Puissance du nombre : le dividende démographique est payant sur les marchés émergents

December 11, 2019 Mark Fairbairn

Depuis 20 ans, les pôles de la croissance économique mondiale se déplacent des États-Unis et de l’Europe vers les marchés émergents, surtout la Chine et l’Inde. En tout juste deux décennies, les échanges bilatéraux entre pays développés et pays émergents se sont intensifiés au point de représenter 47 % de tous les échanges mondiaux1 et, d’ici 2050, on prévoit que six des sept plus grandes économies mondiales seront des économies aujourd’hui « en émergence », avec en tête la Chine, l’Inde et l’Indonésie2.

Ce déplacement de l’activité économique a sorti des centaines de millions de personnes de la pauvreté pour en faire des consommateurs et génère au passage des débouchés pour les entreprises existantes sur de nouveaux marchés tout en créant des conditions propices à l’émergence de nouvelles entreprises dans ces régions.

Pour les investisseurs, la montée des marchés émergents a amené une transformation des portefeuilles par une plus grande diversification des actions et l’ajout d’une source de croissance autre que les titres des pays développés. Les raisons de se réjouir du potentiel des marchés émergents sont nombreuses, mais certains thèmes retiennent notre attention plus que d’autres.

Le dividende démographique

Dans les pays développés comme le Canada, le vieillissement de la population s’accélère. Selon Statistique Canada, les aînés représenteront plus de 25 % de la population canadienne d’ici 2063. Pendant que les décideurs nord-américains et européens sont aux prises avec les conséquences du vieillissement sur les services sociaux et l’économie, les pays émergents profitent d’une tendance inverse. Leur population, plus jeune, intègre en plus forte proportion les rangs des travailleurs et gagne de l’argent, augmentant ainsi leur revenu disponible et leur épargne.

Dans des pays comme la Chine et l’Inde, la classe moyenne explose et les taux de fécondité sont en baisse. De plus en plus de gens n’ont donc pas à subvenir aux besoins d’enfants ou de parents âgés et restent donc dans la population active.

Ce phénomène, qu’on appelle le « dividende démographique », continuera de stimuler la croissance des marchés émergents dans l’avenir.

Augmentation du revenu disponible

Les gens ne font pas que travailler davantage; ils gagnent aussi plus d’argent. Grâce à la mondialisation, ils ont accès à de nouvelles sources de revenus et s’en servent pour se procurer par exemple des automobiles, des vêtements et des appareils technologiques.

Les grandes villes populeuses de Chine illustrent bien cette tendance. À Beijing, qui compte plus de 20 millions d’habitants, le revenu par habitant a bondi d’environ 3 000 $ US en 2000 à 21 000 $ US selon les estimations en 20183. La situation est semblable à Shanghai, qui compte 24 millions de citoyens. La croissance spectaculaire des revenus en Chine, jumelée à la population massive, amplifie l’influence économique du pays grâce au grand nombre de nouveaux consommateurs chinois qui viennent sans cesse gonfler la classe moyenne.

Une méthode ascendante pour trouver les perles rares

La poussée de croissance économique issue de facteurs démographiques favorables et de la montée de la classe moyenne dans les pays émergents a eu des résultats plus nuancés pour les investisseurs. Pour réussir ses placements dans ces régions, il faut savoir trouver des sociétés de qualité aux bases solides dont les actions sont sous-évaluées et qui sont sur le point de profiter des tendances de consommation.

Notre Fonds collectif d’actions de marchés émergents GPPMD investit directement dans des sociétés de marchés émergents. Un volet du Fonds est réservé aux placements qui misent sur cette tendance lourde de la consommation dans ces marchés.

Voici quelques tendances dont nous tentons de profiter en ce moment :

Forte demande de produits de consommation

Un nombre croissant de personnes gagnent davantage et cherchent des façons de dépenser leur argent. Le plus récent « Jour des célibataires » en Chine est un excellent exemple du comportement de ces « nouveaux riches » avides d’utiliser leur pouvoir d’achat. Cette fête célébrée le 11 novembre (une date symbolique : 1-1-1-1) a été créée par le fondateur d’Alibaba, Jack Ma, en 2009 afin d’encourager les personnes célibataires à s’offrir à elles-mêmes un présent acheté par l’entremise de sa société, qui est aujourd’hui la plus importante plateforme de commerce électronique en Chine et, en quelque sorte, la version chinoise d’Amazon.

Lors du dernier Jour des célibataires, les ventes d’Alibaba ont atteint plus de 38 milliards $ US (en une seule journée!), soit une croissance des ventes de 25 % en un an4. Le Jour des célibataires a pris en Chine une telle ampleur que les festivités qui l’entourent sont devenues le rendez-vous des célébrités mondiales. Taylor Swift y a même participé en donnant à Shanghai un spectacle diffusé en direct par le service de vidéo en continu d’Alibaba, Youku.

Société la mieux cotée des marchés émergents (avec une capitalisation boursière de 460 milliards $ US), Alibaba est présente dans le Fonds collectif d’actions de marchés émergents GPPMD ainsi que dans Placements d’avenir MD limitée et dans le Fonds d’actions sans combustibles fossiles MD.

Par ailleurs, plusieurs grandes entreprises des pays développés font des percées auprès des consommateurs des marchés émergents. Le chiffre d’affaires d’entreprises comme Nestlé et Unilever provient à plus ou moins 40 % des marchés émergents5. Ces deux entreprises ont appliqué avec succès des stratégies ciblant les consommateurs de régions où elles ont développé des saveurs et des pratiques commerciales centrées sur les tendances et les goûts locaux.

La croissance des marchés émergents est nettement supérieure à celle des marchés développés. Pour les trois premiers trimestres de 2019, la croissance interne du chiffre d’affaires de Nestlé a été de 3,7 % (2,7 % sur les marchés développés et 5,0 % sur les marchés émergents)5. Les consommateurs des pays émergents sont désormais une source importante de bénéfices pour cette multinationale suisse.

Croissance du tourisme et de l’industrie du voyage

Les consommateurs des pays émergents sont avides de découvrir le monde. Plus de 160 millions de ressortissants chinois se rendent à l’étranger chaque année et dépensent 260 milliards $ US dans leur sillage. Pour profiter de cette manne, le Fonds collectif d’actions de marchés émergents GPPMD a fait l’acquisition d’un bloc d’actions de la société Airports of Thailand PCL. La Thaïlande est en effet une plaque tournante du tourisme sur les marchés émergents grâce à son emplacement privilégié entre les deux les grandes locomotives économiques régionales, la Chine et l’Inde. Selon notre sous-conseiller Grantham, Mayo & van Otterloo (GMO), le taux de croissance composé des arrivées de touristes se chiffre à 8,2 %, ce qui représente 38 millions de touristes dans un pays de 69 millions d’habitants.

Besoins de services financiers

Le secteur des services financiers est en essor dans les marchés émergents, où de plus en plus de gens ont besoin de services bancaires et de produits d’assurance. Pour les sociétés de services financiers des pays développés déjà bien établies dans leur marché d’origine, l’expansion passe par les pays émergents où le nombre de titulaires d’un ou plusieurs comptes bancaires est nettement inférieur.

Il existe cependant des disparités régionales dans ce secteur. En Inde, aux Philippines et en Indonésie, par exemple, la demande de services bancaires simples est à la hausse. Dans les régions où les revenus sont plus élevés, notamment en Chine et en Corée du Sud, où les gens épargnent aussi pour la retraite, la demande de produits d’assurance est plus forte. Nous détenons donc des positions dans Ping An Insurance et dans AIA Group, deux assureurs privés de qualité supérieure dont le potentiel de croissance est attrayant.

Pour savoir s’il serait judicieux d’ajouter des actions de marchés émergents à votre portefeuille, nous vous invitons à communiquer avec votre conseiller MD*.

https://www.bloomberg.com/graphics/2019-bloomberg-new-economy/global-trade-developing-nations/

2 https://www.pwc.com/gx/en/issues/economy/the-world-in-2050.html

3 Bureau national chinois de la statistique, par Bloomberg

4 https://www.cnn.com/2019/11/10/tech/singles-day-sales-alibaba/index.html

5 https://www.nestle.com/sites/default/files/2019-10/pr-2019-nine-month-sales-confcall.pdf, https://www.unilever.com/Images/investor-event-2019-alan-jope_tcm244-541958_en.pdf

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement).

Fonds sans combustibles fossiles MDMC est une marque de commerce de La Banque de Nouvelle-Écosse utilisée sous licence.

À propos de l'auteur

Mark Fairbairn

Mark Fairbairn, CFA, B.Ing., est vice-président adjoint au sein de l'èquipe Gestion multiactif chez Gestion financière MD. Il est responsable des fonds communs et collectifs d’actions non nord-américaines ainsi que du volet de superposition des devises des fonds d’actions.

Plus d'articles de Mark Fairbairn
Article précédent
Patiente, la Réserve fédérale des É.-U. laisse son taux cible inchangé
Patiente, la Réserve fédérale des É.-U. laisse son taux cible inchangé

La Fed laisse son taux cible inchangé. Elle exprime sa conviction que la politique actuelle soutiendra l’ex...

Article suivant
Quels sont les trois types d’assurances pour propriétaires?
Quels sont les trois types d’assurances pour propriétaires?

Comprendre la différence entre l’assurance habitation, l’assurance prêt hypothécaire et l’assurance vie ou ...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!