Point de mire : le fonds Placements d’avenir MD

August 1, 2017

Un fonds emblématique de l’histoire de MD, marquée par l’innovation et le leadership

Le Canada et l’Association médicale canadienne (AMC) célèbrent tous les deux cette année leur 150e anniversaire. L’histoire des fonds communs de placement est bien sûr plus récente. Pourtant, l’un d’entre eux est d’un âge suffisamment vénérable pour bien illustrer l’innovation, le leadership sur le marché et la croissance de Gestion financière MD au fil des ans. Placements d’avenir MD (plus couramment appelé le fonds Placements d’avenir MD) a été créé en 1969, l’année même de la fondation de Gestion financière MD (MD).

Dès le départ, nous avons eu la conviction que nos clients méritaient d’avoir accès aux plus grands penseurs du monde des placements pour gérer leurs portefeuilles au quotidien. Depuis, notre quête de talents a été incessante. Le recrutement de Sir John Templeton au poste de tout premier gestionnaire du fonds Placements d’avenir MD est venu personnifier cette importance que nous souhaitions accorder au talent. Décédé en 2008 à l’âge vénérable de 95 ans, Sir Templeton a été au nombre des pionniers de la mondialisation des placements à une époque où il était rare que des épargnants s’aventurent hors de leur marché local.

Privilégiant à l’extrême les titres axés sur la valeur, Templeton avait pour devise de toujours acheter dans les périodes de pessimisme extrême. Ses exploits de gestionnaire de placements sont innombrables. Sa décision la plus remarquable a sans doute été d’être parmi les premiers à investir dans le Japon d’après-guerre, tout juste avant l’essor économique prodigieux de ce pays. Templeton a aussi eu la sagesse de ne pas se laisser aveugler par ses propres succès et, vers le milieu des années 1980, il a été une fois encore parmi les premiers à liquider ses titres japonais, pressentant que le pays s’engageait dans une crise prolongée.

Le succès de Placements d’avenir MD a été tel qu’au début des années 1970, les noms « Gestion MD » et « Placements d’avenir MD » étaient utilisés de manière interchangeable. Calqué sur le Fonds de croissance Templeton Inc., un des plus anciens fonds d’actions mondiales dans le monde, le fonds Placements d’avenir MD (tout comme MD) a ensuite évolué d’une manière que peu de clients de MD auraient pu prévoir il y a quelque 50 ans. En 2006, la valeur de l’actif du fonds atteignait 4 milliards de dollars à une époque où MD proposait aux épargnants 20 fonds collectifs et fonds communs. Aujourd’hui, cette offre s’est considérablement élargie avec ses 25 fonds communs et 13 fonds collectifs, et l’actif du fonds s’élève à environ 1,6 milliard de dollars.

Un fonds plus diversifié à l’échelle mondiale que son indice de référence

En ce moment, comparativement à son indice de référence, l’indice mondial de croissance MSCI, le fonds affiche une surpondération de titres d’Europe, du Japon et des marchés émergents, et une sous-pondération d’actions américaines. Après plusieurs années de rendement supérieur, l’évaluation boursière des sociétés américaines est si élevée que leurs actions représentent maintenant près de 60 % de l’indice. Il s’ensuit que le fonds Placements d’avenir MD est plus diversifié à l’échelle mondiale que l’indice de référence. Nous pensons aussi que la valeur relative des marchés américains n’est pas aussi attrayante que celle d’autres marchés. C’est donc dire qu’en plus d’accentuer la diversification régionale, ce positionnement devrait aussi créer un surcroît de rendement.

Sur le plan sectoriel, les secteurs des technologies de l’information et des produits industriels ont un poids relatif légèrement supérieur à celui de l’indice tandis que d’autres secteurs sont sous-pondérés, notamment ceux des produits de consommation courante et des services publics. Dans ces deux derniers cas, les actions coûtent plus cher et offrent moins de possibilités de croissance, d’où une valeur fondamentale moins attrayante.

Les placements axés sur la valeur, au cœur du succès de Placements d’avenir MD

Le fonds contient des actions de sociétés actives un peu partout dans le monde qu’il acquiert en appliquant une méthode fondée sur la valeur intrinsèque des titres qui consiste à investir dans des entreprises dont l’évaluation boursière est attrayante par rapport aux flux de trésorerie qu’elle s’attend à générer. Cette démarche a évolué au fil des ans et s’est un peu distancée de la stratégie axée sur la valeur à contre-courant préconisée par Sir John Templeton. Aujourd’hui, le fonds s’efforce de tirer parti à la fois de la marge de manœuvre que procure l’achat d’une position dans une entreprise dont l’évaluation est attrayante par rapport aux flux de trésorerie qu’elle devrait générer dans l’avenir et de l’expansion qu’elle devrait prendre avec le temps.

Placements d’avenir MD, un fonds novateur depuis la première heure de l’industrie canadienne des placements

Le monde des placements a beaucoup évolué depuis 1969. MD et le fonds Placements d’avenir MD n’ont pas été en reste et ont pleinement participé à cette évolution. Placements d’avenir MD a en effet été parmi les premiers fonds communs de placement canadiens à appliquer une stratégie dynamique de gestion des devises. Cette stratégie nous permet de bien gérer le risque de change lorsque nous sélectionnons les entreprises en portefeuille. Ainsi, il arrive que nous trouvions vraiment intéressante une société japonaise, mais que nous ne soyons pas très enthousiastes à l’idée de détenir une position libellée en yens. Notre stratégie dynamique de gestion des devises entre alors en jeu, car elle nous permet d’acquérir les actions japonaises que nous convoitons sans pour autant détenir une position importante en yens. Nous obtenons ainsi l’assurance que chacune de nos positions en devises étrangères traduit une décision de gestion active utile et capable de créer de la valeur pour les porteurs de parts du fonds. Cette stratégie est appliquée depuis 2011 par tous les fonds MD détenant un volet de titres étrangers.

Un mandat de titrisation des espèces a été ajouté à tous nos fonds d’actions en 2011 afin de réduire l’effet parfois néfaste sur les rendements de la détention de positions en espèces. Tous les jours, nos clients achètent et vendent des parts de nos fonds. Lorsque nous obtenons des espèces destinées à des placements, nous les mettons rapidement au travail en achetant des placements, comme des contrats à terme, qui reproduisent le rendement du marché. Ensuite, nous analysons la situation et sélectionnons les actions que nous achèterons au moyen de cet argent. La gestion des devises et la titrisation des espèces sont deux stratégies distinctes, appliquées distinctement.

Le fonds Placements d’avenir MD a aussi été l’un des premiers à recourir à une stratégie qui a évolué au fil des ans et est aujourd’hui connue sous le nom « investissement à impact social ». Conformément aux directives reçues de l’AMC, MD a exclu de ses fonds communs et fonds collectifs les titres de sociétés du secteur du tabac en commençant par le fonds Placements d’avenir MD. La décision du fonds de s’abstenir, dès sa création, d’acquérir tout placement dans des sociétés du secteur du tabac démontre le leadership de MD sur un enjeu social important à un moment où la condamnation du tabac n’était pas aussi répandue que maintenant. Cette idée d’utiliser les placements pour exercer une influence positive au sein de la société est à l’origine de la montée des fonds écologiques et socialement responsables partout dans le monde.

Aujourd’hui, aucun produit de placement exclusif de MD ne contient de participation directe dans des sociétés de tabac. Nous n’achetons aucun titre individuel émis par une entreprise fabriquant du tabac ou des produits liés au tabac. Nous avons écarté activement tous les producteurs de tabac de nos portefeuilles et éliminé nos positions dans des sociétés comme Philip Morris, Altria et British American Tobacco. Même les fonds collectifs indiciels de GPPMD sont exempts de titres de ce secteur.

Popularisation de l’approche multigestionnaire

Le recours à l’approche multigestionnaire est une autre des caractéristiques qui ont dès le départ contribué à la renommée du fonds Placements d’avenir MD. Cette méthode a ensuite été appelée Précision MDMC. L’idée de confier à plusieurs gestionnaires de portefeuille spécialisés la gestion des différents volets d’un même fonds commun a depuis été reprise par d’autres sociétés de placement.

L’adhésion à l’AMC donne aux clients accès à certains des professionnels de la finance les plus spécialisés et les plus sollicités dans le monde. Nombre de nos gestionnaires de placements travaillent uniquement pour des institutions et ne sont habituellement pas accessibles aux particuliers.

Toutefois, sans égard aux succès d’un gestionnaire ou d’un autre, MD applique rigoureusement sa méthode d’évaluation constante du rendement et s’assure que la combinaison de gestionnaires demeure en tout temps optimale. Cette méthode tient compte du fait que les principes appliqués par un gestionnaire donné ont souvent des conséquences inattendues ou ne répondent pas toujours à tous les besoins d’un client. Lorsque la situation est susceptible de nuire au rendement, nous apportons des changements aux équipes de gestionnaires afin d’obtenir les résultats souhaités.

Trois gestionnaires, un objectif : créer de la valeur

L’héritage indélébile de Sir Templeton sur le fonds Placements d’avenir MD se perpétue à ce jour et les gestionnaires actuels ont repris à leur compte son engagement à l’endroit des placements à long terme axés sur la valeur. Chacun de ces gestionnaires applique une stratégie de placement unique et complémentaire pour assurer la croissance à long terme du capital et gérer le risque. Les gestionnaires d’actions sont Placements AGF Inc. et Walter Scott & Partners Limited. Gestion d’actifs CIBC s’acquitte pour sa part du mandat de gestion des devises du Fonds.

La stratégie de base d’AGF dans la gestion des actions mondiales s’appuie sur une approche globale reposant sur le principe de la croissance prudente. Cette stratégie combine une répartition géographique par pays descendante, qui vise à recenser les marchés sous-évalués, et une analyse fondamentale ascendante qui accorde la prépondérance à la croissance des bénéfices des sociétés et aux évaluations attrayantes. Le conseiller maintient aussi un contrôle rigoureux sur la sélection de pays, de secteurs et de sociétés pour assurer une solide diversification du portefeuille.

Walter Scott met l’accent sur la sélection des titres en retenant des entreprises qu’il juge capables de maintenir un taux de rendement interne élevé et une croissance des bénéfices supérieure. Sa méthode « d’achat-détention », qui permet à la croissance interne des entreprises choisies de se traduire par une appréciation de l’action, donne généralement lieu à une faible rotation du portefeuille. Walter Scott évalue les activités de chaque entreprise afin de mieux comprendre ses affaires et de déterminer si elle pourra maintenir la croissance de ses revenus sur une longue période.

Dans la gestion des réserves de liquidités, Gestion d’actifs CIBC vise à maintenir l’exposition au marché boursier et à réduire au minimum l’incidence des liquidités sur le rendement du Fonds. Les conseillers utilisent des modèles quantitatifs exclusifs se concentrant sur une évaluation clé, des facteurs cycliques et conjoncturels, et une analyse qualitative pour gérer le risque de change.

Un rendement impressionnant à la hauteur d’une noble histoire

Un placement théorique de 10 000 $ effectué à la date de création de Placements d’avenir MD (soit le 1er décembre 1969) aurait valu plus de 1,2 million de dollars au 30 juin 2017, pour un rendement annuel moyen de 10,7 %.

Le Fonds a offert un rendement satisfaisant même dans les périodes d’adversité. À la fin des années 1990, les principes de placement axés sur la valeur du Fonds ont nui à son rendement relatif à cause de l’euphorie qui a caractérisé la « bulle technologique ». Au cours de cette période, de nombreuses sociétés technologiques ont atteint des évaluations stratosphériques qui reposaient sur du vent plutôt que sur des bénéfices ou des flux de trésorerie sous-jacents. Ultimement, la bulle a éclaté et le fonds Placements d’avenir MD, qui avait évité ce genre de placements, a été récompensé. Au milieu des années 2000, le Fonds s’est heurté à une autre difficulté lorsque le dollar canadien s’est apprécié par rapport à la plupart des devises des pays développés et qu’il est devenu plus difficile pour les investisseurs mondiaux de générer des rendements corrects en dollars canadiens.

Une solution de placement adaptée aux défis du XXIe siècle

Le fonds Placements d’avenir MD peut constituer la base du volet d’actions étrangères du portefeuille de placements des clients disposés à accepter un risque de placement de moyen à élevé, mais ne convient pas à l’épargnant à la recherche d’un placement à court terme. Avec un portefeuille constitué surtout d’actions mondiales, il a comme objectif principal d’assurer la croissance à long terme du capital.

Le fonds est diversifié et répartit les placements sur de nombreux marchés afin d’atténuer le risque. Un conseiller MD peut vous aider à déterminer si le fonds Placements d’avenir MD devrait faire partie de la combinaison de solutions de placement composant votre portefeuille, tout dépendant de vos besoins et objectifs personnels particuliers.

Placements axés sur la valeur grâce aux Fonds sans combustibles fossiles MDMC

Le mandat du fonds Placements d’avenir MD exclut les titres des sociétés du secteur du tabac depuis 1969. Le Fonds d’actions sans combustibles fossiles MDMC et le Fonds d’obligations sans combustibles fossiles MDMC constituent à cet égard le pendant contemporain de Placements d’avenir MD. Vous pouvez en effet désormais placer votre argent dans des fonds qui ne comprennent aucune action ou obligation d’entreprises actives dans l’extraction, la transformation ou le transport de combustibles fossiles.

La plupart des fonds sans combustibles fossiles disponibles au Canada excluent seulement les entreprises actives dans l’extraction de ces combustibles. Les Fonds sans combustibles fossiles MDMC, créés pour répondre à la demande des membres de l’AMC, vont un pas plus loin : ils évitent aussi d’investir dans des entreprises qui transforment et transportent ces combustibles.

Le Fonds d’actions sans combustibles fossiles MDMC comporte un volet d’investissement à impact positif constitué de titres d’entreprises qui proposent des solutions aux problèmes causés par l’utilisation des combustibles fossiles. Ce volet peut notamment comprendre des titres de sociétés qui développent ou financent le développement de solutions environnementales positives s’appuyant par exemple sur les sources d’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique.

Vous aimeriez peut-être :

Bulletin sur les marchés du T2 de 2017 en bref
Message du président et chef de la direction
Aperçu du marché et perspectives macroéconomiques

 

Article précédent
Message du président et chef de la direction

Au début de l’année, nous manifestions un optimisme prudent, mais la plupart des risques que nous entrevoyi...

Article suivant
La Banque du Canada majore ses taux, mais maintient une politique accommodante

Plus tôt aujourd’hui, la Banque du Canada (BC) a annoncé qu’elle augmentait son taux de financement à un jo...