Été 2019 : Une diversification véritable grâce aux placements non traditionnels liquides

July 24, 2019

Patrick Ercolano et Ian Taylor, vice-présidents adjoints à la gestion des placements et à la stratégie chez MD discutent des placements non traditionnels et de leurs avantages dans un portefeuille.

 

*Notes juridiques

Source : MD a comparé le ratio des frais de gestion (RFG) de ses fonds communs et de ses Portefeuilles Précision MDMC de série A avec le RFG moyen de fonds comparables à partir de données d’Investor Economics du 31 décembre 2018.

 

Transcription

Patrick [00:00:04] Bonjour, je m’appelle Patrick Ercolano. Je suis aujourd’hui en compagnie d’Ian Taylor, mon collègue et cogestionnaire du Fonds d’occasions stratégiques MD et du Fonds stratégique de rendement MD. Nous parlerons aujourd’hui des avantages d’inclure des titres non traditionnels à votre portefeuille, et plus particulièrement des placements non traditionnels liquides. En véritable pionnière, MD lançait, il y a plus de cinq ans, des fonds communs de titres non traditionnels liquides, une option qui tend maintenant à se généraliser. Ian, au début de 2013 vous étiez membre de l’équipe qui a lancé notre offre de placements non traditionnels liquides. Pourriez-vous nous décrire ce que sont ces titres et expliquer pourquoi MD a créé ces solutions à l’intention de ses clients.

Ian [00:00:45] Merci Patrick. La définition des « titres non traditionnels liquides » est si vaste que je préférerais m’en tenir à l’approche privilégiée par MD à l’égard de ces placements. Traditionnellement, le portefeuille d’un investisseur canadien typique était constitué de titres de quelques catégories de base : actions canadiennes négociées pour la plupart à la bourse TSX et actions américaines et de pays développés, pour la plupart négociées sur les places boursières des États-Unis, d’Europe et des pays développés d’Asie. Plus récemment, soit au cours des 10 à 15 dernières années, des actions de grandes entreprises de marchés émergents comme le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine se sont peu à peu greffées aux portefeuilles des investisseurs canadiens. Ensuite, par souci d’équilibre, ceux-ci incluaient aussi à leur portefeuille des titres de créance d’émetteurs de qualité supérieure, en l’occurrence des obligations d’État et de sociétés, ce qui complétait le tableau. Toutefois, il y a une dizaine d’années, la popularité croissante des fonds négociés en bourse (FNB) a fait naître une nouvelle tendance : l’inclusion dans des FNB de titres appartenant à des catégories autres que ces catégories de base que je viens de mentionner. Le lancement du Fonds d’occasions stratégiques MD et du Fonds stratégique de rendement MD s’inscrit dans cette tendance. Les deux fonds offrent à nos clients une exposition à un portefeuille diversifié de titres non traditionnels pour compléter leur portefeuille, tout en maintenant un ratio coût-efficacité intéressant.

Patrick [00:02:03] MD offre donc deux fonds liquides non traditionnels : le Fonds d’occasions stratégiques MD et le Fonds stratégique de rendement MD. Quelle est la différence entre les deux et quels sont les avantages propres à chacun?

Ian [00:02:16] Au moment de concevoir les fonds, pour donner à nos conseillers le plus de latitude possible dans la construction des portefeuilles, nous avons décidé de créer deux fonds ayant chacun des priorités différentes. Le Fonds stratégique de rendement MD privilégie la création de revenus et se concentre donc sur un éventail de placements non traditionnels à rendement élevé : actions privilégiées, obligations convertibles, titres de créance à rendement élevé, obligations de premier rang à taux flottant et titres de créance internationaux et de marchés émergents. Vu leur nature, ces placements sont intrinsèquement plus risqués qu’un fonds d’obligations traditionnel, mais ils sont considérablement moins risqués qu’un fonds d’actions. Le Fonds stratégique de rendement MD est conçu pour offrir un taux de rendement bonifié, qui se situait à 4,29 % à la fin de juin, ce qui se compare très avantageusement au taux de rendement de 1,5 % généré par les obligations de 10 ans du gouvernement du CanadaLe Fonds d’occasions stratégiques MD privilégie quant à lui la croissance et regroupe donc un très large éventail de placements : produits de base, actions de sociétés à faible et à micro capitalisation, et placements dans des secteurs du marché qui offrent des avantages intéressants sur le plan de la diversification, comme des participations dans le secteur de l’immobilier et celui des infrastructures. D’autres catégories de placements sont par ailleurs de plus en plus alléchantes. Nous avons récemment ajouté au portefeuille des titres de sociétés technologiques actives dans le secteur du lithium et des piles. Les deux fonds ont vraiment une portée mondiale, ce qui ajoute à leurs avantages.

Patrick [00:03:38] Comme j’en suis un des cogestionnaires, je sais que ces fonds ne sont pas du tout statiques. L’occasion est belle de mettre en lumière le processus de placement à la base de leur rendement. Comment la composition de ces fonds a-t-elle évolué depuis leur lancement?

Ian [00:03:53] Eh bien, comme vous l’avez mentionné, Patrick, un des principaux changements survenus réside dans notre décision de gérer ces fonds à l’interne, avec l’aide d’une équipe d’analystes en placement. Ces produits sont donc maintenant étroitement adaptés aux besoins exclusifs des clients de MD. Et comme vous l’avez souligné, ils ne sont pas statiques. Leur composition stratégique est révisée au moins une fois par année, sans compter les décisions tactiques que nous prenons à plus court terme en fonction des tendances du cycle économique mondial. Sur le plan stratégique, notre processus s’appuie sur une analyse approfondie du marché des FNB. En raison de leur grande popularité, ces derniers se sont multipliés et on trouve maintenant des centaines d’options. Toutefois, tous les FNB ne sont pas de même qualité : leurs coûts peuvent varier considérablement, tout comme les frais liés aux opérations sur leurs parts, leur liquidité et leur rendement comparatif. Certains FNB reproduisent fidèlement la composition de l’indice de référence alors que d’autres s’efforcent de l’émuler avec un nombre restreint de titres. Nous analysons donc chaque FNB pour en venir à une compréhension approfondie de sa composition et ensuite, nous rencontrons son promoteur afin d’encore mieux comprendre son mode de fonctionnement. Nous entretenons des liens avec tous les plus grands fournisseurs de FNB et nous les soumettons à notre processus de contrôle diligent. Ce processus exhaustif revêt une importance cruciale vu la rapidité à laquelle évolue le marché des FNB. Nous dressons ensuite une liste des FNB les plus attrayants, puis nous appliquons les techniques d’analyse quantitative de notre processus de construction de portefeuilles pour établir la proportion appropriée à détenir de chacun. Si la diversification objective est une priorité de tous les instants, nous ne perdons jamais de vue l’objectif du taux de rendement accru pour le Fonds stratégique de rendement MD et la priorité accordée à la croissance pour le Fonds d’occasions stratégiques MD. Comme je l’ai mentionné précédemment, après avoir établi la répartition appropriée, nous procédons ensuite à des ajustements à court terme, selon les perspectives du marché.

Patrick [00:05:34] Ces fonds bénéficient-ils en ce moment de tendances importantes?

Ian [00:05:38] Tout à fait, Patrick. L’évolution des coûts en est une. L’environnement des FNB est hyperconcurrentiel et les frais sont à la baisse, d’où une amélioration directe du rendement de chaque fonds. Chez MD, nous faisons preuve d’une grande transparence en ce qui concerne les coûts. Les frais des deux fonds se situent dans le quartile supérieur dans leur catégorie respective, un reflet de la valeur que MD a toujours offert à ses clients. Depuis la création du Fonds stratégique de rendement MD, l’exposition aux devises représente un avantage important. Nous avons malgré tout jugé plus prudent d’intégrer une forme de couverture contre le risque de change afin d’atténuer la volatilité du fonds et de le protéger contre l’appréciation possible du dollar canadien. À notre avis, un ratio de couverture de 50 % est optimal compte tenu du compromis nécessaire entre risque et rendement. Par ailleurs, pour créer encore plus de valeur, nous avons la possibilité d’accroître ou de diminuer la couverture de plus ou moins 10 %, selon la manière dont nous entrevoyons les futures fluctuations du dollar canadien. En ce moment, par exemple, nous privilégions le dollar canadien et notre couverture est par conséquent plus élevée qu’en temps normal. Les sociétés à faible capitalisation des marchés émergents sont une nouvelle catégorie de titres à laquelle nous nous intéressons, car les sociétés à forte capitalisation de l’indice des marchés émergents que privilégient traditionnellement les investisseurs tendent depuis une dizaine d’années à se concentrer en Chine et en Asie. Les sociétés à faible capitalisation offrent, elles, une diversification incroyable : aucun secteur ni pays ne constitue à lui seul plus de 20 % des positions du fonds.

[00:07:06] D’accord. Merci, Ian. Je pense que vous nous avez donné un excellent aperçu des avantages des placements non traditionnels liquides de MD, de quelques-unes des grandes tendances dont MD s’efforce de profiter et du rôle précis que chaque fonds est susceptible de jouer dans le portefeuille des épargnants. Comme toujours, si vous désirez obtenir plus de renseignements sur ces fonds, nous vous invitons à communiquer avec votre conseiller MD.

 

Article précédent
Été 2019 : Les dernières nouvelles du Fonds collectif de capital-investissement mondial Platine MD

Apprenez tout sur les placements et les dernières tendances du Fonds collectif de capital-investissement mo...

Article suivant
Perspective pour l’été 2019 : des marchés dynamiques et une économie mondiale constante

Amorcé après le rebond du premier trimestre, le mouvement à la hausse des marchés s’est maintenu tout au lo...