Volatilité : pour un bon positionnement

January 21, 2019 Craig Maddock

           

Avant l’épisode de volatilité du dernier trimestre de 2018, les investisseurs ont eu droit à une période inhabituellement longue de progression en douceur des marchés boursiers. Lorsque les marchés sont ainsi portés par une vague, il est facile d’oublier que la volatilité est normale. En fait, elle est même un signe de bon fonctionnement des marchés.

Nous savions que le retour de la volatilité était inéluctable, d’où nos positions plus défensives. Au cours des trois derniers mois de 2018, la plupart des grands indices boursiers ont plongé. Les indices S&P/TSX, S&P 500 et MSCI EAEO ont respectivement reculé de 10,11 %, 13,52 % et 12,16 %, en monnaie locale.

Une volatilité amenée par l’incertitude

La dépréciation de la fin de 2018 est imputable à une longue liste de risques potentiels qui ont effarouché les investisseurs, dont le ralentissement de la croissance économique et des bénéfices des sociétés, et plus particulièrement, la détérioration des statistiques économiques chinoises et européennes (zone euro). Les tensions géopolitiques comme le litige commercial entre les États-Unis et la Chine, le Brexit et les troubles en France ont continué d’ébranler la confiance des investisseurs.

Le niveau de risque a vraiment augmenté à l’échelle mondiale, mais à notre avis, la liquidation qui a suivi est exagérée. Comme l’explique mon collègue Ian Taylor, nous demeurons positifs quant aux perspectives des marchés boursiers.

Des fonds conçus pour un rendement supérieur et plus stable

La méthode de placement de MD englobe à dessein la conception de fonds et portefeuilles susceptibles d’offrir un rendement supérieur aux indices de référence. Ce résultat passe par une plus grande stabilité. Nous visons un rendement supérieur, mais sans jamais sacrifier la protection contre la baisse. Nous renonçons parfois à un peu de rendement pendant les phases haussières accélérées, mais nous bénéficions de l’avantage d’une plus grande prévisibilité. Nos clients dorment donc sur leurs deux oreilles, surtout lorsque la volatilité s’empare des marchés.

La diversification est indispensable au succès à long terme. Or les fonds et portefeuilles MD sont bien diversifiés. Pour gérer la volatilité, la diversification ne doit pas se limiter aux catégories de titres, aux régions et aux secteurs, mais inclure également le recours à plusieurs stratégies de placement. La combinaison utilisée par nos gestionnaires vise avant tout à réduire la volatilité et à stabiliser le rendement lorsque l’agitation gagne les marchés.

La construction des fonds et portefeuilles MD repose aussi sur le principe de maintien des coûts au strict minimum. De cette manière, nos clients ont plus d’argent en main et nous évitons la tentation de prendre des risques inutiles pour contrebalancer les frais perçus. Grâce aux coûts peu élevés des fonds et portefeuilles MD, les risques sont maintenus au strict minimum et le rendement reste concurrentiel.

Le rendement des fonds et portefeuilles MD se compare donc avantageusement à celui de la concurrence. Selon Funddata, sur trois ans, le rendement de tous les fonds et portefeuilles MD de série A se situe dans les deux premiers quartiles. De plus, 68 % de ces fonds se situent dans le quartile supérieur par rapport aux fonds concurrents de série A. Pour le plus grand avantage de nos clients, ces chiffres indiquent clairement que notre processus fonctionne.

Favorisez vos objectifs plutôt que le rendement à tout prix

Le rendement à court terme des marchés fait souvent la manchette, mais il n’influe aucunement sur notre gestion de vos fonds et portefeuilles. Chez MD, nos principes et notre méthode visent à vous protéger contre les replis. Ceux-ci n’ont pas été très nombreux ces dernières années, mais avec le retour à la «normale», nous nous trouvons en excellente position pour continuer de faire fructifier votre patrimoine sur l’ensemble du cycle.

Au bout du compte, les fluctuations à court terme des marchés et le rendement des fonds ont une importance relative. L’important, c’est de vous en tenir à votre plan de placement à long terme pour atteindre vos objectifs.

Pour obtenir plus de renseignements sur l’état des marchés, vos placements MD ou notre méthode de placement, nous vous invitons à communiquer avec votre conseiller MD.

A propos de l'auteur

Craig Maddock

Craig Maddock, CFP, CFA, CIM, MBA, est vice-président à la gestion des placements chez Gestion financière MD. Il dirige les gestionnaires de portefeuille et les analystes en placement qui gèrent les fonds communs de placement et les fonds collectifs de MD.

Plus de contenu de Craig Maddock
Article précédent
Brique, mortier et immobilier commercial
Brique, mortier et immobilier commercial

Il est tentant d’investir directement dans l’immobilier commercial, mais investir dans un fonds immobilier ...

Article suivant
La valeur réconfortante des titres bancaires
La valeur réconfortante des titres bancaires