Et c’est parti! La Réserve fédérale majore ses taux

December 14, 2016

Plus tôt aujourd’hui, la Réserve fédérale des États-Unis a annoncé qu’elle augmentait de 0,25 % le taux cible des fonds fédéraux qui se situera donc dans une fourchette de 0,50 % à 0,75 %. Cette décision n’a surpris personne, la Réserve fédérale ayant déjà indiqué son intention de majorer ses taux à sa réunion de décembre.

Première hausse depuis décembre 2015, deuxième depuis 2006

La dernière majoration des taux par la Réserve fédérale remontait à décembre 2015. La banque avait alors annoncé son intention de majorer les taux quatre fois en 2016. Les difficultés économiques du premier semestre l’en ont cependant empêché.

La croissance a depuis repris de la vigueur et l’économie s’est constamment rapprochée des cibles de la Réserve en matière d’inflation et d’emploi. L'inflation est actuellement de 2,0 % et les attentes sur dix ans sont qu’elle suivra une courbe haussière. Le taux de chômage est actuellement de 4,6 % et bien des observateurs jugent que s’il descend encore, une inflation importante des salaires pourrait s’en suivre.

Regard prospectif sur 2017 et au-delà

Bien que légère, cette majoration de 0,25 % pourrait malgré tout avoir des retombées sur l’économie mondiale. Malgré la prudence exercée par de la Réserve fédérale, il reste que la plupart des pays développés (dont le Canada, le Japon et la zone euro) assouplissent actuellement leur politique monétaire ou maintiennent une politique déjà accommodante. Cette divergence pourrait renforcer le dollar américain, faire grimper les taux obligataires, faire tomber les prix des produits de base et affaiblir les bénéfices des entreprises en devises étrangères.

La majoration du taux des fonds fédéraux était dans une large mesure attendue. L’annonce par la Réserve de son intention de majorer trois fois les taux en 2017 a cependant surpris. Les investisseurs avaient escompté deux autres hausses, pas trois. Une légère baisse des cours boursiers a initialement suivi de même qu’une inversion de la tendance des cours pétroliers. Le dollar américain s’est par ailleurs apprécié et le taux de rendement des bons du Trésor américains de dix ans a augmenté.

Les perspectives de croissance, de chômage et d’inflation à long terme n’ont pas changé depuis la réunion de septembre avec des taux respectifs de 1,8 %, 4,8 % et 2,0 %.

Dans l’immédiat, l’annonce d’aujourd’hui pourrait avoir une incidence sur le coût du crédit à court terme. Mais son aspect le plus important est qu’elle traduit l’optimisme de la Réserve fédérale quant à la santé de l’économie américaine.

Qu’est-ce que cela signifie pour les portefeuilles MD?

Même si la Réserve fédérale s’est montrée plus ferme que prévu, les portefeuilles MD demeurent bien diversifiés et tous les risques connus sont pris en compte et gérés de manière active. MD construit des portefeuilles conçus pour atteindre vos objectifs financiers à long terme.

De manière générale, l’annonce de la Réserve fédérale aura peu de retombées sur les fonds communs et fonds collectifs MD, et sur le positionnement global et le rendement de vos portefeuilles.

La décision de la Réserve fédérale de majorer les taux confirme le renforcement de l’économie américaine et la justesse de notre point de vue en matière de placement. La décision de répartition tactique de l’actif demeure donc de surpondérer les actions américaines, car les facteurs fondamentaux sur lesquels repose l’économie américaine sont solides, surtout lorsqu’on les compare à ceux d’autres régions. De même, notre exposition au dollar américain reste sans couverture, car nous prévoyons une appréciation du billet vert.

Nous vous encourageons à communiquer avec votre conseiller MD si vous désirez obtenir des précisions.

Article précédent
L’or perdrait-il de son lustre?

par Edward Golding, CFA, MBAGestionnaire de portefeuille, Actions nord-américaines Depuis la nuit des temps...

Article suivant
Populisme, protectionnisme et nouvelle norme

par Patrick Ercolano, CFA, MBAGestionnaire de portefeuille Je me souviens avoir vu un reportage à la télévi...