Les fluctuations du taux de change peuvent-elles avoir une incidence sur la valeur de votre portefeuille de placements?

June 30, 2011

Même si la croyance populaire veut que l'effet des fluctuations du taux de change sur les placements étrangers finissent par s'équilibrer à long terme, la valeur de vos placements — mesurée en dollars canadiens — peut souffrir des récentes hausses que le dollars canadien a connu.

Il est bien sûr possible de vous en tenir uniquement à des placements canadiens, mais la diversification géographique de votre portefeuille est essentielle si vous désirez réduire le risque et optimiser le rendement. Le problème des placements étrangers est qu'ils comportent intrinsèquement une certaine part de risque de change. Peut-on se permettre de ne pas en tenir compte?

En termes simples, vos décisions en matière d'opérations de change — comme toutes vos autres décisions de placement — doivent être gérées activement.

« Services aux médecins MD est l'une des premières sociétés de placement à reconnaître cette réalité et à prendre des mesures concrètes », déclare Craig Maddock, vice-président, Gestion des placements. « Depuis le début de l'année, l'équipe de Gestion des placements et stratégie de MD a donc ajouté un deuxième volet à la gestion de ses fonds. Elle a retenu les services d'un gestionnaire des opérations de change de calibre mondial pour s'efforcer d'accroître le rendement des portefeuilles et réduire la volatilité associée aux placements étrangers. Dans le choix de ce gestionnaire (en l'occurrence, Gestion globale d'actifs CIBC), nous avons appliqué le même processus exclusif et rigoureux de gestion des placements que nous utilisons pour la sélection de tous nos autres gestionnaires de fonds. »

Depuis la mise en place de notre système de gestion des opérations de change, la qualité de la gestion de nos portefeuilles s'est améliorée et les rendements ont augmenté, sans qu'il en coûte un cent de plus aux clients de MD.

La méthode de MD consiste à gérer de manière dynamique les opérations de change, en appliquant une stratégie qui accroît la marge de manœuvre des gestionnaires quant au nombre de décisions de change prises et quant aux délais dont ils disposent pour les prendre. Dans le cadre de cet exercice, le gestionnaire des opérations de change augmente ou diminue l'exposition du fonds au risque de change selon son propre « point de vue » de la conjoncture. Il respecte en cela les mêmes principes que ceux appliqués par les gestionnaires des fonds MD, travaillant fondamentalement à la poursuite du même objectif, même si les gestionnaires des deux catégories travaillent indépendamment les uns des autres. De cette manière, les gestionnaires de fonds peuvent continuer de travailler avec le degré d'indépendance habituel — mettant à contribution leurs compétences et leur vision pour atteindre les objectifs du fonds.

« Dans les faits, le client bénéficie de trois opinions expertes différentes : celle de notre équipe interne de professionnels en placement, complétée par celle de nos gestionnaires d'actions d'élite et maintenant, celle de nos gestionnaires des opérations de change », rappelle Jean-François Bordeleau, directeur, Groupe des ventes de placements. « En adoptant cette démarche souple et dynamique, MD suit sa propre voie entre les deux formes plus conventionnelles de gestion des opérations de change. »

La première de ces deux formes, les opérations de couverture de change passives, élimine totalement le risque de change. Cette attitude est parfaite lorsque le huard est survitaminé, comme il l'a été récemment, mais elle n'offre aucune protection lorsque celui-ci amorce une baisse prononcée.

À l'autre bout du spectre, considérer les monnaies comme un actif en soi et chercher à obtenir des rendements exclusivement en négociant activement des devises — l'arbitrage dans sa forme la plus fondamentale — est une aventure très risquée, même dans un contexte idéal.

Une stratégie dynamique de gestion des opérations de change crée un cadre décisionnel intelligent qui permet au gestionnaire des opérations de change de déterminer le volume des opérations de change et le moment idéal pour les effectuer. La souplesse même de cette démarche permet de gérer efficacement de nombreuses devises et non simplement le dollar américain, la monnaie de référence traditionnelle au Canada. La démarche peut être appliquée à tous les instruments de placement MD qui comprennent un volet de titres étrangers.

La famille de fonds communs de placement MD est gérée par Services aux médecins MD inc.

Article précédent
Y a-t-il déjà eu un meilleur moment que maintenant pour faire une incursion sur le marché immobilier américain?

Compte tenu de la force actuelle du dollar canadien et de la déprime des prix des habitations sur de nombre...

Article suivant
Effet de la situation au Japon sur les portefeuilles MD

Dans la foulée du séisme suivi d’un tsunami au Japon, l’indice Nikkei a chuté de 16,08 % depuis le début de...