Résister à la tempête : garder le cap malgré la houle sur les marchés

December 14, 2018 James Virgo

           

Vous avez sans doute remarqué le retour d’une volatilité plus normale sur les marchés. Les marchés mondiaux fluctuent en effet actuellement au gré des manchettes. Chaque semaine, une nouvelle crise semble émerger.

Cette semaine ne fera pas exception. Et pour les machettes, nous avons l’embarras du choix!

·L’arrestation de la chef de la direction financière de Huawei, Meng Wanzhou, a ravivé les craintes d’une détérioration des relations commerciales entre la Chine et les États-Unis. Comme il a arrêté Mme Wanzhou à la demande des États-Unis, le Canada a été entraîné dans cette crise.

·Le Brexit continue de semer l’inquiétude. Plus vulnérable que jamais, la première ministre Theresa May doit pourtant tenter de négocier un accord susceptible d’obtenir l’aval du Parlement.

·Après s’être aplatie, la courbe des taux de rendement des obligations du gouvernement américain a commencé la semaine dernière à s’inverser. L’inversion de cette courbe a souvent été dans le passé un signe précurseur de récession aux États‑Unis.

Ces manchettes retiennent forcément l’attention et font souvent perdre de vue la situation globale à long terme. Pourtant, dans des moments comme celui-ci, il faut porter son regard au-delà des fluctuations à court terme et ne pas oublier que les portefeuilles MD sont conçus pour atteindre des objectifs à beaucoup plus long terme.

La volatilité persiste malgré des facteurs fondamentaux favorables

Dans l’ensemble, nous restons d’avis que les marchés sont en correction (certes plus longue que d’habitude) après une période prolongée de calme relatif et de faible volatilité en 2016 et 2017. Nous continuons d’analyser les facteurs fondamentaux et restons à l’affût de tout signe négatif, mais pour l’instant, nous n’entrevoyons pas de récession en 2019.

Il est facile de perdre son sang-froid lorsqu’un indice plonge de 800 points en un jour, mais il est nettement préférable de maintenir le cap et de s’en tenir à son plan à long terme plutôt que de laisser libre cours à ses émotions. Il est rarement payant de réagir aux corrections des marchés.

Le gestionnaire de fonds Peter Lynch est probablement celui qui a le mieux formulé ce principe : « Les pertes découlant des efforts des investisseurs pour se préparer en vue d’une correction ou essayer de la prévoir sont souvent plus importantes que celles attribuables aux corrections comme telles. » Il est aussi connu pour la déclaration suivante : « La clé pour faire de l’argent sur les marchés boursiers consiste à ne pas se laisser convaincre par sa peur d’en sortir. » Voici des mots sur lesquels il convient de réfléchir en cette période de volatilité.

En d’autres mots, tenez-vous-en à votre plan!

Malgré un ralentissement généralisé de la croissance économique mondiale ces derniers mois, nous restons convaincus que l’instabilité actuelle découle bien plus de facteurs à court terme (les manchettes) que d’efforts des marchés pour se préparer efficacement à une croissance inférieure à l’avenir.

Voici mon conseil aux épargnants : n’oubliez pas votre plan financier et les objectifs à long terme que vous souhaitez atteindre. La volatilité est un phénomène normal. Maintenez vos placements dans votre portefeuille diversifié et ne laissez pas vos émotions dicter votre conduite.

Une correction a souvent les apparences d’un début de phase baissière à cause du traitement sensationnaliste des fluctuations à la baisse par les médias et de leur propension à se concentrer sur d’éventuelles récessions. Les gestionnaires de portefeuille professionnels ont un avantage sur l’épargnant : ils savent analyser les manchettes et faire la distinction entre le tapage médiatique et les faits pertinents.

Nous revoyons constamment vos portefeuilles et leur répartition, et nous apportons les correctifs nécessaires en fonction des risques et des possibilités. Nous n’hésiterons pas à apporter des corrections lorsque de nouvelles informations émergent, mais nous le ferons en nous appuyant sur des données fondamentales objectives, pas sur des émotions.

À propos des manchettes...

Malgré la grande incertitude sur ce que nous réserve la fin de l’année, l’actualité n’est pas que négative et quelques manchettes pourraient stimuler le rendement des marchés.

La Réserve fédérale des États-Unis pourrait notamment offrir aux investisseurs un cadeau de Noël anticipé lorsqu’elle annoncera sa prochaine décision relative aux taux d’intérêt. Les taux augmenteront probablement de nouveau aux États-Unis la semaine prochaine, mais toute l’attention se portera sur le ton qu’adoptera la Réserve. Le mois dernier, ce ton était nettement plus accommodant que dans les communications précédentes.

Si ce ton accommodant persiste, les craintes que la Réserve ne plonge l’économie américaine dans la récession en 2019 s’atténueraient. Le chômage aux États-Unis est à son plus bas niveau en 50 ans et l’inflation est sous contrôle. La Réserve pourrait donc mettre la pédale douce en ce qui concerne les futures augmentations de taux en 2019. Les propos du président de la Réserve fédérale seront analysés avec beaucoup d’intérêt dans la foulée de la prochaine annonce, la semaine prochaine.

Nous avons l’habitude des tourmentes

La volatilité des marchés est normale. Le secret consiste à rester discipliné et à s’en tenir à son plan à long terme.

Si vous avez quelque question que ce soit sur les effets de la volatilité sur votre portefeuille, nous vous invitons à consulter votre conseiller MD. Elle ou il se fera un plaisir de vous communiquer l’information dont vous avez besoin

A propos de l'auteur

James Virgo, CFA, CFP, MBA, est vice-président et responsable national de Conseils en placement privés MD (CPPMD), une division de Gestion financière MD. Il supervise les pratiques et la prestation de conseils en placement pour l’ensemble de CPPMD.

Plus de contenu de {{subst.}}
Article précédent
Un travail d’équipe
Un travail d’équipe

Pour offrir une expérience client exceptionnelle, il faut commencer par instaurer une solide culture intern...

Article suivant
Le dernier discours de M. Poloz en 2018 en bref : de futures hausses de taux sont à prévoir
Le dernier discours de M. Poloz en 2018 en bref : de futures hausses de taux sont à prévoir

La Banque du Canada a annoncé la semaine dernière qu’elle laissait inchang&ea...