Message du président et chef de la direction T1 2018

April 26, 2018

Le premier trimestre de 2018 s’est déroulé en deux temps. En janvier, les marchés boursiers ont d’abord poursuivi sur leur lancée de 2017. Pour l’indice S&P 500, ce fut même l’un des meilleurs mois de janvier de l’histoire, grâce surtout à la réforme fiscale annoncée en décembre aux États-Unis et à l’augmentation prévue du bénéfice par action des sociétés américaines.

La volatilité a toutefois repris ses droits en février et en mars, et mis un terme à la longue période de croissance des marchés boursiers. Cette volatilité tient à plusieurs événements sans liens entre eux qui sont venus troubler la sérénité économique ambiante.

D’abord, le nouveau président de la Réserve fédérale des États-Unis, Jerome Powell, a annoncé la majoration de 0,25 % du taux des fonds fédéraux dans une fourchette cible de 1,50 % à 1,75 %. Cette hausse était la sixième consécutive depuis le creux cyclique de 2015. Les investisseurs s’attendent à deux autres majorations en 2018 pour refroidir un peu l’économie américaine.

Ensuite, les États-Unis ont imposé des tarifs douaniers à la Chine qui a aussitôt riposté. Nous ne croyons pas, comme certains, au scénario d’une guerre commerciale tous azimuts, mais il est impossible de prédire encore quelles seront les retombées de ces tarifs sur l’économie mondiale.

Enfin, Facebook, la coqueluche des investisseurs, est mêlée à un scandale de divulgation de données à Cambridge Analytica. Pour ajouter à l’instabilité du secteur des technologies de l’information, la société chinoise Tencent, a déclaré un solide bénéfice, mais un chiffre d’affaires inférieur aux prévisions qui annonce peut-être une baisse de ses marges bénéficiaires.

Quoi qu’il en soit, il importe de comprendre que la volatilité est normale sur les marchés, et encore plus en fin de cycle. Les investisseurs doivent s’attendre à une volatilité accrue dans les prochaines semaines et prochains mois, mais la hausse des marchés n’est pas pour autant terminée. À notre avis, l’expansion se poursuivra au cours des 12 prochains mois, malgré une faible possibilité de récession.

Toutefois, si la phase haussière devait malgré tout prendre fin, n’oublions pas que MD a déjà survécu à d’autres replis importants du marché. Personnellement, j’ai vécu depuis que je suis ici quelques phases difficiles des marchés, dont la crise financière de 2008‑2009, et je sais que notre stratégie fonctionne dans ces circonstances.

Notre plan consiste entre autres à intégrer aux fonds des mécanismes de protection contre la baisse. Il peut donc arriver que nos fonds ne produisent pas un rendement aussi élevé que celui des indices pendant les périodes de forte hausse, mais ils se comportent habituellement mieux pendant les replis, comme nous l’avons amplement constaté ces derniers mois. Nos fonds sont en général moins risqués que l’ensemble du marché et maintiennent un rendement conforme aux attentes.

Je suis convaincu que nos fonds continueront de générer le rendement attendu sur l’ensemble du cycle et que si jamais il devait y avoir une baisse prolongée, ils continueraient d’ajouter de la valeur. Je vous conseille donc de vous en tenir à votre stratégie à long terme et de conserver vos placements.

Pour une analyse plus approfondie du retour de la volatilité et des autres facteurs qui ont influé sur les rendements au cours du dernier trimestre, et de leur effet sur le positionnement de votre portefeuille, je vous invite à lire notre Aperçu du marché et perspectives économiques du premier trimestre.

Si vous désirez en savoir plus sur les tendances dont il est question dans le présent bulletin et sur l’effet qu’elles pourraient avoir sur vos placements, je vous invite à communiquer avec votre conseiller MD.

Brian Peters
Président et chef de la direction

 

Vous aimerez peut-être aussi

Aperçu du marché et perspectives macroéconomiques du T1 2018
Point de mire : Fonds collectif d’occasions tactiques mondiales GPPMD

Article précédent
Aperçu trimestriel du marché et perspectives macroéconomiques : premier trimestre de 2018

La volatilité est de retour sur les marchés boursiers, la croissance économique mondiale ralentit et les ta...

Article suivant
Budget de 2018 : Faits saillants pour les médecins

Vous êtes médecin « incorporé »? Les changements proposés par le gouvernement fédéral pourraient faire augm...