Skip to main content

Déductions fiscales : à quoi ont droit les médecins travailleurs autonomes?

Homme songeur avec des lunettes

Si vous êtes travailleur autonome, vous avez le droit de déduire de nombreuses dépenses dans votre déclaration de revenus. Prenez note que les renseignements donnés ici ne concernent que la déclaration de revenus fédérale. Si vous pratiquez au Québec, vous trouverez plus d’information sur les dépenses déductibles au provincial dans le guide IN-155 – Les revenus d’entreprise ou de profession.

Le présent article passe en revue les dépenses d’entreprise que peuvent déduire les entreprises individuelles (médecins qui exercent seuls et n’ont pas de société). Les médecins dans cette situation produisent une déclaration de revenus de particulier qui fait état de leur revenu d’un travail indépendant. Toutefois, plusieurs des dépenses mentionnées ci-dessous sont aussi déductibles par les médecins qui exercent en société et qui doivent, quant à eux, produire une déclaration de revenus de société en plus de leur déclaration personnelle.

Ces déductions réduisent le montant de l’impôt exigible sur votre revenu. En général, sont considérées comme des dépenses d’entreprise (ou dépenses d’affaires), les frais raisonnables que vous engagez dans le but de gagner un revenu d’entreprise.

Dépenses admissibles

Voici un aperçu des dépenses que les médecins travailleurs autonomes peuvent déduire, dans l’ordre où elles figurent sur le formulaire T2125 de l’Agence du revenu du Canada (ARC) – État des résultats des activités d’une entreprise ou d’une profession libérale.

Publicité

  • Annonces sur les ondes de stations canadiennes de radio et de télévision et dans les journaux canadiens
  • Publicité numérique

Veuillez prendre note que des restrictions s’appliquent dans le cas de la publicité achetée dans un périodique.

Repas et frais de représentation (50 %)

  • Repas avec des partenaires médicaux ou des employés, d’autres médecins et des sources de recommandations de patients au cours duquel il y a des discussions professionnelles (p. ex., sur des techniques de traitement)
  • Divertissements occasionnels avec des partenaires médicaux

Assurances

  • Assurance des biens pour les locaux que vous louez
  • Assurance frais généraux

Les primes d’une assurance vie ou d’une assurance invalidité personnelle ne sont pas déductibles.

Intérêts et frais bancaires

  • Frais d’intérêts sur les emprunts contractés pour l’exploitation de l’entreprise ou l’acquisition de biens à des fins commerciales

Taxes d’affaires, droits d’adhésion et licences

  • Adhésion à l’Association canadienne de protection médicale – vous pouvez déduire le coût de cette adhésion moins toute remise accordée par un programme provincial de remboursement
  • Adhésion à une association médicale provinciale ou territoriale
  • Adhésion à l’Association médicale canadienne
  • Adhésion à une association nationale de spécialistes
  • Adhésion au Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada
  • Adhésion au Collège des médecins de famille du Canada
  • Permis d’exercice de votre province
  • Taxes d’affaires, y compris les taxes municipales et les droits de mutation immobilière
  • Abonnements à des revues médicales

Frais de bureau

  • Stylos, crayons, trombones, papeterie et timbres-poste

Papeterie et fournitures de bureau

  • Fournitures médicales et chirurgicales
  • Uniformes et sarraus

Honoraires professionnels

  • Honoraires juridiques
  • Honoraires comptables

Frais de gestion et d’administration

  • Comprennent les frais de traitement des paiements (p. ex., cartes de crédit)

Loyer

  • Bail

Si vous travaillez à domicile, voir notre article Frais de bureau à domicile pour les médecins.

Impôts fonciers

  • Impôts fonciers sur une propriété utilisée dans le cadre de vos activités professionnelles (pour la période où elle est disponible pour location)

Salaires, traitements et avantages

  • Rémunération des employés administratifs et de soutien (p. ex., accueil des clients, tenue des livres), ainsi que du personnel infirmier

Les dépenses admissibles comprennent les primes d’assurance-emploi et les cotisations de l’employeur au Régime de pensions du Canada/Régime de rentes du Québec.

Frais de déplacement

  • Billets d’avion, séjours à l’hôtel, taxi et autres frais de transport pour un maximum de deux congrès par année, limite qui ne s’applique pas dans le cas d’une participation à titre de conférencier

Services publics

  • Tarif mensuel de base pour votre téléphone, mais seulement s’il sert uniquement aux appels professionnels
  • Chauffage, eau et électricité pour les biens utilisés dans votre entreprise

Dépenses relatives aux véhicules à moteur

  • Frais de carburant, de réparations et d’entretien; stationnement; péage; assurances; frais mensuels de financement ou de location; et amortissement du coût du véhicule

Vous pouvez déduire uniquement la partie des dépenses liées à l’utilisation pour votre entreprise (p. ex., pour vous déplacer entre les cliniques ou vous rendre à des réunions d’affaires ou à des congrès). La consignation des détails nécessaires peut être fastidieuse. Évaluez si les économies d’impôt valent le temps que vous y consacrerez.

Déduction pour amortissement

  • Mobilier de bureau, ordinateurs, logiciels de dossiers médicaux électroniques, instruments médicaux, automobiles, immeubles de bureaux, améliorations locatives

Ces dépenses ne sont pas entièrement déductibles l’année où elles sont engagées, mais doivent plutôt être amorties sur la durée de vie prévue des biens en question. 

Autres dépenses

Coûts de démarrage

  • Frais d’examens pour l’obtention du permis d’exercice
  • Cours préparatoires connexes

Livres de médecine

  • Coût des livres en votre possession au moment où vous commencez à exercer et de ceux acquis au fil du temps

Participation à des congrès et à des cours

  • Maximum annuel de deux congrès liés à vos activités professionnelles médicales
  • Cours locaux de formation médicale continue

Autres questions à propos des dépenses

Pendant combien de temps devez-vous conserver vos reçus?

Vous devriez conserver vos pièces justificatives pendant six ans au cas où vous feriez l’objet d’un audit de l’ARC. Classez vos reçus de chaque mois dans des enveloppes distinctes afin de les retrouver facilement et gardez-les dans un endroit sombre pour éviter que l’encre s’efface et qu’ils deviennent illisibles. L’ARC accepte aussi les reçus numérisés.

Comment devriez-vous assurer le suivi de vos dépenses?

Pour faciliter le suivi de vos dépenses d’entreprise, payez-les le plus possible par carte de crédit. Vous pourrez ensuite les télécharger et les trier lorsque vous recevrez votre relevé mensuel. Certaines applications facilitent aussi le suivi des dépenses.

Si vous avez des questions sur la planification fiscale, les placements ou la planification de votre retraite, communiquez avec votre conseiller MD*. Il pourra également vous recommander un comptable, au besoin.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.

L’information ci-dessus ne doit pas être interprétée comme des conseils professionnels en placements ou d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou de nature similaire applicables en contexte canadien ou étranger, et elle ne saurait en aucun cas remplacer les conseils d’un fiscaliste, d’un comptable ou d’un conseiller juridique indépendant.