Sur une note positive, voici les bonnes nouvelles du jour!

August 3, 2018 James Virgo

 

Blog image

Dans la semaine suivant le choc historique qui a littéralement vaporisé 150 milliards de dollars américains de la valeur boursière de Facebook, l’imminence d’une correction boursière et l’éclatement d’une « bulle technologique » ont été supposés de long en large dans les médias.

Il est vrai que les gains récents des indices américains découlent grandement de la croissance explosive des FAANG (Facebook, Amazon, Apple, Netflix et la société mère de Google, Alphabet).

La déclaration par deux de ces entreprises de résultats trimestriels inférieurs aux attentes (la croissance du nombre d’abonnés de Netflix a aussi été inférieure aux prévisions) et la déception causée par Twitter et Intel ont été perçues par certains comme un mauvais présage.

Loin de moi l’idée de prétendre que la hausse actuelle des marchés menée par les titres technologiques durera éternellement, mais les manchettes actuelles cachent d’autres facteurs fondamentaux qui méritent notre attention.

Voici cinq facteurs positifs qui vous aideront à mettre les choses en contexte et à conserver vos placements avec confiance :

  1. Vigueur de l’économie américaine

    La plus grosse économie du monde poursuit sur sa lancée, ce qui devrait encourager les investisseurs. Selon les statistiques publiées la semaine dernière, le PIB des États-Unis a inscrit une très forte croissance de 4,1 % au deuxième trimestre. Plus tôt cette semaine, la Réserve fédérale a annoncé qu’elle laissait inchangés ses taux d’intérêt et a souligné que l’activité économique s’intensifiait rapidement. L’inflation demeure faible et sous contrôle. Les investissements des entreprises sont aussi en hausse de 7,3 %.

  2. Beaucoup plus de succès que d’échecs

    Les bénéfices du deuxième trimestre connus à ce jour sont en général excellents. Près de 90 % des entreprises ont annoncé des résultats supérieurs aux attentes et aux prévisions, même certains géants technologiques. Apple a en effet déclaré ses meilleurs résultats trimestriels en mars et est devenue la première société américaine inscrite en bourse à franchir le seuil des mille milliards de dollars américains de valeur boursière. Amazon sera la prochaine à franchir ce seuil.

  3. Des portefeuilles bien diversifiés

    Les corrections, comme celle qui a frappé l’action de Facebook, démontrent la pertinence de ne pas nous limiter à une ou deux actions pour construire nos portefeuilles. La diversification contribue à une saine gestion du risque et nous donne les moyens de saisir les occasions qui se présentent sur le marché. Nous veillons à la diversification par secteur et par région, mais aussi par style de placement. Dernièrement, le marché a récompensé les placements axés sur la croissance. Notre méthode mixte prend aussi en compte les indicateurs de valeur traditionnels en prévision du moment où les placements axés sur la valeur regagneront en popularité.

  4. Au-delà des sociétés technologiques

    Il est facile de s’associer aux entreprises qui fabriquent des objets familiers que nous utilisons quotidiennement, comme le téléphone dans votre poche ou les réseaux sociaux sur lesquels vous clavardez. Facebook, Amazon et Netflix ne sont toutefois pas les seules à offrir un rendement intéressant. Au-delà des sociétés technologiques se trouve un univers complet d’entreprises exceptionnelles générant pour nous des rendements constants.

    Au cours de la période de 12 mois terminée en juillet 2018, la plupart des titres les plus performants des fonds communs, fonds collectifs et portefeuilles de MD ont généré des rendements très sains même s’ils sont peut-être moins flamboyants que les FAANG.

    Voici quelques exemples de sociétés ayant généré des rendements remarquables dans le seul Fonds collectif d’actions américaines GPPMD au cours de cette période : le fabricant de vêtements Lululemon Athletica Inc. (102,6 %), la société énergétique ConocoPhillips Corporation (68,79 %), la société de divertissement Twenty-First Century Fox, Inc. (63,13 %) et la société de services financiers Mastercard Incorporated (62,25 %).

  5. Aspects positifs des corrections

    La popularité de certaines actions découle parfois d’une mentalité de troupeau qui pousse les gens à la recherche de rendement à se limiter aux titres vedettes du moment. Ces gains rapides disparaissent parfois aussi vite qu’ils sont apparus et ces corrections offrent la possibilité de réévaluer la situation. L’entreprise est-elle saine malgré tout? Dans l’affirmative, la correction peut devenir une occasion de placement.

    N’oublions pas que même l’action de la toute puissante Apple a plongé lorsque les ventes de iPhone ont reculé en avril 2016. L’action se négociait alors à 90 $. Elle vaut aujourd’hui plus de 200 $.

Dans les bons et les mauvais moments, un peu de recul s’impose

Nous aimerions tous profiter à 110 % des phases haussières et être complètement immunisés contre les baisses. Malheureusement, ce n’est pas ainsi que les marchés fonctionnent. La volatilité est une arme à deux tranchants. Pour tirer parti des longues périodes haussières, il faut accepter d’essuyer des reculs à court terme à un certain point.

Malgré toutes les manchettes négatives, et tout en gardant un œil attentif sur la situation géopolitique, nous maintenons notre point de vue optimiste sur les marchés boursiers. L’économie mondiale poursuit sa croissance, les sociétés inscrivent de solides bénéfices dans toutes les régions et secteurs, et comme toujours, nous nous tenons prêts à corriger notre stratégie si la dynamique devait changer.

Vous savez maintenant pourquoi, sans égard aux bonnes et aux mauvaises nouvelles, il y aura toujours des titres technologiques parmi les placements diversifiés et de grande qualité qui constituent les fonds communs, les fonds collectifs et les portefeuilles. Je vous invite à rester en contact avec votre conseiller MD et à lui acheminer toutes vos questions sur vos placements ou sur nos méthodes.

 

A propos de l'auteur

James Virgo, CFA, CFP, MBA, est vice-président et responsable national de Conseils en placement privés MD (CPPMD), une division de Gestion financière MD. Il supervise les pratiques et la prestation de conseils en placement pour l’ensemble de CPPMD.

Plus de contenu de {{subst.}}
Article précédent
Point de mire : Fonds d’actions sans combustibles fossiles MDmc
Point de mire : Fonds d’actions sans combustibles fossiles MDmc

Lutter contre les changements climatiques, un placement à la foisLa canicule record que nous avons vécue ce...

Article suivant
La Réserve fédérale laisse ses taux inchangés malgré la solidité des statistiques économiques
La Réserve fédérale laisse ses taux inchangés malgré la solidité des statistiques économiques

Aujourd’hui, les membres du Federal Open Market Committee ont voté à l’unanimité pour que le taux cible des...