Oubliez les manchettes et tenez-vous-en à l’essentiel!

April 26, 2018 Craig Maddock

Blog image

Guerres commerciales. Tweetomanie de Trump. Bitcoin. Inquiétudes inflationnistes.

Jour après jour, de nouveaux sujets chauds font les manchettes et attisent les craintes d’un marché baissier imminent ou une frénésie spéculative autour du dernier placement à la mode. Si elles donnent de la lecture intéressante, ces manchettes créent de l’angoisse et de l’incertitude chez les investisseurs.

Il est donc crucial de ne pas se laisser distraire par le tapage médiatique et de ne jamais oublier qu’un bon placement ne dépend pas de l’actualité. Un portefeuille bien conçu regroupe des valeurs mobilières qui se caractérisent par la solidité de leurs facteurs fondamentaux (ces données de base importantes qui indiquent si le titre va bien se comporter et jouer le rôle prévu dans le portefeuille).

Bonne nouvelle : c’est ainsi que nous travaillons! Nos acquisitions se font en marge de l’économie et des politiques. Nous achetons des titres émis par des États ou des sociétés dont le sort ne dépend pas uniquement de l’agitation passagère provoquée par la hausse attendue des taux d’inflation ou d’intérêt, les scandales politiques ou l’annonce des résultats trimestriels.

S’en tenir à l’essentiel

Dans la sélection des actions, nous préférons nous en tenir à l’information essentielle : les études et les analyses de base révélatrices de la rentabilité à venir d’une entreprise et de ses perspectives de croissance.

Par exemple, parmi nos nombreux indicateurs figure le taux de rendement des capitaux propres, qui mesure la rentabilité d’une entreprise. Nous étudions aussi soigneusement le bilan de l’entreprise et l’état de ses résultats pour établir quelles seront vraisemblablement l’importance et la stabilité de ses futurs bénéfices. Nous analysons entre autres l’ampleur des dépenses engagées pour générer les bénéfices, le chiffre d’affaires et le recours de l’entreprise au crédit.

Quand l’analyse est faite sous cet angle, on peut ensuite se demander quel pourrait être l’effet des dossiers de l’heure ou des changements de politiques sur l’entreprise convoitée. La plupart du temps, il sera minime.

Vers quel genre d’entreprises nos analyses nous poussent-elles? Voici trois exemples de sociétés présentes dans nos portefeuilles dont les perspectives à long terme sont bonnes :

Starbucks

Starbucks est un excellent exemple d’entreprise qui, malgré une couverture médiatique négative ces derniers temps, demeure un placement solide. Starbucks figure parmi les chefs de file du secteur de la restauration et doit une bonne partie de son succès à son programme de fidélisation et à ses applications mobiles.

Starbucks investit aussi dans le développement du marché du café en Chine, une occasion d’affaires colossale dans un pays où les paiements mobiles ont déjà conquis le marché.

Ensemble, toutes ces forces se traduisent par un impressionnant rendement du capital investi. En d’autres termes, les investissements stimulent la rentabilité de l’entreprise et les bénéfices sont ensuite redistribués entre les actionnaires comme nous.

Dollarama

Forte d’un réseau national de quelque 1 000 magasins détenus en propre, Dollarama est la chaîne de magasins à un dollar dominante au Canada. Nous aimons cette entreprise pour plusieurs raisons : sa marque est aisément reconnaissable, elle possède un réseau attrayant et, grâce à l’éventail de ses marchandises et à la qualité de ses produits à bas prix, elle en donne aux clients pour leur argent. Ces facteurs ont contribué à fidéliser la clientèle et donné de la notoriété à la marque, deux avantages concurrentiels majeurs pour Dollarama.

L’entreprise génère par ailleurs des flux de trésorerie disponibles importants, car elle parvient à dégager des bénéfices moyennant des charges d’exploitation relativement faibles. Les investissements en capital effectués par Dollarama pour assurer sa croissance nous incitent aussi à croire en ses chances de succès à long terme.

Kao

Fondée en 1887, Kao exerce ses activités dans les secteurs des produits de beauté, des produits d’entretien ménager et textile, des produits de santé et des produits chimiques. Bien que 66 % de son chiffre d’affaires soit concentré au Japon, Kao cible surtout le reste de l’Asie pour se développer. Nous aimons la stabilité de la croissance de Kao au Japon et les efforts qu’elle déploie pour assurer son expansion dans les marchés asiatiques à forte croissance à mesure que le niveau de vie y augmente.

La stabilité est au cœur même des activités de Kao. Peu importe la conjoncture économique, les gens auront toujours besoin de détergent, de déodorants et de couches. L’entreprise distribue par ailleurs ses bénéfices sous la forme de dividendes réguliers aux actionnaires, ce qui contribue à la qualité de ce placement.

En conclusion

Que devez-vous en retenir pour votre portefeuille? La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez vous détendre et lire les manchettes pour vous tenir informé sans vous faire du souci pour vos placements. Nous mettons à profit nos connaissances et notre savoir faire pour réaliser des études et des analyses nous permettant de choisir en toute connaissance de cause des placements qui possèdent les qualités intrinsèques pour générer un rendement intéressant, peu importe les résultats électoraux et les prévisions de taux d’intérêt. 

Craig Maddock

Craig Maddock, CFP, CFA, CIM, MBA, est vice-président à la gestion des placements chez Gestion financière MD. Il dirige les gestionnaires de portefeuille et les analystes en placement qui gèrent les fonds communs de placement et les fonds collectifs de MD.

Article précédent
Réserve fédérale : une nouvelle hausse qui confirme la vigueur de l’économie américaine
Réserve fédérale : une nouvelle hausse qui confirme la vigueur de l’économie américaine

La Réserve fédérale des États-Unis a annoncé le 2 mai 2018 qu’elle laissait ses taux d’intérêt inchangés. V...

Article suivant
Vague de fusions et acquisitions dans le secteur pharmaceutique
Vague de fusions et acquisitions dans le secteur pharmaceutique

Différents facteurs sont à l’origine des fusions et acquisitions observées chez certains des grands acteurs...