La Banque du Canada maintient son taux cible à 1 %

July 17, 2012

Pour une quinzième fois de suite, la Banque du Canada a annoncé le 17 juillet que son taux de financement à un jour resterait à 1,0 %. Plus tôt cette année, certains économistes s’attendaient pourtant à une majoration du taux directeur de la Banque. Toutefois, compte tenu de la détérioration continue de la conjoncture économique mondiale, cette plus récente annonce était ardemment attendue.

Même s’il s’est abstenu de tout commentaire sur la possibilité d’une diminution de l’effet stimulant de la politique monétaire à l’horizon, le gouverneur de la Banque, Mark Carney, a souligné que l’expansion économique plus lente que prévu aux États Unis, la crise européenne qui continue d’inquiéter et la diminution plus forte que prévu de la croissance dans les économies émergentes représentent des risques qui pèsent sur la croissance économique mondiale. Comme c’était le cas le mois dernier, ces événements ont fait fléchir les prix des produits de base, qui étaient tout de même assez élevés, ont dégradé les conditions financières mondiales et ont sapé la confiance des investisseurs.

Les commentaires du gouverneur expliquent en partie les raisons pour lesquelles la Banque maintient sa politique monétaire accommodante et contribue très peu à appuyer les perspectives d’un resserrement de la politique.

Produit intérieur brut (PIB)

La situation mondiale a, et continuera vraisemblablement d’avoir, une influence négative sur l’activité économique au Canada, car la faible demande extérieure et la diminution des prix des produits de base ont un effet néfaste sur les revenus et la richesse des Canadiens.

Malgré les risques à la baisse, le fort endettement des ménages et la réduction des dépenses publiques, la Banque continue de prévoir une expansion économique modérée qui viendra des dépenses de consommation personnelles et des investissements des entreprises favorisées par le maintien d’une politique monétaire accommodante.

Compte tenu de ces vents contraires, la Banque prévoit désormais que l’économie canadienne croîtra de 2,1 % en 2012, de 2,3 % en 2013 et 2,5 % en 2014. Par rapport aux prévisions établies dans le Rapport sur la politique monétaire d’avril, les prévisions révisées dénotent une diminution des attentes de croissance en 2012 et 2013, et une augmentation en 2014.

Inflation

Contrairement à ce qui était indiqué dans l’annonce précédente, l’économie canadienne ne devrait pas atteindre sa pleine capacité avant le deuxième semestre de 2013. Étant donné ce changement dans les prévisions et la diminution des prix de l’essence, la Banque pense maintenant que l’inflation globale demeurera bien inférieure au taux cible de 2,0 % jusqu’au deuxième semestre de 2013.

Dollar canadien

Le huard s’est légèrement apprécié par rapport au dollar américain à la suite de l’annonce de la Banque, mais est aussitôt revenu à sa valeur initiale.

Prochaine annonce

La date de la prochaine annonce prévue du taux de financement à un jour de la Banque a été fixée au 5 septembre 2012.

Communiqué de presse de la Banque du Canada

Article précédent
La Banque du Canada maintient le taux cible à un pour cent

Pour une seizième fois de suite, la Banque du Canada a annoncé que son taux de financement à un jour rester...

Article suivant
MISE À JOUR : Les marchés rassurés par les résultats des élections grecques; l’attention se tourne vers le prochain sommet des dirigeants du

Les marchés continuent d’osciller entre l’appétit et l’aversion pour le risque à l’issue des élections ...