La Banque du Canada laisse son taux cible inchangé à 1 % Ralentissement de la croissance mondiale

October 27, 2014

Comme prévu, la Banque du Canada a annoncé aujourd’hui qu’elle maintient le taux cible du financement à un jour à 1 %.

Dans sa plus récente annonce relative aux taux d’intérêt et dans son Rapport sur la politique monétaire, la Banque insiste sur l’influence déterminante récente des décideurs politiques sur la croissance économique mondiale. Le gouverneur de la Banque, Stephen S. Poloz, estime que la croissance mondiale demeure tributaire de la détente monétaire dans les économies développées.

La Banque a aussi constaté une détérioration des perspectives générales de croissance mondiale, même si ces perspectives varient d’une région à l’autre. «  Malgré la faiblesse observée ailleurs, l’économie américaine gagne en vigueur, surtout dans les secteurs qui sont bénéfiques aux perspectives des exportations canadiennes », estime la Banque.

La Banque affirme avoir soupesé plusieurs facteurs de risque – y compris ceux qui ont une incidence sur l’atteinte de son taux cible d’inflation et ceux associés aux déséquilibres dans le secteur des ménages qui compromettent la stabilité financière – et en a conclu que le niveau actuel de détente monétaire est approprié.

Produit intérieur brut (PIB)

En 2014, on s’attend à ce que l’expansion de l’économie canadienne soit plus rapide que ce que la Banque avait auparavant indiqué dans ses prévisions. Cette situation découle en grande partie de la vigueur continue du marché du logement et des dépenses de consommation. De plus, les entreprises exportatrices du Canada pourraient être avantagées par l’amélioration de la conjoncture aux États-Unis.

La croissance prévue du PIB pour les deux prochaines années demeure inchangée à 2,4 % pour 2015 et à 2,3 % pour 2016. Cependant, le manque de confiance dans une croissance mondiale soutenue et les tensions géopolitiques actuelles se conjuguent pour faire baisser les prix de l’énergie, ce qui crée une baisse des termes de l’échange pour le Canada. Par conséquent, la Banque prévoit que l’économie canadienne devrait se remettre à tourner à plein régime vers le milieu de 2016.

Inflation

Le taux d’inflation de base (2,1 %) et le taux global d’inflation (2,0 %) demeurent près du taux cible de la Banque pour la période de 12 mois terminée en septembre 2014. Même si l’inflation évolue essentiellement comme prévu, les pressions sous-jacentes, notamment la croissance soutenue des salaires, demeurent modérées étant donné la morosité persistante de l’économie intérieure. En perspectives, le scénario prospectif d’un taux d’inflation restant près du niveau de 2,0 % est appuyé par les perspectives de croissance économique mondiale selon lesquelles l’économie ne reviendra que progressivement sur deux ans à une pleine utilisation de sa capacité.

Prochaine annonce

La prochaine annonce concernant les taux d’intérêt est prévue le 3 décembre 2014.

Article précédent
Message du chef de la direction des placements de Gestion financière MD – Forts rendements sur un an dans toutes les catégories de titres ma

LE POINT SUR LES MARCHÉS : Les prix des produits de base baissent, mais les actions américaines et celles d...

Article suivant
Gestion financière MD : Message du chef de la direction des placements La baisse des prix des produits de base pèse sur le cours des

LE POINT SUR LES MARCHÉS : Les marchés boursiers du Canada et des pays émergents sont les plus durement épr...