Dénouement des élections anticipées au Royaume-Uni : un Parlement sans majorité

June 9, 2017

Le pari de la première ministre Theresa May de déclencher des élections anticipées dans l’espoir de gonfler sa majorité au Parlement et d’obtenir un mandat plus fort pour négocier le Brexit s’est retourné contre elle hier lorsque les Britanniques ont élu un gouvernement conservateur minoritaire plus faible que le précédent.

Malgré les pressions exercées sur Mme May par le chef du Parti travailliste, Jeremy Corbyn, et par certains de ses propres collègues du Parti conservateur pour qu’elle démissionne, la première ministre entend demeurer en poste pour l’instant.

Si les conservateurs n’obtiennent pas les appuis requis à la Chambre des communes, une nouvelle élection pourrait être à prévoir. Une course à la direction du Parti conservateur pourrait aussi être dans les cartes éventuellement.

Réaction neutre de l’économie mondiale

La réaction aux élections britanniques semble être strictement régionale. La livre sterling s’est dépréciée d’un peu plus d’un et demi pour cent et a atteint son plus bas niveau des sept derniers mois par rapport à l’euro. Les autres devises ont peu ou pas réagi.

À notre avis, il n’y aura pas d’autres contrecoups sur les marchés mondiaux. D’ailleurs, les marchés boursiers européens étaient dans l’ensemble en forte hausse ce matin.

La faiblesse du mandat accordé à Mme May pourrait compliquer la gestion du Brexit du côté britannique, mais nous croyons que le problème restera de portée régionale.

Maintien de notre méthode de placement

Les événements géopolitiques n’ont pas une influence déterminante sur les décisions de placement de MD, mais ils sont néanmoins soupesés afin de nous assurer que nous faisons les meilleurs choix pour nos clients.

Sur le plan macroéconomique mondial, nous maintenons une position neutre en ce qui concerne la livre sterling et les marchés boursiers britanniques en général. Dans nos fonds d’actions, selon notre stratégie de superposition des devises, la livre est actuellement sous-pondérée.

Toujours dans nos fonds d’actions, les actions britanniques sont en position neutre ou sous-pondérée par rapport à l’indice de référence. Cependant, nous avons ciblé plusieurs bonnes occasions de placement au Royaume-Uni qui continuent d’être rentables, peu importe les résultats des élections ou la portée du Brexit.

Article précédent
La Réserve fédérale majore ses taux de 0,25 %

Conformément à une décision quasi unanime qui était dans une large mesure attendue, la Réserve fédérale des...

Article suivant
Gestion active ou indicielle : faut-il vraiment trancher?

par Craig Maddock, CFP, FCSI, CIM, FICB, CFA, MBAVice-président à la gestion des placements Nous vivons act...