La Banque du Canada laisse son taux inchangé

January 20, 2016

Le 20 janvier, la Banque du Canada a annoncé qu’elle laissait son taux directeur inchangé à 0,5 %. Au fil des semaines qui ont précédé cette annonce, certains observateurs avaient laissé entrevoir la possibilité d’une diminution de 0,25 % des taux d’intérêt.

Pourquoi la Banque du Canada laisse-t-elle son taux inchangé?

Pour favoriser la croissance de l’économie canadienne, la banque centrale du Canada doit se livrer à un délicat jeu d’équilibre lorsqu’elle établit son taux directeur.

Pour aider le secteur canadien des ressources naturelles, qui peine actuellement à surmonter les difficultés causées par la baisse des prix des produits de base, il serait préférable d’abaisser les taux d’intérêt. Par contre, en maintenant les taux à leur niveau actuel, la Banque du Canada cherche à limiter les dépenses des consommateurs canadiens (déjà lourdement endettés) et ainsi éviter de stimuler davantage un marché de l’habitation déjà en surchauffe.

Les attentes relatives à l’inflation sont par ailleurs au cœur du processus décisionnel de la Banque. Cette dernière vise un taux d’inflation de 2,0 %, comme mesuré par l’indice des prix à la consommation. Pendant la période de 12 mois terminée en novembre 2015, l’inflation s’est chiffrée à 1,4 %, un niveau très près du seuil inférieur de la fourchette de contrôle établie par la Banque. Selon les prévisions, ce taux augmentera au niveau ciblé dès le début de 2017.

Dans le contexte de la dépréciation récente du dollar canadien par rapport au dollar américain, la décision de la Banque du Canada de laisser les taux d’intérêt inchangés n’a entraîné qu’une modeste et éphémère appréciation de la devise canadienne.

Malgré une croissance économique plus faible que prévu au quatrième trimestre de 2015 et une révision à la baisse des prévisions de croissance pour 2016, la Banque du Canada s’attend à une expansion économique de 2,5 % d’ici la fin de 2017, ce qui constitue un des facteurs ayant contribué au maintien du taux directeur à son niveau actuel.

Quel sera l’effet de la décision de la Banque sur les portefeuilles MD?

L’annonce relative aux taux d’intérêt pourrait légèrement influer sur la valeur réelle de certaines entreprises, notamment les banques, ainsi que sur les taux de rendement et l’attrait relatif des obligations d’État par rapport aux autres titres de créance.

Cette décision pourrait aussi contribuer à une légère fluctuation du cours de certains titres, mais pas de la valeur réelle des entreprises émettrices, un phénomène sur lequel nos gestionnaires actifs pourraient miser.

De manière générale, les effets de l’annonce d’aujourd’hui sont minimes pour les portefeuilles MD, mais nous continuons de surveiller étroitement la situation.

Si vous désirez obtenir des précisions, nous vous invitons à communiquer avec votre conseiller MD.

Article précédent
Bulletin sur les marchés : T4 de 2015
Bulletin sur les marchés : T4 de 2015

Message du chef de la direction des placements L’année 2015 n’aura pas été de tout repos pour les épargnant...

Article suivant
La baisse des marchés mondiaux se poursuit: comment MD s'en sort-elle?

Les marchés mondiaux continuent de se contracter et, comme nous l’avons mentionné dans un précédent communi...