Les signaux des marchés à travers le tumulte

April 2, 2013

Au cours du dernier trimestre, deux signaux importants ont continué de témoigner d’un lent rétablissement de comportements plus traditionnels sur les marchés financiers mondiaux : une diminution de la corrélation dans la variation des cours des actions et une baisse de la volatilité des prix des titres. Ces deux changements indiquent qu’un retour de ce que nous avons appelé «  l’ancienne donne » s’est amorcé sur les marchés financiers mondiaux.

En quoi ces signaux sont-ils importants? Pour fonctionner efficacement, les marchés ont besoin de divergences d’opinions : lorsqu’un titre est vendu, il doit nécessairement y avoir un acheteur. Le prix que chacun est prêt à accepter tient compte de sa vision du rendement potentiel et du risque couru. En période de grande incertitude autour des indicateurs de rendement et de risque, la variation des cours s’accentue dans le temps. C’est la volatilité des titres. Quand une forte proportion d’investisseurs partagent la même conviction, les cours d’une majorité d’actions évoluent dans le même sens, et le résultat mesuré est une forte corrélation. La volatilité des marchés et le degré de corrélation ont tous deux diminué, se rapprochant lentement de niveaux indicateurs d’une situation plus normale sur les marchés.

Bien que les signaux se fassent plus positifs, nous continuons d’attacher beaucoup d’importance aux détails des placements. Chez MD, nous élaborons des portefeuilles diversifiés qui visent à combiner les actifs de façon à bien gérer la corrélation. Nous cherchons ainsi à limiter l’exposition au risque pour nos investisseurs à ce qui est nécessaire vu l’objectif et l’horizon temporel de leurs placements.

Depuis plusieurs années, les marchés financiers mondiaux fonctionnent sans l’éclairage de signaux normaux. Ils ont par conséquent été caractérisés par une plus grande instabilité intrinsèque, les investisseurs ayant favorisé en masse tour à tour les titres risqués et les titres plus sûrs. Nous avons décrit ce phénomène d’alternance entre l’appétit et l’aversion pour le risque comme la «  nouvelle donne » sur les marchés financiers mondiaux. Dans ce contexte, les principaux signaux pour les investisseurs ont été les actions des décideurs politiques partout dans le monde.

Avec le retour à «  l’ancienne donne », nous nous attendons à voir augmenter les possibilités de rendement supérieur par une gestion active des placements. Nos gestionnaires de placements continuent de s’appuyer sur leurs recherches pour dénicher de bonnes entreprises et créer des portefeuilles qui répondent aux besoins de nos investisseurs. Nous savons que des éléments de l’économie mondiale demeurent fragiles, mais en cette fin de premier trimestre de 2013 nous sommes contents de voir les signes d’un retour à «  l’ancienne donne ».

William R. Horton, Jr., CFA
Chef de la direction des placements
Gestion financière MD




Le chef de la direction des placements de Services aux médecins inc., William Horton Jr., CFA, fut récemment de passage à l’émission Market Sense sur les ondes de BNN afin de discuter des deux nouveaux fonds collectifs de placements non traditionnels offerts aux investisseurs de MD. Le lancement de ces fonds a eu lieu en février dernier. M. Horton a aussi abordé la question de la répartition tactique de l’actif actuelle de MD, y compris les «  inclinaisons » mises en œuvre au cours du trimestre dernier afin de majorer ses positions en actions, particulièrement en Europe, en Asie et en Extrême-Orient.

Visionner : «  La santé des marchés » (Health of the Markets).

Article précédent
La Banque du Canada maintient le taux cible à un pour cent

Conformément aux attentes consensuelles des économistes, la Banque du Canada a laissé inchangé son taux dir...

Article suivant
La Banque du Canada maintient le taux cible à un pour cent

Comme on s'y attendait, la Banque du Canada a laissé inchangé son taux cible de financement à un jour à 1,0...