La préparation de la retraite chez les médecins canadiens – Cinq grands constats

May 30, 2019 MD Financial

          

Bien que la vie après la pratique soit source d’appréhension chez certains médecins, l’enquête nationale de MD révèle qu’avec la planification vient la tranquillité d’esprit.

Selon les résultats de l’Enquête de MD sur la préparation à la retraite des médecins menée à l’automne 2018, bien que les médecins soient nombreux à se dire bien préparés en vue de la retraite, une importante minorité est aux prises avec des pressions et des inquiétudes financières à l’approche de la retraite. L’enquête a révélé également que les médecins qui ont des plans précis pour leurs années de retraite et qui s’intéressent de près à leurs placements ont généralement plus d’actifs financiers et une meilleure idée des objectifs à atteindre pour la retraite.

Un portrait complet de la situation chez les médecins en exercice

Un sondage en ligne a été effectué par la firme Environics Research du 12 août au 4 septembre 2018. En tout, 402 médecins d’un bout à l’autre du Canada y ont répondu. L’échantillon était composé de 65 % d’hommes et de 34 % de femmes et comptait 38 % de médecins spécialistes et 62 % d’omnipraticiens. En moyenne, les répondants étaient âgés de 55 ans et exerçaient la médecine depuis 24 ans.

1er constat – Les médecins sont bien préparés pour la retraite

Dans l’ensemble, les médecins sondés sont bien préparés pour la retraite; âgés en moyenne de 55 ans et prévoyant prendre leur retraite à 65 ans, ils ont donc encore toute une décennie pour se préparer.

La majorité ont accumulé des actifs financiers substantiels en vue de leur retraite. La moitié disent avoir accumulé des économies de 1 M$ ou plus, et le tiers, des économies de 2 M$ ou plus. Les médecins plus âgés sont plus nombreux que leurs confrères plus jeunes à avoir accumulé 2 M$ ou plus, et les médecins spécialistes sont plus nombreux que les omnipraticiens à indiquer avoir atteint 2 M$.

Observations de MD – La retraite est une affaire très personnelle. Déterminer le niveau de préparation ne se résume pas à calculer l’épargne accumulée. La « préparation à la retraite » se définit aussi en fonction de votre situation et de vos objectifs personnels. Pour certains médecins, des économies de 2 M$ peuvent sembler insuffisantes, alors que, pour d’autres, 1 M$ suffit amplement.

2e constat – L’âge prévu de la retraite varie considérablement d’un médecin à un autre

Moins de la moitié des médecins interrogés ont un âge précis en tête pour prendre leur retraite. Ces médecins indiquent un âge moyen de départ à la retraite de 65,3 ans, mais l’écart par rapport à cette moyenne est élevé. Seulement 14 % disent prévoir prendre leur retraite avant 65 ans. Chez les hommes, la moyenne est de 66,3 ans et chez les femmes, de 62,9 ans.

Comme autre facteur qui influe sur la décision des médecins quant au moment d’arrêter de travailler, citons l’impact que pourrait avoir leur départ à la retraite sur la communauté. En effet, 31 % des médecins indiquent que cet impact aura beaucoup de poids dans leur décision et 23 % disent qu’il n’en aura aucun. Les omnipraticiens (36 %) sont plus nombreux que les médecins spécialistes (24 %) à indiquer que l’impact de leur retraite sur la communauté influera sur cette décision.

Observations de MD – Les médecins n’ont pas nécessairement d’âge précis en tête pour prendre leur retraite, la plupart choisissant de se retirer progressivement. Cette approche permet aux médecins qui s’inquiètent des retombées de leur départ sur leur communauté de trouver du remplacement et elle facilite leur passage à la pleine retraite.

3e constat – Bien des médecins craignent que leurs obligations financières courantes les empêchent de préparer leur retraite

Bien que la plupart des médecins sondés disent très bien réussir financièrement et ont confiance dans leur plan financier pour la retraite, une importante minorité dit que le fait de pouvoir joindre les deux bouts d’un mois à l’autre est préoccupant (20 % en tout, dont 5 % pour qui la situation est très préoccupante). Les deux tiers craignent que des dépenses imprévues n’aient un impact sur leur plan financier.

Parmi les médecins qui s’inquiètent davantage, mentionnons ceux qui sont âgés de moins de 50 ans, ceux qui ont des enfants vivant encore sous leur toit, ceux qui ont des dettes de consommation ou un prêt hypothécaire à rembourser, ceux qui détiennent moins d’actifs financiers ainsi que ceux qui n’ont pas de plan précis pour la retraite.

Observations de MD – Les médecins ne sont pas à l’abri du manque de liquidités ni des dépenses imprévues, et il est parfois difficile de concilier ses impératifs financiers immédiats et ses besoins futurs. Un professionnel qui connaît la situation financière des médecins peut vous aider à vous doter d’un plan personnalisé adapté à vos besoins d’aujourd’hui et de demain.

4e constat – Une planification réfléchie, surtout si elle est faite avec un professionnel, aide à envisager la retraite avec confiance

L’enquête a permis de dégager divers facteurs qui aident les médecins à envisager la retraite avec confiance. Les médecins qui ont des plans précis pour la retraite (par exemple, l’âge souhaité à leur départ et les revenus prévus) et qui s’intéressent de près à leurs placements ont généralement plus d’actifs financiers et une meilleure idée des sommes dont ils ont besoin pour la retraite.

Par ailleurs, les médecins qui ont des plans précis pour la retraite sont beaucoup plus nombreux à indiquer avoir établi à cette fin un plan financier à long terme qu’ils s’efforcent de suivre (96 %), à se dire confiants quant à leur capacité de prendre une retraite confortable (88 %) et à avoir accumulé des économies de 2 M$ ou plus. Ils se démarquent ainsi des médecins qui n’ont qu’une idée générale de ce que sera leur retraite ou qui n’y ont pas pensé du tout.

Pour se préparer à la retraite, la plupart des médecins font appel aux services de professionnels et indiquent être bien servis par leurs principales sources de conseils financiers. C’est le cas notamment pour la planification et les conseils relatifs aux placements, la planification de la retraite, la gestion financière et la planification fiscale.

Bien que l’enquête démontre que la planification augmente le niveau de confiance, globalement, le nombre de médecins qui s’occupent de la planification de leur retraite est modéré, à l’instar du nombre de médecins qui suivent leurs placements. En effet, environ le tiers des médecins sondés affirment avoir des plans et des objectifs bien définis pour la retraite, tandis que la moitié disent avoir une idée générale de ce qu’ils vont faire à la retraite, mais pas de plan précis. Enfin, environ le quart s’intéressent de près à leurs placements.

Observations de MD – L’un des aspects les plus difficiles de la planification de la retraite est l’établissement de ses objectifs. Les objectifs de retraite doivent être mûrement réfléchis. Un planificateur financier compétent peut vous aider sur ce plan. Plus la question est abordée tôt, plus vous aurez de temps pour définir votre vision de ce que devrait être la retraite et faire en sorte qu’elle se concrétise.

5e constat – La plupart des médecins dotés d’un plan envisagent leur retraite sous un jour favorable

Dans les années qui précèdent la retraite, les médecins doivent jongler avec de nombreuses priorités financières, notamment épargner en vue de la retraite, améliorer le rendement de leurs placements et se protéger sur le plan financier en cas de maladie imprévue, d’inaptitude ou de décès. Ils doivent également prendre soin de parents âgés, rembourser leurs dettes de consommation ou de cartes de crédit et rembourser leur prêt hypothécaire.

Dans l’ensemble, les médecins soulèvent plus d’aspects positifs que d’inquiétudes concernant leur retraite : les voyages, les passe-temps et le temps pour la famille et les amis sont les principaux avantages soulevés. Deux tiers des médecins sondés voient dans le besoin de s’éloigner du rythme de vie effréné et stressant de la vie de médecin un facteur de motivation pour planifier leur retraite.

Observations de MD – Les aspects de la retraite autres que financiers, par exemple votre état de santé et vos relations avec votre famille et vos amis, sont aussi importants que les volets financiers et doivent être pris en considération dans votre plan de retraite global.

Élaborer son plan de retraite

Tout compte fait, le portrait que nous avons pu dégager de l’Enquête de MD sur la préparation à la retraite des médecins montre une communauté qui est activement engagée dans la planification de sa retraite. L’enquête démontre aussi clairement quels aspects peuvent aider les médecins à envisager la retraite avec confiance, qu’il s’agisse d’accumuler les actifs financiers nécessaires pour vivre confortablement ou prévoir le moment de la retraite et ce qu’ils feront une fois ce pas franchi.

Chez MD, nous contribuons à procurer aux médecins la tranquillité d’esprit dont ils ont besoin pour la retraite depuis 1969. Pour en savoir plus sur la préparation de la retraite des médecins d’aujourd’hui, téléchargez le rapport d’enquête complet, dans lequel sont publiés tous les résultats du sondage.

Source :

  • Environics Research (2018), Enquête de MD sur la préparation à la retraite des médecins.

 

Article précédent
Quel type d'investisseur êtes-vous?
Quel type d'investisseur êtes-vous?

Quel type d'investisseur êtes-vous? Voici une façon simple de déterminer si vous obtenez les services de pl...

Suiv
Les conseillers MD : ici pour vous, encore et toujours - Suzanne Verreault & Joanne Paquin
Les conseillers MD : ici pour vous, encore et toujours - Suzanne Verreault & Joanne Paquin

Depuis toujours, les médecins peuvent compter sur MD pour leur offrir des conseils axés sur leurs besoins. ...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!