Malgré la victoire de Trump, les facteurs fondamentaux demeurent

November 11, 2016

par Craig Maddock CFP, FCSI, CIM, FICB, CFA, MBA
Vice-président à la gestion des placements

Maintenant que nous avons laissé décanter quelques jours les résultats des élections aux États-Unis, le temps est venu de nous demander si cette victoire de Trump change notre univers de placement. Il semble certain qu’il y aura des changements, reste à savoir de quelle ampleur ils seront.

Il est encore trop tôt pour déterminer avec précision quels seront les effets à long terme de l’arrivée à la présidence de M. Trump sur l’économie mondiale, sur les marchés financiers et sur les placements. Toutefois, la remontée rapide des marchés cette semaine nous indique que les acteurs du marché jouent leur rôle et portent leur regard au-delà des événements actuels.

Cette remontée démontre aussi que malgré la surprise momentanée que suscitent parfois des événements de cette nature, leur effet à long terme est souvent moindre que ce que laissent croire les manchettes dans les médias. Warren Buffet est reconnu pour sa sagesse dans les moments de crise appréhendée :

« À long terme, les nouvelles sur les marchés boursiers seront bonnes. Au XXe siècle, les États-Unis ont vécu deux guerres mondiales et d’autres conflits traumatisants et coûteux, la grande dépression, plus ou moins une douzaine de récessions et de crises financières, des chocs pétroliers, une épidémie de grippe et la démission d’un président tombé en disgrâce. Pourtant, l’indice Dow Jones est passé de 66 points à 11 497 points[1]. »

La valeur intrinsèque d’une entreprise ne change pas

Dans les moments d’incertitude, il est important pour l’investisseur de prendre du recul et de revenir à la base. La spéculation fera à l’occasion fluctuer la valeur des actions, mais la valeur intrinsèque de l’entreprise (en d’autres mots, sa valeur réelle) n’évolue en général que très lentement et est beaucoup moins volatile que peuvent le laisser croire les fluctuations du cours de l’action.

Depuis l'annonce du verdict électoral, je me suis entretenu avec plusieurs de nos gestionnaires de fonds et tous partagent le point de vue que nous devons continuer de nous concentrer sur les facteurs fondamentaux, car c’est ainsi que nous trouverons des occasions de placement intéressantes.

Un des gestionnaires a été très bref : « Nous n’avons pas l’intention d’apporter quelque changement que ce soit à la valeur intrinsèque à la suite des élections », ce qui signifie que toute pression à la baisse sur les cours boursiers imputable à la volatilité des marchés sera vue comme une occasion d’acheter.

Barrow Hanley, notre gestionnaire de titres de valeur américains axés sur les dividendes, a réaffirmé « qu’en sa qualité de sélectionneur d’actions appliquant une méthode ascendante, tout changement dans la valeur intrinsèque ou dans le cours cible d’une action découlera nécessairement de changements au taux d’escompte, des perspectives de bénéfice et de dividende, et de ce que le marché est disposé à payer pour un flux de revenus donné. Il est encore trop tôt pour dire quelles pourraient être les retombées des éventuels changements de politiques sur ces facteurs ». Cela étant dit, nos gestionnaires demeurent évidemment aux aguets et sont prêts à agir dès que les politiques de la nouvelle administration seront connues.

Fiduciary Management Inc., notre gestionnaire de titres américains axés sur la valeur, a souligné que la plupart des entreprises dans lesquelles il détient une participation offrent des produits ou services qui répondent à des besoins non discrétionnaires plutôt qu’à de simples désirs. Par exemple, si vous êtes une société d’exploration et de production d’énergie, vous avez besoin des services de Schlumberger. Si vous vivez dans une zone rurale ou un quartier défavorisé de la ville et que vous avez besoin d’articles de base, vous n’aurez souvent d’autre choix que de vous les procurer dans un « magasin à un dollar ». Si vous êtes une entreprise qui doit automatiser sa production ou faire des gains d’efficacité, vous devrez recourir aux services de Honeywell and Rockwell. Les élections ne changent rien à ce genre de choses.

En terminant, permettez-moi de citer Peter L. Bernstein, auteur du livre Against the Gods : « Au moment de prendre une décision dans un contexte d’incertitude, les conséquences doivent peser plus lourd que les probabilités, car nul ne peut dire ce que réserve l’avenir. »

Même si l’avènement à la présidence de Trump crée de l’incertitude, à la fin de la journée, l’importance que nous accordons aux facteurs fondamentaux des entreprises, elle, ne change pas.

Article précédent
Les taux d’intérêt augmentent, les rendements futurs aussi

Wesley Blight, CFA, CIM, FCSIGestionnaire de portefeuille, Titres à revenu fixe Plus tôt cette semaine, lor...

Article suivant
Les marchés mondiaux réagissent comme prévu à la victoire de Trump

Le sentiment d’insatisfaction qui explique les résultats du référendum de juin dernier sur le Brexit semble...