Bonnes nouvelles économiques : première majoration des taux de 2018 aux É.-U.

March 21, 2018 Edward Golding

Blog image

La Réserve fédérale des États-Unis a annoncé aujourd’hui la première hausse de taux de 2018 qui situe le taux cible dans une fourchette de 1,50 % à 1,75 %, une hausse de 0,25 %.

L’annonce a conclu la première réunion de Jerome Powell en sa qualité de président de la Réserve fédérale. Elle témoigne d’une confiance croissante dans la force de l’économie américaine.

Comme la hausse était jugée probable à 90 %, l’annonce n’a surpris personne. La Réserve a aussi exprimé son point de vue sur l’évolution des taux d’intérêt au cours des trois prochaines années : deux nouvelles majorations de 0,25 % sont à prévoir en 2018, trois autres en 2019 et deux autres encore en 2020.

Si la Réserve maintient ses prévisions, le taux cible se situera entre 3,25 % et 3,50 % en 2020.

À ce jour, la Réserve a poursuivi sans hésitation son intention de ramener les taux d’intérêt à un niveau plus normal que le creux qui a suivi la crise financière. Toutefois, même en 2020, ils seront encore inférieurs aux moyennes historiques.

Bonnes nouvelles pour l’économie américaine

Les perspectives de croissance aux États-Unis présentées par la Réserve retiennent l’attention. La croissance devrait être légèrement supérieure à ce qu’on avait précédemment prévu et le chômage diminuer plus rapidement.

L’inflation reste au centre des préoccupations de la Réserve, qui a très peu modifié ses prévisions : l’inflation à moyen terme devrait rester modeste, mais atteindre le taux cible de 2,00 % d’ici deux ans.

Les marchés s’attendaient à une position plus ferme

L’annonce de la Réserve a provoqué une petite liquidation des titres de l’indice S&P 500 et le dollar américain a reculé par rapport aux monnaies fortes comme l’euro, le yen et le dollar canadien pendant que les investisseurs digéraient le ton accommodant du rapport.

Aucun changement immédiat à votre portefeuille

Cette annonce confirme notre point de vue que l’économie américaine poursuivra son expansion, ce qui soutiendra les cours boursiers non seulement au sud de la frontière canadienne, mais partout dans le monde.

Nous n’avons donc apporté aucun changement aux portefeuilles de nos clients. Les prévisions de la Réserve restent conformes à nos attentes d’une conjoncture économique plus favorable aux actions qu’aux titres à revenu fixe. Nos portefeuilles sont déjà bien placés pour profiter de cette hausse potentielle, mais sans oublier les moyens de protection contre la baisse, si jamais la volatilité et l’incertitude s’accentuaient.


La Réserve fédérale confirme sa confiance dans l’économie et majore les taux d’intérêt

La Réserve fédérale des États-Unis a annoncé aujourd’hui la première hausse de taux de 2018 qui situe le taux cible dans une fourchette de 1,50 % à 1,75 %, une hausse de 0,25 %. L’annonce fait suite à la première réunion de Jerome Powell au poste de président de la Réserve et dénote sa confiance continue dans les perspectives de croissance de l’économie américaine.

La déclaration de la Réserve fédérale se concentre sur les principaux thèmes qui ont guidé sa décision :

  • la forte augmentation de l’emploi au cours des derniers mois et le faible taux de chômage;
  • le ralentissement des dépenses des ménages et des investissements fixes;
  • les attentes de maintien de l’inflation près du taux cible de 2 % fixé par la Réserve.

Ce relèvement des taux contribuera à un retour lent, mais constant, à des taux plus normaux sur le plan historique et par rapport aux taux très bas qui ont suivi la crise financière de 2008.

Nouvelles hausses en vue

La Réserve fédérale a également indiqué sa conviction que l’économie allait poursuivre sa croissance et a revu à la hausse ses prévisions de croissance du PIB réel pour 2018 et 2019. Cette intensification prévue de l’activité économique en 2018 et en 2019 devrait inciter la Réserve à majorer ses taux encore deux fois en 2018, trois autres fois en 2019 et deux autres fois encore en 2020.

Nous formulerons prochainement d’autres commentaires sur la décision de la Réserve fédérale et sur ce qu’elle signifie pour votre portefeuille. D’ici là, nous vous invitons à lire ici le texte intégral de la déclaration officielle (en anglais seulement).

Edward Golding

Edward Golding, CFA, MBA, est gestionnaire de portefeuille au sein de l’équipe Gestion de placements chez Gestion financière MD. Il est responsable des fonds communs et collectifs de titres canadiens, de dividendes et d’actions américaines de MD.

Article précédent
Topo sectoriel : Les alléchantes distributions de l’immobilier
Topo sectoriel : Les alléchantes distributions de l’immobilier

L’immobilier occuper une place importante au cours d’une vie. Nous avons tous besoin d’un toit. C’est dans ...

Article suivant
La Chine, toujours en mutation
La Chine, toujours en mutation

Les temps changent pour la Chine. On assiste à l’émergence de la classe moyenne et à une transition vers un...