La Banque du Canada maintient le taux cible à un pour cent

September 5, 2012

Pour une seizième fois de suite, la Banque du Canada a annoncé que son taux de financement à un jour resterait à 1,0 %. Cette décision de laisser le taux cible inchangé était attendue de la plupart des analystes.

Le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, a indiqué que les perspectives de croissance mondiales récentes correspondent dans une large mesure aux attentes décrites dans le Rapport sur la politique monétaire de la Banque de juillet. On y fait notamment état d’une expansion économique encore graduelle aux États-Unis, de la poursuite de la récession en Europe et du ralentissement de la croissance en Chine et sur les autres marchés émergents.

Néanmoins, la déclaration indique aussi que le rythme de la croissance au Canada est dans l’ensemble conforme au potentiel de production de l’économie canadienne. Plus précisément, les dépenses des consommateurs et des entreprises continuent d’appuyer la croissance, malgré l’endettement croissant des ménages canadiens et l’effet négatif de la vigueur du dollar canadien et du volume global des exportations qui demeure inférieur à ce qu’il était avant la récession.

Surtout en raison de cette vigueur relative de l’économie canadienne, la Banque a encore une fois maintenu sa déclaration sur le retrait possible de certaines des mesures d’assouplissement de la politique monétaire. Cependant, comme les risques de ralentissement sont actuellement prépondérants, toute décision de resserrer la politique monétaire devrait être soupesée soigneusement en fonction des développements économiques intérieurs et mondiaux.

Produit intérieur brut (PIB)

Selon Statistique Canada, le PIB réel désaisonnalisé a crû au rythme de 1,8 % sur une base annuelle au deuxième trimestre. L’expansion a été stimulée par le dynamisme continu des investissements des entreprises et la demande intérieure globale, tandis que les exportations nettes continuent de peser sur l’économie.

Selon les projections les plus récentes de la Banque, l’économie canadienne affichera un taux de croissance de 2,1 % en 2012, de 2,3 % en 2013 et de 2,5 % en 2014. Selon la Banque, l’économie devrait atteindre sa pleine capacité au deuxième semestre de 2013.

Inflation

Même si le taux d’inflation de base a récemment plongé sous le seuil de 2 % ciblé par la Banque, pour se situer à un taux année sur année de 1,7 % en juillet, il ressort de la déclaration d’aujourd’hui que la Banque s’attend à ce que les taux d’inflation de base et d’inflation globale reviennent progressivement au taux cible de 2 % à mesure que l’économie recommencera à tourner au maximum de sa capacité.

Dollar canadien

Après la publication de l’annonce de la Banque, le dollar canadien s’est déprécié par rapport au dollar américain.

Prochaine annonce

La prochaine date d’établissement du taux cible de financement à un jour a été fixée au 23 octobre 2012.

Communiqué de presse de la Banque du Canada

Article précédent
Protection du capital et profits en période de volatilité - Message du chef de la direction des placements

La fin de l’année approche à grands pas et nous constatons que les principaux thèmes de notre réflexion sur...

Article suivant
La Banque du Canada maintient son taux cible à 1 %

Pour une quinzième fois de suite, la Banque du Canada a annoncé le 17 juillet que son taux de financement à...