Techniques de pleine conscience pour soulager le stress des médecins

December 4, 2017 Rob Rienzo

Blog image

Quand on me demande comment j’ai découvert la pleine conscience, je n’entre habituellement pas dans les détails. En fait, c’est arrivé de façon tout à fait inattendue, et j’y repense encore souvent.

À l’époque, je travaillais chez MD depuis deux ans en tant que conseiller financier principal; j’offrais donc une gamme complète de conseils en planification financière à des médecins et à leur famille.

Un après-midi, je devais me rendre chez une nouvelle cliente dont le dossier venait de m’être confié par un collègue. Je savais que c’était la conjointe d’un médecin, qu’elle était âgée d’une quarantaine d’années et qu’elle avait trois jeunes enfants.

Je savais aussi que la famille avait traversé une terrible épreuve environ trois ans auparavant. Je me tenais sur le pas de la porte, hésitant, sans trop savoir ce qui m’attendait de l’autre côté. C’était une situation totalement nouvelle pour moi.

De retour d’une sortie familiale, un après-midi, cette femme et son mari ont eu un accident de voiture. Le médecin est décédé, et sa femme est devenue paraplégique. Clouée sur un fauteuil roulant, elle devait désormais élever leurs trois enfants seule.

Les scénarios se bousculaient dans mon esprit : allais-je rencontrer une femme triste, aigrie, furieuse contre l’univers pour son horrible destinée? Tandis que j’appuyais sur la sonnette avec indécision, je me préparais à atterrir en pleine tragédie familiale.

Contre toute attente, c’est une voix légère et agréable qui m’a accueilli dans l’interphone. Je suis entré, et la même voix, d’un ton toujours aussi enjoué, m’a invité dans la cuisine.

J’y ai découvert une femme, dans son fauteuil roulant, qui me souriait – pas de tristesse, pas d’amertume, pas de colère – une simple acceptation de la vie telle qu’elle était.

Notre échange sur la planification financière nous a inévitablement conduits à aborder la façon dont elle avait réussi, malgré des circonstances particulièrement éprouvantes, à retrouver un équilibre. Elle m’a initié à la pleine conscience, et ses conseils ont changé ma vie. Parmi les principes clés à retenir : ce sont nos propres pensées – et non les facteurs extérieurs – qui façonnent notre perception de la vie.

J’ai appris que pour être en phase avec ses pensées, il faut calmer son esprit et se ramener à l’instant présent, au lieu de regretter un passé qu’on ne peut changer ou de s’inquiéter d’un avenir qu’on ne peut prédire. Autrement dit, il faut être pleinement conscient.

Exercices de pleine conscience pour médecins débordés

S’il a été prouvé que la pleine conscience est bénéfique pour l’intelligence émotionnelle et la santé physique et mentale, de nombreux médecins ont l’impression de ne pas avoir le temps de s’y adonner. Dans ce contexte, je cherche à montrer comment mettre cette pratique en œuvre – dès aujourd’hui.

Voici sept techniques de pleine conscience faciles à appliquer pour vous recentrer sur le moment présent et affronter avec sagesse les épreuves de la vie.

  1. ARRÊTEZ-VOUS (« STOP »). Régulièrement, tout au long de la journée, essayez ceci :

    S = Suspendez toutes vos activités.

    T = Travaillez votre souffle en prenant deux ou trois profondes respirations. Inspirez pendant quatre secondes, retenez l’air pendant sept secondes, puis expirez pendant huit secondes.

    O = Observez vos pensées, vos émotions et vos sensations avec détachement, sans jugement. Laissez-les aller – vous n’avez pas besoin d’y réagir.

    P = Prenez un moment pour vous : allez marcher, empruntez des escaliers, savourez une collation santé, partagez un moment avec un ami ou fermez tout simplement les yeux sans rien faire.


  2. R-A-L-E-N-T-I-S-S-E-Z. Peu importe l’activité, allez-y en douceur : vos déplacements dans la clinique ou l’hôpital, les rencontres avec des collègues, la tenue de dossiers médicaux, le traitement des patients, etc. Vous ferez ainsi savoir à votre cerveau que tout va bien, ce qui atténuera les symptômes de stress. En pratiquant la médecine de façon plus lente et assurée, vous augmenterez en fait votre productivité, puisque vous ferez moins d’erreurs et éviterez de vous éparpiller.

     

  3. Concentrez-vous sur une seule tâche. En faire plusieurs à la fois provoque du stress – abstenez-vous!

     

  4. Faites une pause sensorielle. Plusieurs fois par jour, accordez-vous un moment pour vous concentrer sur chacun de vos cinq sens – ce que vous voyez, entendez, sentez, touchez et goûtez.

     

  5. Passez votre corps en revue. Fermez vos yeux et dirigez momentanément votre attention sur ce que vous ressentez dans chaque partie de votre corps, en commençant par vos orteils et en remontant jusqu’à votre tête.

     

  6. Prenez le temps de respirer. Avant de passer à la tâche ou au patient suivant, faites une pause et respirez lentement et profondément à plusieurs reprises, en toute conscience.

     

  7. Pensez à vos pieds. Quand vous marchez, soyez attentif aux sensations dans vos pieds– la pression quand ils s’appuient sur le sol, la chaleur, et les points de friction avec vos chaussures.

Ces conseils peuvent sembler assez basiques, mais si vous arrivez à intégrer ces techniques à votre quotidien, vous réduirez sensiblement votre stress et renforcerez votre capacité à faire face aux difficultés de la vie avec sagesse.

Rob Rienzo

Rob Rienzo, CFPMD, MBA, est conseiller financier principal chez Gestion MD limitée depuis 1997. Il aide les médecins et leur famille à atteindre leurs objectifs financiers en leur offrant des conseils de gestion de patrimoine intégrés.

Article précédent
Marché de l’habitation aux États-Unis : retour du balancier
Marché de l’habitation aux États-Unis : retour du balancier

Qui ne se souvient pas du tristement célèbre effondrement du marché américain de l’habitation pendant la cr...

Article suivant
Topo sectoriel : même le père Noël compte sur le système de transport mondial
Topo sectoriel : même le père Noël compte sur le système de transport mondial

Si vous avez commandé un iPhone X pour Noël, vous serez sans doute heureux d’apprendre qu’Apple a raccourci...