Skip to main content

La Réserve fédérale maintient ses taux d’intérêt et ses achats d’actifs en attendant de voir l’évolution du virus

Comme la Réserve fédérale des États-Unis (Fed) révisera ses prévisions en septembre, il était peu probable qu’elle annonce dès cette semaine des mesures décisives à l’égard de sa politique et de ses orientations. Comme prévu, rien n’a changé. La fourchette cible du taux des fonds fédéraux demeure de 0 % à 0,25 % et la Réserve continuera d’acheter des bons du Trésor et des titres adossés à des créances hypothécaires à raison de 80 milliards et de 40 milliards de dollars américains par mois respectivement.

L’heure du retrait progressif des mesures d’aide n’est pas encore arrivée

Le principal point à retenir de l’annonce d’aujourd’hui est la réaffirmation par la Fed de sa vigoureuse politique monétaire de soutien. Le message principal : la situation invite à la patience. La position exceptionnellement accommodante de la Réserve sera maintenue jusqu’à ce que le retour vers le plein emploi soit bien engagé. Elle a mentionné que l’économie évolue dans la bonne direction, indiquant que le retrait progressif de la politique de soutien se pointe peut-être à l’horizon. Elle continuera d’analyser les progrès accomplis dans ses prochaines réunions.

Le scénario de référence demeure que la vaccination améliorera la situation et que l’activité économique et l’emploi reprendront leur vitesse de croisière, mais la Réserve prévient que le virus continuera d’influer sur l’allure de la reprise.

Peu impressionnée par l’inflation

La Fed demeure par ailleurs imperturbable face à la récente poussée inflationniste indiquant que celle-ci découle simplement de facteurs éphémères. Concentrée sur un horizon plus lointain, elle attend que l’inflation dépasse de manière persistante le seuil de 2 %. Elle maintient ses attentes à long terme à 2 %.

Nous pensons que la conjoncture continuera de s’améliorer et que l’annonce du retrait progressif des mesures d’aide (qui s’amorcera probablement au début de 2022) surviendra prochainement.

Les titres plus risqués demeurent bien soutenus

Nos portefeuilles demeurent surpondérés en actions, même si nous avons commencé à réduire légèrement cette surpondération au cours des derniers mois. Les conditions financières demeurent favorables aux marchés boursiers et nous continuons de nous attendre à ce que les actions performent mieux que les titres à revenu fixe.

Pour plus de renseignements, nous vous invitons à communiquer avec votre conseiller MD*.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement).

L’information ci-dessus ne doit pas être interprétée comme des conseils professionnels en placements ou d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou de nature similaire applicables en contexte canadien ou étranger, et elle ne saurait en aucun cas remplacer les conseils d’un fiscaliste, d’un comptable ou d’un conseiller juridique indépendant.

À propos de l'auteur

RICHARD SCHMIDT, CFA, is a Senior Investment Analyst with the Multi-Asset Management team at MD Financial Management. He provides research and analysis for all fixed income and equity mandates.

Profile Photo of Richard Schmidt