Effet de la situation au Japon sur les portefeuilles MD

March 15, 2011

Dans la foulée du séisme suivi d’un tsunami au Japon, l’indice Nikkei a chuté de 16,08 % depuis le début de la semaine et l’indice Topix (un indice plus large qui inclut des sociétés à faible et moyenne capitalisation) a pour sa part plongé de 16,25 % en monnaie locale.1 Le Japon représente 22 % de l’indice MSCI EAFE et 10 % de l’indice mondial MSCI.

Les fonds communs et collectifs de MD sont modérément exposés aux actions et titres à revenu fixe japonais. Le tableau 1 ci-dessous donne la proportion de titres japonais dans chacun de nos fonds communs et fonds collectifs. Il importe de souligner qu’un certain nombre de titres japonais détenus dans les fonds communs et fonds collectifs de MD ont été émis par des sociétés d’envergure mondiale dont une bonne partie du chiffre d’affaires vient de sources extérieures au Japon.

Des portefeuilles diversifés conformément à nos conseils sur la répartition de l'actif n'ont qu'une exposition directe modérée aux actions japonaises. Ainsi, dans une des structures de portefeuille que nous recommandons, et dont la pondération comporte 57 % d'actions, les titres japonais détenus ne représentent que 2,8 % du portefeuille.

Tableau 1 : Exposition de chaque fonds commun/fonds collectif aux titres japonais

Exposition totale aux
marchés boursiers japonais
Compagnies d’assurance japonaise Compagnies de réassurance mondiales *
 Fonds de croissance américain MD 0,4 % 0,0 % 0,0 %
 Fonds équilibré MD 3,3 % 0,2 % 0,2 %
 Fonds d’actions MD 0,8 % 0,0 % 0,0 %
 Fonds des placements d’avenir MD 9,8 % 0,8 % 2,1 %
 Fonds de croissance international MD 11,4 % 1,0 % 0,0 %
 Fonds de valeur international MD 34,5 % 4,8 % 1,9 %
 Fonds d’actions internationales GPPMD 21,9 % 1,3 % 0,0 %

Données valides au 14 mars 2011.
*Comprend toutes les compagnies de réassurance mondiales. Leur engagement au Japon demeure inconnu pour l’instant.

Sous-conseillers

Nous avons discuté des retombées possibles de cette catastrophe avec nos sous-conseillers qui surveillent attentivement l’évolution de la situation. Ils réévaluent leurs stratégies de placement et prendront toutes les mesures nécessaires pour s’assurer que l’actif de nos clients continue d’être géré prudemment.

Positions de change

Notre gestionnaire des positions de change sous-pondère le yen de 1,25 % par rapport à l’indice de référence pour tous ses mandats internationaux et mondiaux. Le yen a reculé de 1,1 %2 par rapport au dollar canadien depuis le séisme, et la proposition de la Banque du Japon d’injecter 18 billions de yens3 dans les marchés financiers pourrait entraîner de nouvelles dépréciations du yen par rapport aux autres monnaies fortes. Ces faits confirment le bien-fondé de la stratégie actuelle qui consiste à sous-pondérer le yen.

Retombées économiques

Les effets à long terme de ce désastre sont encore incertains, mais la possibilité d’une récession et d’une crise budgétaire au Japon s’ajoute aux menaces qui compromettent la viabilité de la reprise mondiale. En cette période d’incertitude persistante, nous vous encourageons à maintenir la diversification de votre portefeuille, à collaborer étroitement avec votre conseiller MD dans la surveillance de l’exécution de votre plan financier à long terme et à vous assurer que la répartition stratégique de votre actif demeure conforme à vos objectifs financiers à long terme.

William R. Horton, Jr., CFA,
Chef de la direction des placements,
Services aux médecins MD inc.

1 Bloomberg, données des 14 et 15 mars 2011
2 Bloomberg, données du 14 mars 2011
3 «Japanese Act to Back Yen; Nikkei Sinks», Wall Street Journal en ligne, 14 mars 2011

Article précédent
Les fluctuations du taux de change peuvent-elles avoir une incidence sur la valeur de votre portefeuille de placements?

Même si la croyance populaire veut que l'effet des fluctuations du taux de change sur les placements étrang...

Article suivant
L’amélioration des indicateurs économiques avancés annonce la poursuite de la croissance économique aux États-Unis

Comme l’indique le graphique ci-dessous, l’indice des indicateurs économiques avancés (IEA) des États-Unis ...