Divisé, le Federal Open Market Committee réduit le taux cible

September 20, 2019 Gestion financière MD

Comme les analystes l’avaient prévu, la Réserve fédérale a réduit ses taux d’intérêt de 0,25 % et ramené le nouveau taux cible à l’intérieur d’une fourchette de 1,75 % à 2,00 %. Partagé, le vote sur cette deuxième baisse consécutive indique cependant des désaccords entre les membres votants du Federal Open Market Committee (FOMC) à propos de la baisse d’aujourd’hui et des décisions à venir.

La Réserve explique son intervention par la nécessité de soutenir l’activité économique afin d’atteindre son objectif de plein emploi et le taux cible d’inflation de 2,00 %.

Désaccord sur d’éventuelles nouvelles mesures d’assouplissement

Les inquiétudes quant à la situation mondiale constituent le principal déterminant de la réduction. Toutefois, les avis au sein du FOMC étaient partagés quant à la pertinence de nouvelles mesures de stimulation de l’économie : un membre (sur 12) souhaitait une baisse plus importante (0,25 % de plus) et deux autres auraient préféré le maintien des taux. Selon le graphique par points illustrant les positions des membres de la Réserve, une nouvelle réduction des taux en 2019 est à exclure, mais sept membres pensent le contraire. Nous serons à l’affût de nouvelles annonces.

Dans un monde incertain, l’économie américaine reste forte

La croissance mondiale, le Brexit et la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis sont source d’incertitude. Malgré tout, selon les statistiques reçues depuis la dernière réunion du FOMC en juillet dernier, le marché du travail américain reste dynamique et le chômage faible, la création d’emplois se poursuit et les dépenses des ménages continuent d’augmenter

à un rythme soutenu. Toutefois, l’investissement fixe des entreprises et les exportations sur un an sont en baisse.

Le Comité a revu légèrement à la hausse (de 2,1 % à 2,2 %) ses prévisions de croissance du PIB réel en 2019 et ses prévisions du taux de chômage (de 3,6 % à 3,7 %). Les prévisions pour 2020 restent par ailleurs inchangées, tout comme les attentes d’inflation.

Maintien du statu quo par la Réserve fédérale

La Réserve fédérale continuera de suivre les statistiques économiques mondiales pour prendre des décisions qui serviront ses objectifs. D’ailleurs, le FOMC entend évaluer la conjoncture économique réelle et prévue à la lumière de ses objectifs en matière d’emploi et d’inflation.

Réactions partagées des marchés

Dans le sillage de l’annonce de la Réserve fédérale, l’indice S&P 500 a reculé, le taux de rendement des obligations d’État de dix ans a augmenté, le dollar américain s’est apprécié, le prix du pétrole (West Texas Intermediate) est demeuré stationnaire et le prix de l’or a diminué.

Comme cette décision était dans une large mesure attendue (et conforme à nos attentes), nous restons bien positionnés. Comme toujours, nous continuons de surveiller la situation afin de saisir les occasions éventuelles et de nous prémunir contre les risques. N’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller MD* pour obtenir des précisions au sujet des effets de la réduction des taux sur votre portefeuille.

 

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.

A propos de l'auteur

Gestion financière MD

Gestion financière MD
Collaborateur

Plus de contenu de Gestion financière MD
Article précédent
Changement de saison, changement de perspective
Changement de saison, changement de perspective

Chez MD, nous pensons que rien n’est plus précieux dans la vie que la santé et le bien-être.

Article suivant
Remplacer les obligations par des actions à dividendes : une stratégie à oublier
Remplacer les obligations par des actions à dividendes : une stratégie à oublier

Les taux d’intérêt sont bas, les rendements obligataires aussi. Bien des épargnants se tournent vers d’autr...