L’investissement responsable, c’est aussi un outil de gestion du risque

March 6, 2020 Mark Fairbairn

Les Principes pour l’investissement responsable (PRI) de l’ONU sont nés d’une initiative lancée en 2006 visant à promouvoir l’investissement responsable auprès des gestionnaires et propriétaires de portefeuilles de placements. Les signataires s’engagent essentiellement à intégrer les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) à leur analyse des placements et à leur processus décisionnel, ainsi qu’à leurs politiques et pratiques d’actionnariat.

Depuis, le nombre de signataires a augmenté spectaculairement pour atteindre 2 232 en 2018 et il continue de croître. Soixante-treize pour cent des professionnels des placements interrogés en 2017 dans le cadre d’un sondage du CFA Institute considéraient que les questions ESG joueraient à brève échéance un rôle croissant dans la prise des décisions de placement1.

Les enjeux sociaux : un risque financier bien réel

Lorsque Gestion financière MD a signé les PRI, elle comprenait très bien que cet engagement allait bien au-delà d’une simple signature. Presque tous nos portefeuilles à gestion active ont des objectifs fondamentaux à long terme et contiennent des titres d’entreprises aux modèles d’affaires et pratiques de gestion résilients susceptibles de générer les rendements ajustés en fonction du risque que recherchent nos clients pour atteindre leurs objectifs financiers. Cependant, notre méthode tient aussi compte de notre responsabilité de nous assurer que les sociétés en portefeuille gèrent les risques ESG.

La prise en compte de ces risques s’est rapidement imposée comme une simple pratique de saine gestion. Prenons par exemple les changements climatiques. Les risques d’inondations et de conditions météorologiques extrêmes augmentent au même rythme que la planète se réchauffe et leurs retombées ne se limitent pas aux lourdes épreuves qu’ils font subir à des milliers de gens, mais englobent aussi des conséquences économiques et financières durables qui touchent encore plus de gens.

En 2017, l’ouragan Harvey a laissé tomber en 4 jours 1 000 mm de pluie sur le sud du Texas et la Louisiane. Selon les analystes en gestion du risque, les pertes économiques de cette catastrophe se chiffrent quelque part entre 70 et 90 milliards de dollars américains2, des chiffres d’une ampleur telle que les investisseurs ne peuvent les négliger.

Un engagement responsable représentatif de notre clientèle

Nos fonds et portefeuilles contiennent au nom de nos clients de nombreux titres différents et sont par conséquent (comme nos clients) actionnaires minoritaires de ces entreprises. Nous exerçons nos droits d’actionnaire minoritaire, et notamment nos droits de vote par procuration, en tenant compte des principes du développement durable. Les clients de MD ont ainsi la chance de se faire entendre et d’influer sur les décisions des dirigeants d’entreprises lorsque des enjeux clés sont soumis au vote des actionnaires. Nous savons que nous devons prendre en compte tous les risques auxquels une entreprise est exposée, y compris ceux liés aux questions ESG, et notamment les risques écologiques associés aux entreprises du secteur des matériaux ou de l’énergie, et les risques de main-d’œuvre associés aux chaînes d’approvisionnement dans le secteur de la mode et des vêtements.

Plusieurs de nos sous-conseillers intègrent aussi des considérations environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) à leur processus de placement. Devant la sensibilisation grandissante aux placements socialement responsables, le corpus d’études sur les risques ESG s’étend. Nous nous sommes récemment abonnés au service MSCI ESG Ratings pour disposer d’un volume plus important de données dans l’examen de nos portefeuilles. Nous exerçons ainsi une surveillance plus efficace sur les risques ESG dans nos fonds et portefeuilles.

Lorsqu’une entreprise obtient une cote moins que satisfaisante, nous engageons des discussions avec notre sous-conseiller afin de comprendre son point de vue sur les pratiques de cette entreprise, puis nous prenons une décision. Il nous arrive de nous adresser directement à l’entreprise pour lui demander d’améliorer ses pratiques et parfois, nous liquidons notre position si nous jugeons que les pratiques en question sont inappropriées ou que les risques auxquels elles nous exposent sont trop importants. Ce concept n’a rien de nouveau pour nous : il y a déjà longtemps que nous avons écarté de nos portefeuilles toutes les sociétés liées au commerce du tabac.

Il convient de souligner que par principe de prudence, les considérations ESG doivent être analysées dans le contexte des perspectives et du positionnement global de l’entreprise. Le simple fait pour une entreprise d’avoir d’excellents antécédents en ce domaine n’en fait pas automatiquement un bon placement. De nombreuses entreprises ayant une cote ESG très élevée sont en effet beaucoup trop risquées pour que nous y placions de l’argent.

Le choix MD

Sur le plan des convictions et des valeurs, il y a autant de points de vue qu’il y a de gens.

Cette unicité des points de vue et des valeurs explique notre décision d’offrir à nos clients toutes les options nécessaires à la construction par chacun d’un portefeuille conforme à ses propres convictions. C’est dans ce contexte qu’entrent en jeu le Fonds d’actions sans combustibles fossiles MDmc et le Fonds d’obligations sans combustibles fossiles MDmc, qui excluent tous les deux les entreprises participant à la production et à la distribution de combustibles fossiles et privilégient activement les entreprises qui contribuent plutôt à résoudre les problèmes causés par les combustibles fossiles.

Dans notre optique, les facteurs fondamentaux d’une entreprise sont déterminants, car notre objectif primordial demeure d’obtenir le meilleur rendement ajusté en fonction du risque possible pour nos clients afin de les aider à atteindre leurs objectifs financiers, mais nous voulons y arriver d’une manière responsable. Il nous importe que nos clients soient fiers des entreprises dans lesquelles ils placent leur argent.

Pour plus de renseignements sur notre stratégie de placement, les fonds MD ou votre portefeuille, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller MD*.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement).

1 Future state of the investment profession, CFA Institute

2 RMS models economic losses from major Hurricane Harvey and associated flooding, Risk Management Solutions

À propos de l'auteur

Mark Fairbairn

Mark Fairbairn, CFA, B.Ing., est vice-président adjoint au sein de l'èquipe Gestion multiactif chez Gestion financière MD. Il est responsable des fonds communs et collectifs d’actions non nord-américaines ainsi que du volet de superposition des devises des fonds d’actions.

Plus d'articles de Mark Fairbairn
Article précédent
Mise à jour sur les marchés : choc pétrolier et incertitude persistante causée par le coronavirus
Mise à jour sur les marchés : choc pétrolier et incertitude persistante causée par le coronavirus

Les marchés ont piqué du nez en réaction à la chute des prix du pétrole et à la propagation du coronavirus ...

Article suivant
La Banque du Canada et la Réserve fédérale américaine abaissent leurs taux pour soutenir l’économie mondiale
La Banque du Canada et la Réserve fédérale américaine abaissent leurs taux pour soutenir l’économie mondiale

Les effets de l’éclosion du coronavirus sur l’économie mondiale ont amené la Banque du Canada à abaisser se...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!