Gestion de patrimoine pour les femmes médecins

December 18, 2018 Michelle Masson

           

Au cours de ma carrière, j’ai travaillé dans les secteurs de la technologie et des services financiers et, puisque j’interagis avec les médecins en début de carrière ici chez MD, je touche indirectement au domaine des soins de la santé. Voilà trois secteurs traditionnellement réservés aux hommes, mais je suis heureuse d’ajouter que les choses sont en train d’évoluer.

Je me revois au Sommet des femmes en gestion de patrimoine, entourée d’une multitude de femmes brillantes et accomplies. Devant la prestance des professionnelles présentes dans la salle, on ne peut qu’éprouver de la fierté de se trouver là et prendre vraiment conscience de l’influence que pourront exercer les femmes dans l’avenir.

Les temps changent...

En 2016, 56 % des personnes admises dans les facultés de médecine au Canada étaient des femmes, comparativement à environ 14 % en 1969.

J’ai parlé d’instaurer une culture interne qui mène vers l’excellence en matière d’expérience client. Nous voulons que nos clients nous fassent confiance, qu’ils sachent que nous sommes là pour eux et que nous pouvons les aider à atteindre leurs objectifs de vie. Pour y parvenir auprès des cohortes actuelles d’étudiantes en médecine qui finiront médecins au cours des années à venir, nous devons les considérer comme des femmes médecins et non comme des médecins qui, accessoirement, sont des femmes. Il ne fait aucun doute que nos clientes veulent que nous discutions de leurs objectifs de vie et des moyens financiers à prendre pour les atteindre et non seulement parler placements.

Nous présentons déjà quelques atouts chez MD pour aborder cette clientèle. En effet, le rapport conseillère/conseiller y est beaucoup plus élevé que la moyenne dans l’industrie. Je n’insinue pas par là que les femmes médecins sont mieux servies par des femmes, mais simplement que nous avons une perspective particulière et pouvons les conseiller en toute connaissance de cause.

Par exemple, nos clients en début de carrière doivent franchir différents jalons, qu’il s’agisse de rembourser des prêts étudiants, d’acheter une première maison ou de fonder une famille. À cet égard, ils ont tous les mêmes préoccupations et questions; en revanche, les inquiétudes des femmes s’articulent davantage autour des placements en lien avec les objectifs de vie.

... Ce dont nous devrions parler dans la planification financière

Je n’aime pas avoir des idées préconçues mais, de façon générale, les femmes ont l’impression d’avoir un niveau de littératie financière inférieur à celui des hommes et doutent parfois de leurs connaissances en placement. Les études démontrent qu’en réalité, les femmes qui effectuent des placements obtiennent souvent de meilleurs rendements. Nous constatons également que les femmes médecins accordent plus de place à la planification. Elles pensent à l’ensemble de la communauté qui les entoure, à la famille, à la façon dont les choses évolueront dans l’avenir et aux moyens de laisser un héritage sur le plan professionnel et familial.

C’est pourquoi dans le cadre de notre programme onboardMD, nous organisons des séminaires et des activités à l’intention des femmes médecins. Nous proposons des ressources spécialisées axées sur l’intégration travail‑famille dans une optique d’atteinte des objectifs de vie. Tout cela fait partie de l’approche globale de MD en matière de gestion du patrimoine et de conseils sur la constitution en société, l’assurance, l’impôt, les fiducies privées, la planification successorale et les placements, pour ne nommer que ceux-là.

En conclusion, les femmes médecins sont disposées à discuter de placements, mais il faut leur proposer des moyens pour que ces placements s’inscrivent dans leurs visées supérieures. En planification du patrimoine pour les femmes médecins, la tâche ne se résume pas à mettre tous les mots au féminin; elle consiste plutôt à se mettre à l’écoute de leurs besoins et à respecter leur point de vue unique.

A propos de l'auteur

Michelle Masson est l’ancienne vice-présidente directrice du Segment du début de carrière chez Gestion financière MD. Elle a dirigé une équipe attitrée de conseillers axée sur les besoins holistiques des étudiants en médecine, des médecins résidents et des médecins en début de carrière. Elle a également joué un rôle clé dans la redéfinition de la stratégie d’affaires de MD et dans la transformation de la culture organisationnelle.

Plus de contenu de Michelle Masson
Article précédent
La Réserve fédérale devrait mettre un pied sur le frein en 2019
La Réserve fédérale devrait mettre un pied sur le frein en 2019

Article suivant
Un travail d’équipe
Un travail d’équipe

Pour offrir une expérience client exceptionnelle, il faut commencer par instaurer une solide culture intern...