Skip to main content

Comme prévu, la Réserve fédérale maintiendra ses taux près de zéro

La Réserve fédérale des États-Unis a amorcé son annonce de cette semaine en réitérant sa détermination « à prendre tous les moyens à sa disposition pour aider l’économie américaine à traverser cette période difficile et ce faisant, promouvoir ses objectifs optimaux en matière d’emploi et de stabilité des prix. » La Réserve fédérale a donc annoncé mercredi qu’elle maintenait de 0 % à 0,25 % la fourchette cible du taux des fonds fédéraux. Par ailleurs, pour assurer le bon fonctionnement des marchés et maintenir des conditions financières favorables aux ménages et entreprises, elle achètera au cours des mois à venir encore plus d’obligations du Trésor et de titres d’agences adossés à des créances hypothécaires.

Les conditions s’améliorent, mais nous sommes encore loin de la situation préalable à la COVID-19

Il a beaucoup été question de la pandémie dans cette annonce. Malgré l’amélioration des conditions financières attribuable aux politiques d’aide mises en œuvre partout dans le monde, la Réserve fédérale reconnaît que la reprise reste dans une large mesure tributaire de la capacité des autorités de contenir le virus. « La crise sanitaire continuera de peser lourdement sur l’activité économique, l’emploi et l’inflation à court terme et représente un risque considérable qui assombrit les perspectives économiques à moyen terme. »

La pandémie inflige « d’énormes épreuves humaines et économiques aux États‑Unis et aux autres pays. L’activité économique et l’emploi ont repris de la vigueur dans les derniers mois, mais restent à des niveaux nettement inférieurs à ce qu’ils étaient en début d’année. » La Réserve a revu ses prévisions du PIB pour 2020 et parle maintenant d’une contraction de 3,7 % (plutôt que de 6,5 %), mais a révisé du même souffle à la baisse ses prévisions pour 2021 (de 5 % à 4 %) et 2022 (de 3,5 % à 3 %) et laisse inchangées ses prévisions pour 2023 (2,5 %).

La Réserve continue de se concentrer sur l’optimisation de l’emploi et sur sa cible d’inflation à 2 %

Il est évident que la Réserve fédérale manœuvre en ce moment pour optimiser l’emploi et ramener l’inflation au taux cible viable de 2 %. La baisse de la demande de pétrole (produit qui se vend actuellement à des prix de braderie) maintient l’inflation nettement en dessous du taux cible à long terme. La Réserve fédérale « entend maintenir une politique monétaire accommodante tant qu’elle n’aura pas obtenu les résultats souhaités. » Les taux prévus d’inflation ont été revus à la hausse, mais ne devraient pas remonter au-dessus du taux cible au moins avant 2023.

Une stratégie adaptée à la conjoncture

Dans les moments qui ont suivi l’annonce, l’indice S&P 500 a fléchi, le dollar américain s’est apprécié par rapport au huard et les prix des obligations de 10 ans du gouvernement des États-Unis ont légèrement augmenté.

Comme les mesures annoncées par la Réserve fédérale étaient dans une large mesure attendues, nos portefeuilles sont pour l’instant bien positionnés. L’annonce de la Réserve fédérale correspond à nos attentes : aide publique prolongée, inflation modeste et bas taux d’intérêt. Notre stratégie n’exige donc aucune modification substantielle.

Si vous désirez obtenir plus de détails, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller MD*.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement).

L’information ci-dessus ne doit pas être interprétée comme des conseils professionnels en placements ou d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou de nature similaire applicables en contexte canadien ou étranger, et elle ne saurait en aucun cas remplacer les conseils d’un fiscaliste, d’un comptable ou d’un conseiller juridique indépendant.

À propos de l'auteur

Edward Golding, CFA, MBA, est gestionnaire de portefeuille au sein de l’équipe Gestion multiactif chez Gestion financière MD. Il est responsable des fonds communs et collectifs de titres canadiens, de dividendes et d’actions américaines de MD.

Profile Photo of Edward Golding