Une majoration des taux d’intérêt par la Réserve fédérale demeure probable en 2016

September 22, 2016

La décision de la Réserve fédérale des États-Unis, qui à sa réunion du 21 septembre a laissé inchangé le taux des fonds fédéraux entre 0,25 % et 0,50 %, n’a surpris personne. Toutefois, la répartition des votes étonne.

La Réserve fédérale divisée : une hausse prochaine des taux à prévoir

Les présidents régionaux Esther George (Kansas City), Loretta Mester (Cleveland) et Eric Rosengren (Boston) souhaitaient tous que les taux soient majorés entre 0,50 % et 0,75 % et ont, par leur vote, exprimé leur dissension.

Depuis la fin de la récession en 2009, les décisions prises à l’issue de la plupart des réunions du Federal Open Market Committee (FOMC) l’ont été à l’unanimité ou sinon, la dissension se limitait à un seul membre. L’opposition de trois représentants hier indique clairement que des membres jugent qu’une majoration du taux cible est justifiée et que celle-ci se concrétisera probablement d’ici la fin de 2016.

Prudente, la Réserve fédérale attend des signes de progrès plus probants

La présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, a exprimé très clairement dès le début de sa conférence de presse que la décision de maintenir les taux n’exprime pas un manque de confiance. Au contraire, la Réserve fédérale a indiqué qu’à son avis, les risques à court terme pour les perspectives économiques semblent à peu près équilibrés. Par ailleurs, la Réserve fédérale a précisé que les arguments pour une hausse du taux des fonds fédéraux se renforcent, mais que pour l’instant, elle préfère attendre de nouvelles preuves de la poursuite des progrès vers les objectifs établis.

Réaction initiale positive

Les marchés mondiaux ont réagi favorablement à l’annonce de la Réserve fédérale. Les indices boursiers se sont appréciés, le dollar américain a chuté par rapport à la plupart des autres grandes monnaies et le taux de rendement des obligations d’État a diminué. Les messages ambivalents émis par la Réserve fédérale plus tôt ce mois-ci avaient créé de la volatilité sur les marchés, car les investisseurs ne savaient plus vraiment vers quoi s’orientait la politique de la banque centrale des États-Unis.

La décision de maintenir pour le moment les taux peut être perçue comme un engagement de la Réserve fédérale à soutenir la croissance économique, tandis que l’éventualité d’une hausse prochaine des taux exprime sa confiance dans l’économie américaine.

Quelle est l’incidence de cette décision sur les portefeuilles MD?

De manière générale, les annonces de la Réserve fédérale ont des retombées minimes sur les fonds communs et collectifs MD. Nous ne pensons donc pas que l’annonce d’hier aura des retombées substantielles sur le positionnement global ni sur le rendement de vos portefeuilles. L’annonce pourrait cependant légèrement influer sur les résultats de certaines entreprises, et sur les fluctuations des taux de change et des taux de rendement obligataires.

Malgré la possibilité d’une majoration des taux prochainement, nous sommes d’avis que les banques centrales continueront de privilégier une politique monétaire accommodante qui, en principe, sera favorable aux marchés boursiers. Si cette perception se concrétise, la décision de répartition tactique de l’actif de MD, qui consiste à surpondérer les actions, et plus particulièrement les actions américaines, s’avérera judicieuse. Nous continuons de surveiller les marchés et apporterons les modifications appropriées, au besoin.

Si vous désirez obtenir des précisions, nous vous invitons à communiquer avec votre conseiller MD et à lire l’article La Réserve fédérale américaine et la Banque du Japon laissent leurs taux inchangés.

L’annonce en chiffres

Voici quelles sont les attentes de la Réserve fédérale en ce qui concerne les augmentations à venir du taux des fonds fédéraux.

 

2016

2017

2018

Réunion du FOMC

Sept. 2016

Juin 2016

Sept. 2016

Juin 2016

Sept. 2016

Juin 2016

Taux médian prévu

0,60 %

0,90 %

1,10 %

1,60 %

1,90 %

2,40 %

Source : https://www.federalreserve.gov/monetarypolicy/fomcprojtabl20160921.htm

La Réserve fédérale prévoit au moins une majoration de taux d’ici la fin de l’année et une ou deux autres augmentations en 2017. La prochaine réunion du FOMC aura lieu au début de novembre à une semaine près des élections présidentielles américaines.

Selon le FOMC, les futures hausses de taux seront progressives et le taux des fonds fédéraux demeurera inférieur au taux qui devrait prévaloir à long terme. Cette lente progression suscitera l’approbation des investisseurs et devrait contrebalancer les effets de la majoration attendue des taux à court terme.

Attentes économiques

Sur le plan économique, la Réserve fédérale vise une inflation stable et l’optimisation de l’emploi. L’inflation est actuellement sous l’objectif à long terme de 2,00 %. La Réserve reconnaît qu’elle restera vraisemblablement faible à court terme à cause des bas prix de l’énergie et des importations autres qu’énergétiques. Elle s’attend malgré tout à ce qu’elle atteigne le taux cible à moyen terme.

Le marché du travail continue de se renforcer et l’activité économique gagne en dynamisme par rapport à la croissance modeste du premier semestre de 2016. La Réserve fédérale souligne que même si le taux de chômage n’a pas bougé depuis sa réunion précédente, le nombre d’emplois affiche une croissance marquée, ce qui explique la vigueur des dépenses des ménages. Les dépenses des entreprises restent anémiques et constituent actuellement le seul point faible de l’économie.

La Réserve fédérale a publié ses projections de l’évolution d’un certain nombre d’indicateurs économiques d’ici à 2019. Le PIB réel prévu pour 2016 a été revu à la baisse par rapport aux projections précédentes. En ce qui concerne le taux de chômage et l’inflation de base, les prévisions ont peu changé depuis la dernière réunion. Les membres de la Réserve fédérale prévoient encore le plein emploi en 2017 et une inflation de base légèrement inférieure au taux ciblé.

 

2016

2017

2018

2019

Réunion du FOMC

Sept. 2016

Juin 2016

Sept. 2017

Juin 2017

Sept. 2018

Juin 2018

Sept. 2019

Juin 2019

Évolution du PIB réel

1,80 %

2,00 %

2,00 %

2,00 %

2,00 %

2,00 %

1,8 %

S. O.

Chômage

4,80 %

4,70 %

4,60 %

4,60 %

4,50 %

4,60 %

4,60 %

S. O.

Inflation

1,70 %

1,70 %

1,80 %

1,90 %

2,00 %

2,00 %

2,00 %

S. O.

Source : https://www.federalreserve.gov/monetarypolicy/fomcprojtabl20160921.htm


Article précédent
La Deutsche Bank dans un équilibre précaire : les fantômes du passé resurgissent
La Deutsche Bank dans un équilibre précaire : les fantômes du passé resurgissent

Les dernières nouvelles concernant la chute de l’action de la Deutsche Bank (qui a dégringolé de 51 % jusqu...

Article suivant
La Réserve fédérale américaine et la Banque du Japon laissent leurs taux inchangés
La Réserve fédérale américaine et la Banque du Japon laissent leurs taux inchangés

Plus tôt aujourd’hui, la Réserve fédérale américaine (la Fed) a annoncé qu’elle laissait inchangé le taux c...