Skip to main content

La Réserve fédérale persiste et signe : maintien des bas taux et des politiques d’aide

 Une statue d'un aigle à tête blanche.

Comme prévu, la Réserve fédérale des États-Unis a annoncé mercredi après-midi que la fourchette cible du taux des fonds fédéraux demeurerait la même (0 % à 0,25 %). Pour bien marquer sa position, elle a réitéré que sa politique monétaire resterait inchangée tant que ses cibles en matière d’emploi et d’inflation à long terme (2 %) ne seraient pas atteintes de manière durable.

De plus, elle poursuivra son programme d’assouplissement quantitatif pour maintenir le bon fonctionnement des marchés financiers et soutenir l’accès au crédit des ménages et des entreprises. Elle continuera d’ailleurs d’augmenter ses achats d’obligations d’État (d’au moins 80 milliards de dollars américains par mois) et de titres d’agences adossés à des créances hypothécaires (d’au moins 40 milliards de dollars américains par mois).

Une économie tributaire de la propagation du coronavirus

La position de la Réserve fédérale sur la pandémie n’a pas vraiment changé. « La crise sanitaire en cours continuera de plomber l’activité économique, l’emploi et l’inflation à court terme, et elle compromet considérablement les perspectives économiques à moyen terme. »

« La pandémie inflige d’énormes épreuves à la population et à l’économie, tant aux États-Unis qu’ailleurs. L’activité économique et l’emploi ont repris de la vigueur, mais ils demeurent nettement inférieurs à ce qu’ils étaient en début d’année. Globalement, les conditions financières restent accommodantes et témoignent des mesures monétaires mises en place pour soutenir l’économie et l’accès au crédit des entreprises et des ménages américains. »

En quête d’une amélioration durable de l’emploi et de l’inflation

La Réserve fédérale continuera de soutenir l’économie par des mesures accommodantes afin d’atteindre ses objectifs en matière d’emploi et de stabilité des prix (inflation à long terme de 2 %). Elle devrait donc maintenir ses taux jusqu’à ce que ses objectifs soient réalisés de manière durable.

La baisse de la demande imputable à la pandémie et le recul des prix de l’énergie freinent l’inflation. À court terme la Réserve vise l’augmentation progressive du taux moyen d’inflation à 2 %. À plus long terme, elle souhaite qu’il oscille autour de ce niveau.

MD positionnée pour des taux bas et une reprise graduelle

Après l’annonce de mercredi, faite à 14 h, l’indice S&P 500 s’est modestement apprécié – malgré que ce tressaillement soit probablement attribuable aux espoirs d’une entente sur un nouveau programme d’aide d’urgence. Le dollar américain a aussi pris de la valeur (par rapport au dollar canadien), mais il est redescendu peu de temps après. Les taux de rendement des obligations d’État américaines de 10 ans ont quant à eux légèrement augmenté.

Pour l’instant, nous continuons de penser que dans un avenir prévisible, les taux d’intérêt demeureront exceptionnellement bas et que les décideurs mondiaux maintiendront les mesures d’aide tant que la reprise ne sera pas bien engagée.

Comme l’annonce de la Banque correspond largement à nos attentes, nous n’envisageons aucune modification importante de notre stratégie. Nos portefeuilles demeurent positionnés pour un contexte de bas taux d’intérêt, de détente monétaire, de volatilité normalisée et de relance de la croissance économique.

La prochaine annonce sur les taux d’intérêt de la Réserve fédérale aura lieu dans la nouvelle année, le 27 janvier 2021.

Si vous avez des questions ou souhaitez obtenir plus d’information, communiquez avec votre conseiller MD*.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement).

L’information ci-dessus ne doit pas être interprétée comme des conseils professionnels en placements ou d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou de nature similaire applicables en contexte canadien ou étranger, et elle ne saurait en aucun cas remplacer les conseils d’un fiscaliste, d’un comptable ou d’un conseiller juridique indépendant.