Cinq bonnes raisons de faire son testament

February 12, 2020

Si vous habitez ailleurs qu’au Québec, consultez plutôt cet article.

Tous les médecins savent que ne pas poser les gestes élémentaires de soins ou ne pas avoir de bons dossiers médicaux à sa disposition peut être désastreux. Ne pas prendre de mesures élémentaires de planification successorale ou mourir sans testament peut aussi avoir de lourdes conséquences.

Voici les cinq principales raisons pour lesquelles vous devriez faire votre testament.

1. Vous décidez qui obtient quoi, plutôt que de laisser la décision au gouvernement provincial.

Un testament vous permet de choisir comment et quand vos biens seront transférés à vos proches. Si vous mourez sans testament valide (ce qu’on appelle « décéder ab intestat ») et que vous n’avez pas de contrat de mariage stipulant que le conjoint survivant héritera de tous les biens du défunt, vos biens seront répartis suivant ce que prévoit le Code civil du Québec. Et cette répartition pourrait s’avérer très différente de ce que vous auriez souhaité.

2. Vous décidez qui s’occupe de vos affaires.

Le représentant successoral nommé dans votre testament, le liquidateur, est la personne ou la société de fiducie qui administre votre succession à votre décès. Parmi ses tâches, le liquidateur doit gérer votre société professionnelle, s’occuper des dossiers de vos patients, recenser et protéger vos biens puis les évaluer, les répartir entre vos légataires, ou même, les vendre, produire les déclarations de revenus de votre succession et obtenir auprès des autorités fiscales compétentes les certificats autorisant la distribution des biens.

Si vous n’avez pas de testament ou qu’aucun des liquidateurs que vous avez désignés à votre testament n’est prêt à remplir cette fonction, l’administration de votre succession risque de prendre plus de temps. Dans le cas où vos héritiers (ou leurs représentants, s’ils sont mineurs) ne nommeraient pas eux-mêmes de liquidateur, le tribunal pourrait devoir désigner un liquidateur provisoire, sur requête d’un intéressé.

Si vous ne savez pas qui nommer liquidateur, vous pouvez désigner la Société de fiducie privée MD comme liquidateur professionnel. Vous éviterez ainsi à vos proches éprouvés d’avoir à s’occuper du règlement de votre succession.

3. Vous précisez comment l’avenir de votre famille sera assuré.

Sans testament valide, vous n’avez aucun pouvoir sur la manière dont vos biens seront distribués dans votre famille, ou dont les fonds de votre succession seront gérés. Par exemple, dans votre testament vous pouvez créer des fiducies pour vos enfants afin que des fonds y soient détenus pour eux jusqu’à ce qu’ils soient assez matures ou expérimentés pour décider de ce qu’ils veulent en faire. En l’absence de fiducies et si vos enfants sont mineurs, le Curateur public pourrait intervenir si aucune clause précisant que les enfants ne recevront les fonds qu’à leur majorité n’a été prévue. 

Il est important aussi de penser à qui vous aimeriez confier la responsabilité de vos enfants mineurs. Votre testament est l’outil idéal pour exprimer votre choix quant à la personne la mieux placée pour s’acquitter de cette importante tâche. Il vous permet aussi de vous assurer que les tâches et responsabilités du ou des tuteurs, du liquidateur et du fiduciaire des fiducies établies dans votre testament servent les intérêts de vos enfants.

Si vous n’avez pas nommé de tuteur dans votre testament, une requête devra être adressée au tribunal pour en désigner un, ce qui implique des frais et des délais additionnels.

4. Vous voulez soutenir aussi d’autres personnes.

Si vous prenez soin de vos parents vieillissants ou que des membres de votre famille ont des besoins particuliers, vous pouvez veiller à leur bien-être en laissant des instructions dans votre testament et en prévoyant une fiducie testamentaire en leur faveur. De plus, si vous voulez laisser de l’argent, des biens ou des objets de famille à des organismes de bienfaisance, à des amis ou à des membres de votre famille, vous devez aussi le préciser dans un testament valide.

5. Vous laissez plus à vos bénéficiaires.

Après votre décès, tous vos comptes personnels et conjoints seront « gelés » par votre institution financière, ce qui signifie que personne ne pourra faire de chèques ni payer de factures avec l’argent qui s’y trouve.

Pour être autorisé à faire des opérations dans vos comptes personnels, le liquidateur doit d’abord faire vérifier le testament, s’il n’est pas notarié, ce qui peut prendre plusieurs semaines. Il doit aussi s’assurer qu’il s’agit bien du dernier, en procédant aux recherches requises aux registres de la Chambre des notaires et du Barreau du Québec. Détenir un testament à jour, et y nommer un liquidateur, permet d’éviter non seulement les frais et les délais inutiles, mais aussi un possible déclin de la valeur de vos biens.

Les répercussions fiscales des legs envisagés sont aussi à prendre en considération au moment de la rédaction d’un testament. Un conseiller en successions et fiducies de la Société de fiducie privée MD peut vous aider à y voir clair.

Prendre le temps de préparer un testament est la solution pour assurer la distribution de vos biens selon vos volontés et, sans contredit, enlever un poids des épaules de vos proches à votre décès.

Pour en savoir plus sur l’établissement d’un plan successoral, communiquez avec votre conseiller MD*.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.

Article précédent
Je suis liquidateur pour un médecin. Que dois-je faire avec sa société?
Je suis liquidateur pour un médecin. Que dois-je faire avec sa société?

Voici ce que vous devez savoir si vous avez été nommé liquidateur de la succession d’un proche médecin qui ...

Article suivant
Mon conjoint a une dette de plus de 100 000 $. Devrions-nous gérer nos finances chacun de notre côté?
Mon conjoint a une dette de plus de 100 000 $. Devrions-nous gérer nos finances chacun de notre côté?

L’endettement d’un conjoint peut peser lourd dans la relation. Mais quand on parle de la dette d’un médecin...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!