La Banque d’Angleterre réduit ses taux d’intérêt pour intensifier son soutien à l’économie britannique

August 4, 2016

La Banque d’Angleterre a abaissé aujourd’hui ses taux d’intérêt pour la première fois depuis 2009. Cette décision fait partie d’un ensemble plus large de mesures destinées à soutenir l’économie britannique dans la foulée du « Brexit ». Cette réduction des taux de 0,50 % à 0,25 % était dans une large mesure attendue par les analystes.

Soutenir l’économie britannique

Le plan de relance annoncé par le Comité de la politique monétaire (MPC) de la Banque d’Angleterre élargit l’arsenal de moyens mis en œuvre pour stimuler la croissance économique au Royaume-Uni. Les indicateurs économiques semblent pointer vers une baisse de la confiance à la suite du vote pour la sortie du pays de l’Union européenne. Voici quelques-unes des mesures en question :

  • Réduction du taux d’intérêt officiel de 0,25 % pour protéger l’économie
  • Nouveau système de soutien aux prêts des banques pour s’assurer que la baisse des taux bénéficie vraiment à leurs clients
  • Majoration des mesures actuelles d’assouplissement quantitatif qui prend la forme d’un engagement à acheter pour 60 milliards de livres sterling de plus d’obligations d’État
  • Engagement d’une somme additionnelle et distincte de 10 milliards de livres sterling destinée à l’achat d’obligations émises par des sociétés dont les activités ont des retombées substantielles sur l’économie britannique

Le MPC a également indiqué que d’autres mesures pourraient être prises. Si les statistiques économiques ressemblent au plus récent rapport trimestriel sur l’inflation, il faut s’attendre à une nouvelle réduction du taux d’intérêt officiel.

Baisse des attentes de croissance

Dans son rapport trimestriel sur l’inflation, la Banque d’Angleterre prévoit que la croissance en 2016 sera de seulement 2,0 %, même si les résultats ont été très solides au deuxième trimestre en dépit du référendum. Les prévisions de croissance pour 2017 au Royaume-Uni ont été ramenées de 2,3 % à 0,8 % et celles de 2018, de 2,3 % à 1,8 %.

Qu’est-ce que cela signifie pour les placements détenus chez MD?

De manière générale, l’effet des mesures annoncées aujourd’hui sur les portefeuilles MD sera minime. L’annonce pourrait influer très légèrement sur certaines entreprises et sur certaines monnaies ainsi que sur les taux de rendement obligataires. De manière générale cependant, les taux sont bas partout dans le monde, ce qui pourrait continuer de favoriser les marchés boursiers. Si ce scénario se concrétise, ce pourrait être à l’avantage de MD qui a tablé dans sa stratégie de répartition tactique de l’actif sur une surpondération des actions. Nous continuons de surveiller la situation.

Si vous désirez obtenir des précisions, nous vous invitons à communiquer avec votre conseiller MD.

Article précédent
La Réserve fédérale américaine et la Banque du Japon laissent leurs taux inchangés
La Réserve fédérale américaine et la Banque du Japon laissent leurs taux inchangés

Plus tôt aujourd’hui, la Réserve fédérale américaine (la Fed) a annoncé qu’elle laissait inchangé le taux c...

Article suivant
Bulletin sur les marchés : T2 de 2016
Bulletin sur les marchés : T2 de 2016

Au deuxième trimestre de 2016, les actions et titres à revenu fixe canadiens ont généré des rendements soli...