La Banque du Canada et la Réserve fédérale américaine abaissent leurs taux pour soutenir l’économie mondiale

March 5, 2020 Wesley Blight

Sans grande surprise, la Banque du Canada a décidé ce mois-ci d’abaisser ses taux d’intérêt. Faisant écho à la décision inattendue de la Réserve fédérale américaine (la Fed) le 3 mars dernier de diminuer son taux cible de 0,5 %, qui se situe désormais dans une fourchette de 1,00 % à 1,25 %, la Banque du Canada a réduit de 0,5 % son taux de financement à un jour, qui passe à 1,25 %.

Dans ce qui ressemble à un effort coordonné pour soutenir l’économie mondiale ébranlée par la propagation du coronavirus (COVID-19), les baisses de taux d’intérêt surviennent alors que les perspectives de croissance mondiale s’assombrissent depuis janvier. Le virus a perturbé non seulement les voyages internationaux, mais les marchés financiers mondiaux également. Ses répercussions se font sentir sur l’offre et la demande, qui ont diminué en raison de l’effritement de la confiance des entreprises et des consommateurs ainsi que d’un ralentissement de la production attribuable aux pénuries temporaires de main-d’œuvre (principalement en Chine).

En début d’année, la Banque du Canada avait déjà ouvert la porte à de possibles baisses de taux en raison d’une croissance à court terme inférieure aux attentes au Canada. La croissance demeurait positive, mais les tensions géopolitiques, le ralentissement des exportations nettes et la faiblesse des investissements des entreprises minaient la confiance.

La propagation du coronavirus a changé la donne sur les marchés

Avant l’éclosion du virus, l’économie mondiale montrait des signes de stabilisation, comme l’indiquait la Banque du Canada dans son Rapport sur la politique monétaire de janvier. Depuis, les répercussions du virus ont tiré vers le bas le prix des produits de base, le dollar canadien et le prix des actifs financiers.

La baisse des prix du pétrole (le WTI a chuté de 23 % depuis le pic de janvier) ainsi que la fragilité des investissements des entreprises et des exportations à la fin de la dernière année ont été déterminantes dans la décision de la Banque. Certains facteurs mentionnés lors de l’annonce, comme les blocus ferroviaires, les grèves et les tempêtes hivernales, sont évidemment de nature temporaire. La Banque du Canada se penchera sur ses facteurs, mais si elle en fait mention maintenant, c’est probablement parce que les données économiques du premier trimestre de 2020 s’annoncent pires que prévu.

Comme je le mentionnais dans cet article du Financial Post, les baisses de taux vont aider à redonner confiance aux marchés, profondément perturbés depuis l’aggravation de la situation entourant le coronavirus.

Gérer la croissance économique future

Il est important de noter que les baisses de taux s’inscrivent dans un effort mondial en cours pour assouplir les conditions financières. En effet, depuis le milieu de 2019, les banques centrales diminuent leurs taux directeurs pour soutenir la croissance mondiale future. Bien que d’autres mesures d’assouplissement soient attendues dans l’immédiat, leurs effets ne se feront sentir que plus tard, car il faut un certain temps à l’économie pour les absorber.

En terminant son annonce, la Banque du Canada s’est dite prête à ajuster sa politique monétaire de nouveau si la situation le justifie pour soutenir la croissance économique. Elle a aussi ajouté qu’elle continuerait de surveiller de près les conditions économiques et financières mondiales avec ses homologues du G7.

Nous sommes positionnés en prévision de nouvelles mesures d’assouplissement

Nous portefeuilles sont positionnés en fonction d’un éventuel assouplissement de la politique monétaire. La décision de la Banque du Canada et de la Fed d’abaisser leurs taux n’aura pas d’incidence majeure sur notre stratégie. Il faut savoir toutefois que nous avons modifié récemment la répartition tactique de l’actif de nos portefeuilles en raison des répercussions sur les marchés de l’éclosion du coronavirus, comme l’a expliqué mon collège Ian Taylor dans sa dernière mise à jour. Nous continuerons d’analyser tous les facteurs mentionnés ci-dessus en tenant compte de l’évolution de la situation entourant le coronavirus.

Comme toujours, je vous invite à communiquer avec votre conseiller MD* si vous avez des questions au sujet des taux d’intérêt, des répercussions sur vos placements ou de votre portefeuille.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement).

À propos de l'auteur

Wesley Blight

Wesley Blight, CFA, CIM, FCSI, est gestionnaire de portefeuille au sein de l’équipe Gestion multiactif chez Gestion financière MD. Il est responsable des résultats des fonds communs et des fonds collectifs à revenu fixe et de type « équilibré » de MD.

Plus d'articles de Wesley Blight
Article précédent
L’investissement responsable, c’est aussi un outil de gestion du risque
L’investissement responsable, c’est aussi un outil de gestion du risque

Voyez à quel point les considérations environnementales, sociales et de gouvernance jouent un rôle importan...

Article suivant
Coronavirus : les conditions à court terme du marché viennent de changer
Coronavirus : les conditions à court terme du marché viennent de changer

MD analyse les indicateurs économiques mondiaux en quête de signes de changements amenés par l’éclosion de ...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!