Coronavirus : les conditions à court terme du marché viennent de changer

February 28, 2020 Ian Taylor

Selon les plus récents rapports, le COVID-19 est maintenant présent dans 47 pays et, en date du 27 février 2020, on confirmait plus de 81 000 cas, 2 700 décès et 33 000 guérisons. Pendant que les médecins et dirigeants du monde entier s’affairent à contenir la propagation du virus, MD analyse les indicateurs économiques à l’affût des signes de changement.

Les conditions du marché viennent de changer

Comme je le mentionnais dans mon billet original sur les effets possibles de l’éclosion de coronavirus, nous avions prévu qu’elle aurait des retombées à court terme néfastes sur les marchés. Nous étions alors satisfaits de notre positionnement tactique et gardions confiance, tout en demeurant sur le qui-vive.

Dans une optique prévoyante, nous avons évalué la situation et le positionnement de notre portefeuille en accordant une attention particulière aux éléments suivants :

  • les marchés du crédit, afin d’y déceler tout signe d’intensification du risque pour l’économie et d’augmentation des probabilités de récession;
  • les gestes des décideurs politiques et plus particulièrement, la réponse des autorités chinoises à l’aggravation de la situation;
  • les mesures des entreprises en réaction à leur exposition à la situation et les annonces de bénéfices;
  • les signes de contagion sur les marchés, l’impact du coronavirus ayant été circonscrit principalement au marché chinois;
  • les statistiques et enquêtes économiques publiées à haute fréquence, à la recherche de signes de changement de la conjoncture économique, qui s’améliorait en début d’année.

Cette analyse continue confirme qu’un certain nombre d’indicateurs du marché ont changé, d’où notre décision de procéder à des ajustements tactiques au portefeuille.

Maintien des orientations à long terme, mais ajustement aux conditions à court terme

Au début de 2020, l’expansion économique semblait vouloir se poursuivre, bien que plus lentement qu’au cours des dix dernières années. Jusqu’à l’éclosion de coronavirus, les statistiques confirmaient ces attentes. Toutefois, avec la propagation du virus, les indicateurs susmentionnés ont commencé à se détériorer, s’ajoutant aux autres risques mentionnés précédemment. Dans l’immédiat, nous pensons que la capacité des décideurs d’amoindrir le choc du virus sur l’offre mondiale est limitée.

Il a donc été décidé de mettre un terme à la surpondération tactique des actions et de passer à une position neutre par rapport à notre répartition stratégique à long terme de l’actif :

  • Nous avons légèrement réduit la proportion d’actions canadiennes pour revenir à une position neutre;
  • Nous avons proportionnellement diminué le poids relatif des actions américaines, qui demeurent légèrement surpondérées;
  • Nous avons proportionnellement réduit le poids relatif des actions internationales et adopté une position neutre;
  • Nous continuons de sous-pondérer les actions de marchés émergents;
  • Nous continuons de sous-pondérer les titres à revenu fixe;
  • Nous avons augmenté le poids relatif des liquidités, qui sont maintenant surpondérées.

Comme toujours, notre objectif pour les fonds et portefeuilles MD est de procurer à nos clients les outils pour atteindre leurs objectifs financiers à long terme tout en respectant le degré de risque et de volatilité avec lequel ils sont à l’aise. L’éclosion virale en cours est certes malheureuse, et j’exprime toute ma sollicitude aux personnes atteintes, mais du point de vue des placements, ce ne sera probablement qu’un soubresaut.

Nous continuons de surveiller avec diligence l’évolution de la situation afin d’apporter des ajustements au besoin. Pour plus de renseignements, nous vous invitons à communiquer avec votre conseiller MD*.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement).

À propos de l'auteur

Ian Taylor

Ian Taylor, CFA, est gestionnaire de portefeuille au sein de l’équipe Gestion multiactif chez Gestion financière MD. Il supervise les mandats de répartition stratégique et tactique de l’actif et les fonds communs de placements non traditionnels. De plus, il est membre du Comité du risque et de la répartition tactiques de MD.

Plus d'articles de Ian Taylor
Article précédent
Déclaration de revenus : comment profiter du crédit d’impôt pour l’accessibilité domiciliaire
Déclaration de revenus : comment profiter du crédit d’impôt pour l’accessibilité domiciliaire

Si vous rénovez votre logement pour qu’il soit plus accessible à une personne âgée ou handicapée, vous pour...

Article suivant
Votre conjoint est médecin? Stratégies pour réduire votre fardeau fiscal
Votre conjoint est médecin? Stratégies pour réduire votre fardeau fiscal

Stratégies possibles pour éviter que votre ménage paie trop d’impôt si votre conjoint médecin gagne plus qu...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!