Les actions chinoises rebondissent, mais les conséquences du krach demeurent nébuleuses

July 9, 2015

Le jeudi 9 juillet, les actions chinoises ont rebondi d’environ 6 % au terme d’une période de volatilité record qui, plus tôt cette semaine, a entraîné la dégringolade des marchés et semé la panique générale chez les investisseurs. En effet, depuis le 12 juin, l’indice composé de la Bourse de Shanghai a perdu environ 30 % de sa valeur, et l’indice composé de la Bourse de Shenzhen, plus modeste, mais regroupant davantage d’entreprises de haute technologie, a chuté de plus de 40 %.

Pourquoi est-ce arrivé?

Les marchés boursiers chinois montraient des signes de bulle spéculative, enregistrant notamment un taux de croissance de 120 % depuis le début de l’année. Les épargnants ont investi massivement dans les actions chinoises, convaincus que malgré la faiblesse de la croissance économique et des bénéfices des sociétés, le gouvernement gardait le contrôle et que les marchés ne s’effondreraient pas. Les petits épargnants chinois – des investisseurs pour la plupart inexpérimentés qui représentaient environ 80 % du marché – ont provoqué une flambée des cours et ont été nombreux à emprunter pour accroître leur exposition. Le recours à l’effet de levier a fait l’objet de sévères restrictions jusqu’en 2010, année où les autorités chinoises ont commencé à assouplir la réglementation. C’est cette grande instabilité et ce fort endettement qui, jumelés aux cours supérieurs à la croissance et aux bénéfices des sociétés, ont entraîné la surévaluation spectaculaire des actions.

La Chine tente maintenant d’endiguer la crise par un moratoire sur les premiers appels publics à l’épargne, l’assouplissement des règles concernant les prêts sur marge, et le financement des achats d’actions par les courtiers. Le 27 juin, la Banque populaire de Chine a réduit son taux d’intérêt de référence à un niveau exceptionnellement bas et diminué les réserves obligatoires de certaines banques. Parallèlement, près de la moitié des sociétés cotées en bourse ont retiré leurs actions du marché, chose qui serait interdite selon la réglementation nord-américaine sur les valeurs mobilières. Jusqu’ici, l’intervention du gouvernement n’a eu qu’un effet mitigé. Heureusement, la Chine possède un système bancaire solide et dispose de plusieurs autres mécanismes d’intervention.

Quelles seront les répercussions sur l’économie mondiale?

Nous pouvons nous attendre à une période de volatilité accrue, alors que le soutien gouvernemental se heurte au pessimisme généralisé, surtout à l’endroit des actions de sociétés à petite et à moyenne capitalisation, qui ne profitent pas de ce soutien. La faiblesse relative de l’évaluation boursière et de l’effet de levier des actions chinoises détenues à l’étranger offrira vraisemblablement une protection contre les baisses. Même si le Fonds monétaire international maintient ses prévisions concernant la croissance de la Chine (6,8 %), le possible ralentissement de l’économie mondiale reste une très grande inquiétude à l’étranger, sans compter l’effet encore incertain des fluctuations boursières.

Et sur votre portefeuille?

Bien que la volatilité soit un problème majeur en Chine, les marchés boursiers locaux sont encore plutôt fermés aux investisseurs étrangers, qui n’en possèdent que 1,5 %. Votre portefeuille ne devrait donc pas être directement touché. Les fonds MD ne sont que légèrement exposés aux actions chinoises principalement détenues à l’étranger, et cette exposition s’inscrit dans un mandat global : une approche diversifiée qui contribue à atténuer le risque. Nous sommes convaincus que nos gestionnaires de fonds de marchés émergents ont toute l’expertise nécessaire pour traverser cette période difficile. En juin, par exemple, non seulement le poids relatif de la Chine dans le Fonds collectif d’actions de marchés émergents GPPMD était sous-pondéré par rapport à l’indice de référence, mais le Fonds a aussi ajouté de la valeur en misant sur des actions ayant connu une croissance supérieure au reste du marché. Comme d’habitude, votre conseiller MD sera heureux de répondre à vos questions, et pourra veiller avec vous à ce que votre portefeuille soit diversifié et bien positionné pour résister à la volatilité des marchés.

Les placements dans les fonds communs peuvent être assortis de commissions, de commissions de suivi ainsi que de frais de gestion et d’autres frais. Il importe de lire le prospectus avant d’effectuer des placements. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue régulièrement et le rendement passé n’est pas garant du rendement futur. Pour obtenir un exemplaire du prospectus, veuillez communiquer avec votre conseiller MD ou avec le Centre de courtage MD au 1 800 267-2332. La famille de fonds MD est gérée par Gestion financière MD inc., société de l’AMC.

L’information contenue dans le présent document ne doit pas être interprétée comme des conseils professionnels d’ordre fiscal, juridique, comptable ou de nature similaire applicables en contexte canadien ou étranger, et elle ne saurait en aucun cas remplacer les conseils d’un fiscaliste, d’un comptable ou d’un conseiller juridique indépendant. Les recommandations sur la constitution en société se limitent à la répartition de l’actif et à l’intégration des personnes morales dans les plans financiers et les stratégies de gestion de patrimoine. Toute information d’ordre fiscal ne s’applique qu’aux résidents canadiens et s’appuie sur le droit canadien de l’impôt en vigueur, notamment sur l’interprétation judiciaire et administrative en la matière. L’information et les stratégies ci-indiquées peuvent ne pas convenir aux personnes des États-Unis (citoyens, résidents ou détenteurs d’une carte verte) ou aux non-résidents du Canada, ni dans des situations mettant en cause de telles personnes. Les employés du groupe de sociétés MD ne sont pas habilités à déterminer si un client est considéré comme une personne des États-Unis ou soumis à des obligations de déclaration de revenus, au Canada ou à l’étranger. Le service ExO MDMD offre aux clients des conseils et des produits financiers par l’entremise du groupe de sociétés MD (Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée). Pour obtenir une liste détaillée de ces sociétés, veuillez consulter notre site à l’adresse md.amc.ca. Gestion financière MD offre des produits et services financiers, la famille de fonds MD et des services-conseils en placement par l’entremise du groupe de sociétés MD. Gestion financière MD inc. est une propriété de l’Association médicale canadienne.

Article précédent
Les dirigeants de la Grèce et de la zone euro concluent un accord provisoire

Après une séance de négociation des plus intenses qui s’est poursuivie jusqu’aux petites heures du matin, l...

Article suivant
La Bourse de New York

En raison de problèmes techniques, la Bourse de New York a dû suspendre ses activités pendant quelques heur...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!