Gestion financière MD : Message du chef de la direction des placements – Des marchés boursiers mondiaux à la hausse malgré une baisse des pr

December 12, 2014

LE POINT SUR LES MARCHÉS : Le huard est touché par la baisse des cours du pétrole; les secteurs des services financiers et des matériaux du TSX sont à la hausse

Compte tenu d’une offre supérieure à la demande, le prix des produits de base a continué de baisser en novembre. Malgré tout, on a assisté à une hausse globale des marchés boursiers mondiaux – en bonne partie grâce aux secteurs autres que celui de l’énergie.

Le 27 novembre, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a décidé de maintenir son quota de production de pétrole, ce qui a poussé les cours du pétrole à la baisse. D’ailleurs, le West Texas Intermediate (WTI), un pétrole brut de référence, a enregistré une baisse de 17,9 % au cours du mois.

Ces chutes des cours du pétrole ont affaibli le dollar canadien, qui s’est déprécié par rapport au dollar américain et à l’euro.

Elles ont également nui aux rendements boursiers au Canada et sur les marchés émergents. En revanche, du côté du TSX, les bons résultats dans les secteurs des services financiers et des matériaux ont plus que compensé la faiblesse du secteur de l’énergie. Résultat : l’indice a enregistré une hausse de 1,1 % en novembre.

Les indices S&P 500 et MSCI EAEO (en dollars canadiens) ne sont pas en reste : ils ont respectivement enregistré des hausses de 3,9 % et de 2,5 %.

Comme les taux de rendement des obligations canadiennes poursuivent leur baisse, l’indice obligataire universel FTSE TMX s’est quant à lui apprécié de 1,5 %.

Les actions mondiales et les titres à revenu fixe continuent d’enregistrer des rendements positifs sur douze mois, alors que les prix des produits de base ont diminué de façon considérable.

RÉSULTATS ÉCONOMIQUES MONDIAUX : Les politiques monétaires mondiales divergent, mais restent accommodantes

En novembre, l’activité économique sur les marchés développés étrangers a continué de tourner au ralenti et, dans certains cas, elle s’est contractée. Soudainement tombé en récession, le Japon a annoncé qu’il reportait l’augmentation de la taxe de vente. En Europe, le secteur manufacturier et le secteur des services ont enregistré une croissance modeste.

Pour la première fois depuis 2012, la Banque populaire de Chine a baissé ses taux d’intérêt pour contrer le ralentissement de l’inflation et de la croissance de la production industrielle.

En Amérique du Nord, le marché du travail a repris de la vigueur. Aux États-Unis, le taux de chômage a baissé à 5,8 %, et le nombre de demandes de prestation de chômage a atteint son plus bas niveau en 14 ans; au Canada, le taux de chômage a baissé à 6,5 % grâce à la création d’emplois dans le secteur privé.

En septembre, grâce à une augmentation des exportations, la balance commerciale du Canada affiche de nouveau un surplus. Par contre, le déficit commercial des États-Unis s’est élargi et atteint maintenant 43 milliards de dollars.

Selon des rapports sur l’inflation publiés en novembre, l’indice des prix à la consommation (IPC) est relativement stable au Canada et aux États-Unis, et pour cause : l’augmentation du prix des biens durables a effacé la diminution des coûts du carburant.

INDICATEURS DES MARCHÉS BOURSIERS AU 30 NOVEMBRE 2014
(en dollars canadiens, sauf mention contraire)

Indicateur du marché Niveau Rendement sur un mois (%) Rendement sur un an (%)
Canada (Indice composé S&P TSX) 14 745 1,1 13,3
États-Unis (Indice S&P 500) 2 068 3,9 25,9
Europe, Australasie et Extrême-Orient (Indice MSCI EAEO) 1 840 2,5 8,1
Marchés émergents (Indice MSCI ME) 1 005 0,1 9,2
Obligations canadiennes (Indice obligataire universel FTSE TMX*) - 1,5 7,7
Taux de change : dollar canadien en dollar américain 0,876 -1,3 -7,0
Prix de l’or (USD/on) 1167 -0,5 -6,9
Cours du pétrole (WTI, USD/pb) 66,2 -17,9 -28,7

* Anciennement l’indice obligataire universel DEX
Sources : StateStreet par StyleADVISOR, FTSE TMX Global Debt Capital Markets et Bloomberg

MÉTHODE DE PLACEMENT DE MD : EN SAVOIR PLUS

Chez MD, nous surveillons les tendances économiques mondiales; pour ce faire, nous tenons compte du point de vue de nos gestionnaires triés sur le volet, qui investissent activement dans l’intérêt de nos clients.

Pour comprendre la méthode de placement de MD ainsi que les répercussions des tendances économiques mondiales sur votre portefeuille de placement, je vous invite à communiquer directement avec votre conseiller MD.

William R. Horton, Jr., CFA
Chef de la direction des placements
Gestion financière MD inc.

Article précédent
Gestion financière MD : Message du chef de la direction des placements Rendement positif des portefeuilles d’actions et d’obligation

LE POINT SUR LES MARCHÉS : Les devises influent sur le rendement en janvier Tous les grands indices, y...

Article suivant
Gestion financière MD : Le point sur les marchés par le chef de la direction des placements — garder le cap malgré la volatilité des cours p

Nous avons assisté ces derniers jours à une baisse marquée du prix du pétrole. Les manchettes mettent l’acc...