Pourquoi il vaut mieux conserver ses placements en période de volatilité

January 14, 2016

L’année 2016 connaît déjà des ratés. Alourdis par la dévaluation de la monnaie chinoise ainsi que par les incertitudes économiques et la volatilité des marchés boursiers dans l’empire du Milieu, les marchés mondiaux ont affiché d’importants reculs dans les derniers jours. La situation pourrait encore se détériorer avant qu’on ne voie le bout du tunnel.

La Chine, deuxième économie mondiale, compte pour plus de la moitié de la demande mondiale de ressources depuis 10 ans. Par conséquent, l’effondrement du marché boursier du pays a eu des répercussions sur le prix des matières premières. D’ailleurs, le cours du pétrole brut a chuté à son niveau le plus bas depuis 2004.

Les crises mondiales, comme la menace nucléaire de la Corée du Nord ou les tensions entre l’Iran et l’Arabie saoudite, ont aussi nourri les incertitudes entourant les marchés boursiers.

La semaine derniére, la Banque mondiale a revu à la baisse ses perspectives économiques mondiales pour 2016, appuyant sa décision sur les contractions plus importantes que prévu au Brésil et en Russie et sur les résultats décevants de la plupart des grandes économies mondiales, dont les États-Unis et la Chine.

Pensez à long terme et conservez vos placements

La chute récente des actions canadiennes a mis à l’épreuve la discipline de nombreux investisseurs. Les marchés boursiers pourraient continuer de piquer du nez avant de se redresser, alors rien d’étonnant à ce que certains soient tentés de jeter l’éponge et de se retirer du marché. Le problème, c’est qu’il est impossible de prévoir exactement le meilleur moment pour vendre ou acheter. Les investisseurs qui essaient de battre le marché courent le risque de manquer des périodes de rendements exceptionnels et, ce faisant, d’obtenir en fin de période un rendement décevant pour le portefeuille. L’expérience montre que conserver ses placements constitue une bien meilleure stratégie, comme l’illustre le graphique ci-après.

graph displaying market decline

Source : Morningstar.

Le graphique montre la fluctuation de placements de 100 000 $ sur le marché boursier entre janvier 2007 et juin 2014, période qui comprend la crise financière et la reprise qui l’a suivie. La valeur des placements a chuté à 66 898 $ en février 2009, à la suite d’une phase baissière catastrophique. Si l’investisseur avait conservé ses placements, leur valeur nette en fin de période s’élèverait à 145 842 $. Cependant, s’il s’était retiré du marché au moment du creux, qu’il avait converti ses placements en liquidités pendant un an, puis qu’il avait réinvesti ces liquidités, la valeur des placements se chiffrerait à 99 029 $. Pire, s’il n’avait pas réinvesti ces liquidités, leur valeur n’atteindrait que 69 667 $. Comme vous pouvez le constater, même si les placements conservés ont connu une plus grande volatilité, en fin de compte, c’est cette option qui a procuré le plus de valeur. Voilà un solide argument qui devrait vous convaincre de conserver vos placements à long terme.

Comment MD gère-t-elle votre argent?

Les débuts cahoteux de 2016 ne sont pas très étonnants. Durant toute l’année passée, l’instabilité en Chine, le fort recul du prix de l’énergie et d’autres matières premières et les troubles géopolitiques généralisés ont grandement contribué à la volatilité des marchés boursiers. Nous nous attendons à ce que la croissance économique ralentisse et que la volatilité s’installe pendant une bonne partie de 2016, ce qui signifie qu’il faudra revoir à la baisse les attentes de rendement.

Chez MD, nous ne visons pas un rendement à tout prix. Comme nous savons que les marchés sont imprévisibles, nous concevons des portefeuilles capables de survivre à l’instabilité. Nos portefeuilles bien diversifiés peuvent résister à la volatilité à court terme, tout en offrant de solides résultats à long terme qui correspondent aux objectifs et aux horizons temporels des investisseurs. Consultez notre processus de placement et nos convictions pour en savoir plus.

Nous gérons activement nos fonds et fonds collectifs en y apportant des ajustements au besoin, en réponse à la conjoncture. Pour certains fonds MD, la liquidation récente sur les marchés nous donne l’occasion d’acheter des actions attrayantes au rabais, tandis que pour d’autres, le repli vient confirmer notre décision de maintenir une position défensive.

Parlez à votre conseiller

La volatilité des marchés ne devrait pas être une source de panique. C’est plutôt l’occasion de vous assurer que vos portefeuilles sont bien structurés et vos placements, bien diversifiés.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la volatilité des marchés, nous vous invitons à communiquer avec un conseiller MD en composant le 1 800 267-2332 ou en visitant notre site Web à l’adresse www.md.amc.ca. MD offre des conseils objectifs à toutes les étapes de votre carrière, de vos études en médecine jusqu’à la retraite. Gestion financière MD est une propriété de l’Association médicale canadienne.

Article précédent
La baisse des marchés mondiaux se poursuit: comment MD s'en sort-elle?

Les marchés mondiaux continuent de se contracter et, comme nous l’avons mentionné dans un précédent communi...

Article suivant
Chine volatilité à court terme à prévoir

Pour la deuxième fois depuis le Nouvel An, les opérations boursières ont été suspendues en Chine le 7 janvi...