Bulletin sur les marchés : T1 de 2016

April 27, 2016

Le premier trimestre de 2016 est un exemple sans équivoque des dangers de la synchronisation avec le marché. La volatilité extrême des premières semaines du trimestre a cédé la place à des rendements plus soutenus au cours des dernières semaines.

À notre avis, la liquidation de titres risqués dont nous avons été témoins en janvier dernier découle d’une vision excessivement négative de la croissance économique mondiale. Les prix des produits de base n’ont pas tardé à se stabiliser, puis la progression des prix de certaines matières premières, comme le pétrole, ainsi qu’une perception plus optimiste du potentiel de croissance de la Chine ont eu pour effet de stimuler les marchés. L’appréciation des obligations et le rendement des fonds internationaux constituent d’autres points positifs.

Dans ce contexte, les fonds MD se sont relativement bien comportés par rapport à leur indice de référence. Pendant le trimestre, MD a accru le poids en portefeuille des actions américaines pour en arriver à une position sous-pondérée neutre qui s’est faite au détriment des actions canadiennes, maintenant sous-pondérées, et des actions de la zone EAEO (Europe, Australasie et Extrême-Orient) qui restent cependant surpondérées parce que nous jugeons que les possibilités sur ces marchés sont meilleures que celles qu’offrent les autres catégories de titres. Les portefeuilles MD maintiennent une légère surpondération globale d’actions par rapport aux obligations. Cette position peut être considérée comme « favorable au risque » parce qu’elle privilégie les actions, dont le potentiel de rendement est en général plus élevé, mais qui présentent aussi un niveau de risque supérieur par rapport à une position qui serait « défavorable au risque » (par prudence, celle-ci privilégierait les titres à revenu fixe).

Avant ces changements, les portefeuilles étaient considérés comme fortement sous-pondérés en actions américaines. Les décisions récentes ramènent les portefeuilles plus près des pondérations cibles stratégiques à long terme des titres américains. Elles contribuent à une meilleure gestion du risque du portefeuille, car elles situent le volet d’actions américaines et le volet d’actions canadiennes plus près de pondérations stratégiques conformes à notre opinion voulant que la croissance aux États-Unis continuera de s’améliorer.

Lire le bulletin complet.

Les clients de Conseils en placement privés MD peuvent ouvrir une session pour voir les détails d’un portefeuille modèle.

Article précédent
Sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne : à quoi faut-il s’attendre?
Sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne : à quoi faut-il s’attendre?

Tant que les marchés financiers mondiaux n’auront pas bien mesuré les effets de la décision des électeurs b...

Article suivant
Budget de 2016 : faits saillants à l’intention des médecins, médecins résidents et étudiants en médecine
Budget de 2016 : faits saillants à l’intention des médecins, médecins résidents et étudiants en médecine

Changements moins restrictifs que prévu apportés au régime applicable aux SPCC Le 22 mars 2016, le ministre...