefeuilles, une décision au nombre de celles qui expliquent la vigueur récente du Fonds collectif d’occasions tactiques mondiales GPPMD. Cette approche, semblable à celle utilisée pour les Portefeuilles Précision MD, nous aide à nous ajuster à l’évolution de l’environnement macroéconomique mondial et à ses effets sur le marché. Ce facteur est important, car les marchés boursiers viennent de connaître plusieurs années de forte progression. Une nouvelle phase du cycle pourrait donc s’amorcer bientôt. En résumé, les portefeuilles MD ont offert des résultats extrêmement solides en 2019. Je m’en voudrais de terminer mon aperçu sans rappeler aux épargnants qu’il est peu probable que les résultats de 2019 se répètent en 2020. Nous demeurons optimistes quant aux possibilités de placement qui s’offrent à nous, mais, à notre avis, les rendements en 2020 se rapprocheront davantage d’hypothèses à long terme plus réalistes.
Vidéo précédente
Hiver 2019 : les marchés boursiers mondiaux rebondissent à la fin du trimestre et de la décennie
Hiver 2019 : les marchés boursiers mondiaux rebondissent à la fin du trimestre et de la décennie

Les marchés boursiers mondiaux ont rebondi au quatrième trimestre, stimulés par la stabilisation annoncée d...

Article suivant
REER et CELI : des options à reconsidérer pour les médecins qui exercent en société
REER et CELI : des options à reconsidérer pour les médecins qui exercent en société

Avant 2018, c’était sensé de conserver vos bénéfices dans votre société. Depuis, le REER et le CELI sont de...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!