Skip to main content

Optimiste, la Banque du Canada maintient ses taux et renforce son engagement économique

La Banque du Canada a réaffirmé aujourd’hui sa politique de taux d’intérêt et laissé le taux cible de financement à un jour à 0,25 %. Elle a aussi réitéré son engagement de maintenir son taux directeur à sa valeur plancher jusqu’à ce que l’économie tourne à plein régime et que le taux cible d’inflation de 2 % soit atteint de manière durable.

Les vaccins à la rescousse

Même si les taux sont accrochés à des planchers historiques, la Banque affiche un optimisme certain, nourri surtout par l’arrivée de vaccins efficaces au Canada et ailleurs dans le monde.

La Banque a revu à la hausse ses projections de la croissance mondiale qui dépassera légèrement 5 % en 2021, pour redescendre sous ce seuil en 2022, puis remonter un peu au-dessus de 4 % en 2023. Cette amélioration des perspectives est directement attribuable à l’arrivée sur le marché plus tôt que prévu de vaccins, qui a eu un effet favorable sur les marchés financiers et les prix des produits de base dont l’augmentation, jumelée à la dépréciation du dollar américain, a stimulé le dollar canadien.

Les mesures de confinement limiteront la croissance canadienne au premier trimestre

La vaccination tous azimuts sauvera sans aucun doute des vies et des emplois grâce à la reprise de l’économie, mais l’incertitude quant à la propagation du virus et à l’échéancier nécessaire pour vacciner toute la population persiste tout de même.

Malgré le sursaut de l’économie canadienne jusqu’à la fin de 2020, la résurgence du virus et l’imposition de nouvelles mesures de confinement lui ont porté un dur coup, si bien que la Banque du Canada s’attend maintenant à une croissance négative au premier trimestre de 2021.

La levée des restrictions au deuxième trimestre, et avec elle, le débrayage de l’économie et le retour de la confiance, laisse cependant espérer une forte relance. La Banque prévoit maintenant une augmentation de la consommation et un rebond de l’investissement des entreprises exportatrices grâce à l’augmentation de la demande étrangère.

Selon les prévisions de la Banque, l’économie croîtra de 4 % en 2021, de près de 5 % en 2022 et de 2,5 % en 2023. Ces hausses successives font suite à un recul du PIB réel de 5,5 % en 2020.

Une politique monétaire résolument accommodante

Malgré son optimisme, la Banque a réitéré sa foi dans un cadrage prospectif serré en indiquant qu’elle maintiendra sa politique monétaire exceptionnelle jusqu’à ce que la cible d’inflation puisse être atteinte de manière durable. Le taux directeur demeurera donc extraordinairement bas jusqu’à ce que la capacité excédentaire actuelle de l’économie soit résorbée et que la cible d’inflation de 2 % puisse être atteinte de manière durable, soit vraisemblablement en 2023. D’autres mesures de stimulation, dont des assouplissements quantitatifs (le programme d’achat de titres de la Banque du Canada), continueront d’offrir le soutien nécessaire jusqu’à ce que la Banque juge que la reprise économique est enclenchée.

Pour l’instant, l’inflation mesurée par l’IPC devrait augmenter pendant la première moitié de 2021, le temps que l’économie absorbe les effets des baisses de prix du début de la pandémie, et particulièrement la baisse du prix de l’essence. L’inflation de base devrait toutefois demeurer modeste.

Même si la Banque a démontré aujourd’hui un plus grand optimisme que dans les mises à jour précédentes, son annonce ne réservait aucune surprise. Nous maintenons donc le positionnement de notre portefeuille, car nous restons convaincus que les décideurs maintiendront leur appui sans précédent à l’économie mondiale et que les marchés boursiers continueront d’offrir un rendement supérieur aux titres à revenu fixe dans un contexte de taux d’intérêt extrêmement bas.

La prochaine annonce relative au taux d’intérêt est prévue le 10 mars 2021.

Si vous avez des questions ou souhaitez obtenir plus d’information, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller MD*.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement).

L’information ci-dessus ne doit pas être interprétée comme des conseils professionnels en placements ou d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou de nature similaire applicables en contexte canadien ou étranger, et elle ne saurait en aucun cas remplacer les conseils d’un fiscaliste, d’un comptable ou d’un conseiller juridique indépendant.

 

À propos de l'auteur

Wesley Blight, CFA, CIM, FCSI, est gestionnaire de portefeuille au sein de l’équipe Gestion multiactif chez Gestion financière MD. Il est responsable des résultats des fonds communs et des fonds collectifs à revenu fixe et de type « équilibré » de MD.

Profile Photo of Wesley Blight