Printemps 2019 : Analyse macroéconomique

May 1, 2019

Les marchés mondiaux ont rebondi fortement au premier trimestre de 2019, effaçant les pertes de la fin 2018. L’optimisme reste de mise, la Réserve fédérale maintenant des politiques neutres et le marché chinois montrant des signes encourageants de stabilisation. Ces développements devraient créer un contexte favorable pour le reste de l’année, surtout si les risques géopolitiques, comme le conflit commercial sino-américain et le Brexit, finissent par s’atténuer.

Transcription*

Au cours du premier trimestre de 2019, les marchés boursiers ont fortement rebondi après le pire trimestre depuis la crise financière de 2008. Les marchés financiers globaux sont maintenant en hausse de plus de 16 % du bas enregistré en décembre. Du côté obligataire, les prix ont aussi augmenté avec les taux d’intérêts du gouvernement du Canada à 10 ans en baisse, passant de 2 % à 1.6 % au cours du trimestre.

Selon nos analyses, la baisse des marchés financiers qui a été observée au quatrième trimestre de 2018 était une surréaction causée par la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine et l’incertitude économique en Europe et en Chine. La volte-face de Jérôme Powell, président de la FED, au cours du premier trimestre de 2019 et les mesures communiquées pour rassurer les marchés financiers ont été perçus positivement. Comme nous l’avions mentionné précédemment, les hausses de taux ont été mises sur la glace pour le reste de l’année.

Maintenant que les marchés financiers se sont replacés, le focus sera mis sur les données économiques. La question est de savoir si les conditions économiques se sont stabilisées, particulièrement en Europe et en Chine. Selon nos analyses, des signes de stabilisation ont commencé à se matérialiser en Chine, où les dirigeant ont déployés des mesures importantes sur la devise, les taux d’intérêts et les prêts commerciaux et ceci, de façon graduelle depuis le milieu de l’année 2018. Un des signes positifs observés est le rebond du sondage manufacturier chinois en mars, une bonne indication de la situation économique actuelle.

On s’attend à voir des signes de stabilisation se matérialiser dans les pays exportateurs, particulièrement dans la zone euro, plus on approche la seconde moitié de 2019. Ceci devrait supporter les marchés financiers pour le reste de l’année, particulièrement si les risques géopolitiques importants comme la dispute commerciale sino-américaine et le Brexit sont finalement résolus.

Vidéo précédente
Printemps 2019 : Le point sur nos fonds et portefeuilles
Printemps 2019 : Le point sur nos fonds et portefeuilles

La remontée des marchés au T1 2019 a entraîné celle des fonds et portefeuilles de MD. De plus, les obligati...

Article suivant
Pour une sortie au cinéma réussie : du maïs soufflé et des actions!
Pour une sortie au cinéma réussie : du maïs soufflé et des actions!

Avengers: phase finale sortira la semaine prochaine, Star Wars et Histoire de jouets, plus tard cette année...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

Merci
Error - something went wrong!