MD se concentre sur les enjeux fondamentaux en cette période de transition politique au Canada

October 20, 2015

Il ne fait aucun doute que la victoire éclatante du Parti libéral du Canada est l’expression d’une volonté affirmée de changement chez de nombreux Canadiens. Ces dernières semaines, les marchés financiers avaient déjà intégré en grande partie la possibilité de changements politiques, de sorte que l’effet des résultats électoraux sur les cours boursiers et obligataires ainsi que sur le dollar canadien a été négligeable. La grande inconnue de l’élection résidait dans le statut du futur gouvernement : serait-il minoritaire ou majoritaire? Pour l’immédiat, la solide majorité obtenue par l’équipe de Justin Trudeau rassure les marchés allergiques à l’incertitude, qui ont maintenant l’assurance que le gouvernement élu restera en poste pour plusieurs années.

En revanche, il faut se demander ce que signifiera pour les marchés, et au bout du compte pour votre portefeuille, l’arrivée au pouvoir d’un nouveau gouvernement libéral.

L’équipe de Gestion des placements et stratégie de MD (GPS) estime que plusieurs grands enjeux mondiaux exerceront sur le rendement des placements des 12 prochains mois une influence supérieure à celle des résultats électoraux. Malgré la transition politique, les risques qui pèsent le plus sur les marchés boursiers canadiens par rapport aux marchés d’autres régions du monde restent inchangés : l’effet des bas prix persistants des produits de base; la possibilité que les consommateurs canadiens lourdement endettés restreignent leurs dépenses; l’augmentation du différentiel de taux d’intérêt (par rapport aux États-Unis, où les taux seront vraisemblablement majorés d’ici peu), qui fait courir un risque au dollar canadien.

Suivant le même principe, les politiques monétaires des banques centrales et certaines statistiques économiques mondiales auront probablement un effet plus déterminant sur les marchés que les résultats des élections canadiennes. Les décisions à venir en ce qui concerne les taux d’intérêt au Canada, au Japon et aux États-Unis jetteront un éclairage nouveau sur l’état précis de l’économie et par conséquent, sur l’ampleur des mesures de stimulation ou de resserrement que pourraient adopter les décideurs.

Certes, des éléments précis de la plateforme électorale du Parti libéral et certaines politiques qui seront mises en œuvre par le nouveau gouvernement auront à moyen terme une incidence sur le développement économique du Canada et sur le climat des investissements. Toutefois, sur un horizon de 12 mois, soit le temps dont aura besoin le nouveau gouvernement pour prendre les rênes de l’État, il est probable que les résultats électoraux n’auront pas d’effet notable.

Conclusion

Notre équipe de GPS continue de surveiller en votre nom l’activité sur les marchés canadiens et mondiaux afin de gérer efficacement tout risque auquel pourrait être exposé votre portefeuille. Nos observations et notre rigueur de tous les instants nous aident à bâtir et à maintenir des portefeuilles adaptés à l’horizon temporel que vous avez établi avec votre conseiller. Cette démarche à plus long terme atténue pour les clients de MD les effets des périodes d’incertitude politique et de volatilité possible sur les marchés.

Si vous désirez en apprendre davantage sur les méthodes de placement de MD ainsi que sur les répercussions des tendances économiques canadiennes et mondiales sur votre portefeuille, nous vous invitons à communiquer directement avec votre conseiller MD.

Article précédent
Promesses fiscales du Parti libéral: à quoi faut-il s’attendre?

Un nouveau gouvernement fédéral s’installera bientôt aux commandes du pays, et les changements qui pourraie...

Article suivant
Annonce de la Réserve fédérale : maintien des taux près de zéro vu la faiblesse des perspectives mondiales

Dans une annonce fort attendue, la Réserve fédérale (la « Fed ») a fait connaître sa décision de ne pas rel...