Skip to main content

Le Conseil des médecins de MD explore les répercussions de la COVID-19 sur la profession

           

 

Le Conseil des médecins de MD s’est réuni pour la troisième fois (et la deuxième fois en mode virtuel) au mois de juin, soit plus de trois mois après le début de la pandémie. Il va sans dire que cette période d’incertitude est particulièrement stressante pour les médecins canadiens. Je tiens à remercier tous les participants d’avoir pris le temps de se réunir un vendredi après-midi, même si beaucoup d’entre eux étaient de garde. Les membres du Conseil ont pu discuter ouvertement des besoins urgents et ont soulevé des points très intéressants.

La réunion s’est tenue juste après un atelier de deux jours durant lequel l’équipe de direction de MD a élaboré des stratégies et fixé des objectifs pour la nouvelle année financière. Les recommandations du Conseil étaient donc particulièrement bienvenues pour nous aider à établir nos priorités annuelles.

Avant de regarder vers l’avenir, nous devons toutefois nous attaquer aux préoccupations actuelles des médecins canadiens, selon les commentaires que les membres du Conseil et les équipes de MD ont pu recueillir durant les derniers mois.

La médecine en période de pandémie

La COVID-19 a propulsé les soins virtuels au premier plan, et les médecins ont dû trouver rapidement des solutions pour adapter ce nouveau service à leur pratique. Tandis que les médecins des provinces les moins touchées par la pandémie devraient être en mesure d’offrir plus de soins en personne (en respectant les mesures d’éloignement sanitaire et de désinfection), il ne fait aucun doute que les services virtuels se poursuivront, en particulier dans le secteur des soins primaires, où ils ont reçu un bon accueil de la part des patients. Bien sûr, la rémunération des consultations virtuelles fait encore l’objet de plusieurs discussions. Pour les bilans de santé et toute autre consultation de nature générale, une conversation téléphonique ou par vidéoconférence est une solution pratique, mais du point de vue clinique, les rencontres en personne demeurent importantes.

Nous avons également discuté des répercussions de la COVID-19 sur l’ensemble de la communauté des médecins. Le Conseil a confirmé que les médecins subissent encore une importante pression financière. Ceux qui prévoyaient partir à la retraite, dont certains peut-être pour des raisons de santé, donnent suite à leur projet, mais cette tendance à devancer la retraite n’a pas diminué les risques de sous-emploi chez les médecins. Les nouveaux diplômés sont les plus à risque, car il leur sera plus difficile d’intégrer les équipes de médecins existantes, surtout si elles doivent composer avec une diminution considérable de leurs revenus.

Priorités de MD

Pour l’heure et pour encore un certain temps, MD se concentre sur les répercussions actuelles et futures de la COVID-19 pour les médecins canadiens. Nous avons remplacé les rencontres en personne avec les clients par des rencontres virtuelles, et nous sommes très heureux de voir qu’elles ont obtenu un taux de satisfaction de 90 %. Le Conseil des médecins nous a suggéré de continuer d’offrir ce type de rencontre même une fois la pandémie terminée. Ainsi, nos clients pourront choisir entre une rencontre en personne ou une rencontre virtuelle avec leur conseiller MD* lorsque nos bureaux seront de nouveau accessibles à tous.

En consultation avec le Conseil, nous avons établi nos trois priorités pour la prochaine année :

1) La littératie financière des clients : Puisque nous jouons un rôle déterminant dans le bien-être financier des médecins, nous tâcherons de déterminer quels sont les meilleurs moyens de vous fournir les informations dont vous avez le plus besoin. N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous voulez en savoir plus sur un sujet en particulier ou pour nous indiquer comment vous aimeriez avoir accès à ces informations.

2) Changement de conseiller : Il est essentiel que les clients profitent d’une expérience harmonieuse quand ils changent de conseiller, et que nous trouvions le bon conseiller pour chacun d’entre eux.

3) Prise de rendez-vous et rappels : Nous reconnaissons qu’il est grand temps d’offrir aux médecins une fonctionnalité libre-service pour la prise de rendez-vous et les rappels. Nous procédons actuellement à la mise à l’essai de ces services, qui devraient être déployés sous peu.

La prochaine réunion du Conseil se tiendra à l’automne et portera sur l’incidence de la montée de l’investissement responsable et sur la stratégie de MD concernant cette question importante.

Des initiatives verront le jour pour soutenir les priorités mentionnées ci-dessus, et d’autres nouvelles suivront à ce sujet. N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous croyez que MD peut vous aider de quelque façon que ce soit.

Comme toujours, vous pouvez communiquer avec votre conseiller MD ou le Conseil des médecins (conseildesmedecinsdeMD@md.ca) en tout temps pour leur faire part de vos commentaires.

Prenez bien soin de vous et profitez de l’été.

 

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.