Printemps 2019 : Le point sur le capital-investissement mondial Platine MD

April 24, 2019

Printemps 2019 : Le point sur le capital-investissement mondial Platine MD

Joignez-vous à Craig Maddock, vice-président, et à Edward Golding, vice-président adjoint de Gestion des placements et stratégie, pour une discussion sur les rendements, les placements et les tendances du marché ainsi que sur les nouvelles offres Platine MD.

 

*Notes juridiques

 

Transcription

Bienvenue tout le monde à ce tout premier balado Platine de Gestion financière MD! Je m’appelle Edward Golding et je suis gestionnaire de portefeuille principal du Fonds collectif de capital‑investissement mondial Platine MD ainsi que du Fonds collectif immobilier mondial Platine MD de GPPMD. Je suis accompagné de Craig Maddock, gestionnaire de portefeuille principal et vice-président à la gestion des placements. Depuis 50 ans, MD donne aux médecins canadiens des moyens de réaliser leurs objectifs financiers à long terme et, grâce à Platine MD, l’éventail de possibilités offert aux médecins s’élargit encore. En effet, les médecins peuvent désormais profiter en exclusivité de placements habituellement réservés aux investisseurs institutionnels, soit d’un fonds de capital-investissement mondial et de notre solution de placements privés dans l’immobilier mondial.

Le présent balado, comme nous l’avons indiqué tout à l’heure, est le premier que nous consacrons à nos fonds Platine. Nous vous reviendrons tous les trimestres avec de nouveaux balados Platine, dans lesquels nous aborderons une variété de sujets, comme le rendement, les placements, les tendances de l’industrie et les produits signés MD.

Aujourd’hui, nous allons faire le point sur le Fonds collectif de capital-investissement mondial de GPPMD. Craig, pourriez-vous nous brosser un portrait général des placements faits au 1er avril?

Depuis le lancement du Fonds en juillet 2018, le nombre de placements effectués s’est multiplié. En effet, au 1er avril, 11 placements représentant un capital de 22,6 millions de dollars ont été effectués, ce qui correspond à 22 % de la totalité des sommes engagées dans le Fonds. De ces 22,6 millions de dollars, 13 millions sont investis dans des fonds primaires, soit de nouveaux fonds de capital‑investissement administrés par des gestionnaires tiers; 2,4 millions le sont dans des fonds secondaires, c’est-à-dire des fonds de capital-investissement moins récents échangés sur un marché secondaire; enfin, 7,2 millions sont des placements directs ou, autrement dit, des placements dans une société donnée.

Parlons de la répartition géographique : 8,4 millions de dollars ont été investis aux États-Unis, 3,1 millions en Europe, 3,3 millions dans les pays de l’Asie-Pacifique et 7,8 millions dans des placements mondiaux. Pour ce qui est de la répartition sectorielle, 3,6 millions de dollars ont été investis dans les logiciels, 3,8 millions dans l’assurance, 1,3 million dans les soins de la santé, 1,1 million dans l’énergie et 12,9 millions dans des secteurs diversifiés.

Edward, pourriez-vous nous donner plus de détails sur un des placements qui ont été faits au nom de nos clients médecins?

Certainement, Craig. En septembre 2018, nous avons injecté 1,3 million de dollars provenant du capital de nos clients dans une société du nom d’Envision Healthcare Corporation, dans le cadre d’une entente de privatisation conclue conjointement avec KKR & Co, le commanditaire principal. En vertu de cette entente, nous avons versé 46 $ l’action aux actionnaires d’Envision, ce qui représente une prime de 32 % par rapport au prix moyen pondéré en fonction du volume de novembre 2017, alors que la société a annoncé l’examen d’autres solutions stratégiques. Le coût total de la transaction, frais compris, s’est élevé à 10,6 milliards de dollars, ce qui correspond à un ratio d’entrée de 11,1 fois le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (BAIIDA) de l’entreprise pour les douze mois ayant pris fin au premier trimestre de 2018. L’acquisition a été financée à hauteur de 3,5 milliards de dollars en actions et de 7,3 milliards en titres de créance.

Envision est un chef de file dans le domaine de la prestation de services médicaux auprès des hôpitaux et exploite des centres de chirurgie ambulatoire dans 45 États américains. Elle compte plus de 25 000 médecins employés ou contractuels dans de nombreuses spécialités et se divise en trois principales entités :

  • Envision Physician Services (80 % du chiffre d’affaires) est une entreprise qui offre des services médicaux en milieu hospitalier et dans d’autres établissements de soins de la santé. Elle traite plus de 30 millions de patients chaque année. Envision détient la plus grande part du marché américain des services d’urgence et de médecine en milieu hospitalier. Elle se classe aussi au premier rang pour les services d’anesthésie aux États-Unis.
  • AMSURG (16 % du chiffre d’affaires) est un important propriétaire-exploitant de 264 centres de chirurgie ambulatoire unidisciplinaires et pluridisciplinaires situés dans 35 États. L’entreprise effectue 1,7 million d’interventions chirurgicales chaque année.
  • Evolution (4 % du chiffre d’affaires) offre des soins en phase postaiguë, y compris des soins à domicile, des soins palliatifs et des services d’intraveinothérapie.

Plusieurs raisons nous ont poussés à faire cet investissement au nom de nos clients :

  • Les perspectives favorables du secteur d’activité et une conjecture qui se maintient
  • Le fait que l’entreprise est un chef de file dans le secteur et qu'elle est présente à l’échelle nationale et sur des marchés diversifiés
  • Le potentiel de croissance élevé
  • Les perspectives de remboursement favorables
  • Le fait qu’il s’agit d’une entreprise rentable affichant des mouvements de trésorerie attrayants
  • La capacité de fusions et d’acquisitions relutives dans un marché fragmenté

Prenant appui sur notre hypothèse, très favorable, nous prévoyons une période de détention d’environ cinq ans pour cette entreprise et une sortie en 2023. À la sortie, nous envisageons la revente à une autre société de capital-investissement ou à un acheteur stratégique, ou encore, la réinscription de la société en bourse. Au cours des cinq prochaines années, la direction devrait accroître son chiffre d’affaires annuel d’environ 6 % grâce à ses activités et à de petites acquisitions. Son BAIIDA devrait aussi accroître de 8 % par année. En augmentant sa rentabilité sur cette période de cinq ans, la société devrait être en mesure de rembourser environ un milliard de dollars de sa dette, qui diminuera pour passer d’un ratio de 6,5 fois le BAIIDA à 4,2 au moment de la revente. Le ratio de sortie devrait se contracter par rapport à celui d’entrée. Toutefois, la hausse de la rentabilité et le remboursement de la dette devraient rapporter à nos investisseurs un rendement de plus de 20 % et un ratio d’accroissement du capital de plus de 2,5.

Voilà qui conclut ce balado. Rappelons que la vente des parts de notre Fonds collectif immobilier mondial Platine MD est commencée. Pour en savoir plus, communiquez avec votre conseiller sans tarder, car la période de souscription se termine en juin prochain.

 

Article précédent
Banque du Canada : des probabilités de hausse des taux qui réduisent à vue d’œil
Banque du Canada : des probabilités de hausse des taux qui réduisent à vue d’œil

Comme prévu, la Banque du Canada a maintenu ses taux d’intérêt cette semaine, et les probabilités d’une hau...

Article suivant
Printemps 2019 : Les titres à revenu fixe conservent leur importance

Vice-présidents adjoints de Gestion des placements et stratégie chez MD, discutent de l’évolution des solut...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

Merci
Error - something went wrong!