Les médecins et leurs finances : quatre grandes questions

February 13, 2020

La transition vers l’exercice de la médecine apporte son lot de travail et de questions relativement à vos finances. Voici quatre questions fréquemment posées par les résidents en médecine.

1. Devrais-je rembourser mes dettes ou investir?

Si vous vous êtes fortement endetté durant vos études, vous êtes peut-être déterminé à rembourser vos dettes le plus rapidement possible. Cependant, vous savez aussi qu’il est important de commencer tôt à investir dans des placements. Pour les résidents, il s’agit d’une question particulièrement importante et difficile. Vous commencez à recevoir un salaire pour la première fois et vous devez élaborer une stratégie pour gérer votre revenu.

Bien que la réponse à cette question soit différente pour chaque résident, le facteur clé consiste à trouver un équilibre adapté à votre situation financière actuelle et tenant compte de votre revenu, de vos objectifs personnels, de votre mode de vie et de votre approche financière personnelle.

En savoir plus : Devriez-vous commencer par épargner ou par rembourser vos dettes d’études?

2. Devrais-je exercer ma profession au sein d’une société?

Vers la fin de votre résidence, vous envisagerez peut-être de vous constituer en société. Il ne fait aucun doute que la constitution en société s’accompagne de nombreux avantages, notamment d’avantages fiscaux importants lorsque vous gagnez votre revenu par le biais de votre société. En même temps, il est important de bien examiner vos revenus, vos dépenses et votre situation familiale avant de prendre cette décision.

En tant que médecin exerçant au sein d’une société, vous pourrez reporter votre impôt en laissant des fonds dans la société, ce qui réduira votre salaire annuel et votre taux d’imposition. Toutefois, si votre revenu ne dépasse pas ce dont vous avez besoin pour couvrir vos dépenses annuelles, la constitution en société n’est peut-être pas la bonne solution pour le moment. Il pourrait être plus sensé d’attendre que votre revenu augmente ou que vos dépenses diminuent avant de vous constituer en société.

En savoir plus : La constitution en société : une bonne option pour vous?

3. Comment puis-je économiser en vue de la retraite?

Au Canada, la plupart des médecins sont considérés comme des propriétaires de petites entreprises, ce qui signifie qu’ils ne bénéficient pas d’un régime de retraite financé par l’employeur. Ils doivent donc commencer tôt à planifier leur retraite. Bien que certaines provinces offrent des régimes qui permettent aux médecins de faire des cotisations annuelles égalées par la province, comme le Contributory Professional Retirement Savings Plan (CPRSP) de la Colombie-Britannique, elles ne sont pas nombreuses à le faire.

En tant que médecin, vous avez besoin d’un plan financier pour mettre en œuvre des stratégies qui vous permettront d’atteindre vos objectifs de retraite.

Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est un instrument d’épargne-retraite important qui permet de déduire les cotisations de votre revenu imposable. De plus, les placements d’un REER fructifient à l’abri de l’impôt, ce qui veut dire que l’impôt s’applique au moment du retrait — idéalement à la retraite, lorsque votre revenu et votre taux d’imposition sont plus faibles.

Un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) vous permet d’économiser de l’argent qui fructifie à l’abri de l’impôt. Les fonds peuvent être retirés en tout temps, et les droits de cotisation sont rétablis l’année suivante. Les retraits des CELI sont exclus du revenu imposable si vous êtes admissible à des prestations gouvernementales comme la Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti.

En savoir plus : REER, CELI ou les deux? Ce que vous devez savoir

4. Comment puis-je planifier pour l’avenir de mes enfants?

Étant donné le nombre d’années que vous avez consacrées à vos études en médecine, vous connaissez très bien le coût des études supérieures. Comme les droits de scolarité sont en hausse, financer les études de vos enfants à même vos entrées d’argent courantes pourrait affecter votre futur mode de vie, surtout si vos enfants choisissent aussi d’étudier en médecine.

Il est important de commencer tôt à planifier, et l’une des options qui s’offrent à vous est le régime enregistré d’épargne-études (REEE). Cet instrument permet aux parents, aux grands-parents et à d’autres membres de la famille d’épargner pour les études de leurs proches.

Le REEE comporte d’importants avantages, comme la croissance avec report d’impôt de vos placements et des subventions publiques qui vous aident à épargner plus rapidement. Dans le cas du REEE, la meilleure façon de maximiser son épargne est d’élaborer une stratégie et de commencer tôt.

En savoir plus : REEE : réponses aux questions les plus fréquentes

Un conseiller MD* peut répondre à vos questions en matière de planification financière et vous aider à partir du bon pied.

*« Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.

Article précédent
Cinq conseils fiscaux à ne pas oublier
Cinq conseils fiscaux à ne pas oublier

Profitez de tous les avantages possibles pour produire votre déclaration de revenus correctement. Optimiser...

Article suivant
Titres à revenu fixe : rendements à venir plus modérés
Titres à revenu fixe : rendements à venir plus modérés

Les taux sont bas et les investisseurs sont en quête d’instruments plus lucratifs, d’où la hausse des cours...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!