Repenser ses relations à la retraite

           

Parlez ouvertement de vos interactions futures avec vos proches au lieu de vous créer des attentes

La retraite entraîne des changements de style de vie en cascade qui peuvent mettre les relations à dure épreuve, particulièrement les relations avec votre conjoint, puisque vous passerez sans doute désormais beaucoup plus de temps ensemble. Cependant, vos rapports avec vos enfants, vos collègues et vos amis se transformeront aussi compte tenu de votre nouvelle situation.

Comme médecin, vous constaterez qu’une certaine préparation en vue de ce nouveau chapitre de votre vie est essentielle. Voici notamment pourquoi.

  • Votre carrière a accaparé une bonne partie de votre temps et de votre énergie, dont vous serez désormais libre de disposer.
  • Vous n’aurez plus de contacts étroits avec tous les collègues avec qui vous avez noué.
  • Vous n’aurez dorénavant plus le travail qui, jusque-là, a forgé votre identité et vous a procuré un sentiment de réalisation.

Mme Amy D’Aprix, Ph. D., gérontologue et conseillère en transition de vie établie à Toronto, dit qu’il est primordial de parler de ses attentes respectives avant que les grands changements s’opèrent.

« Bien des gens qui prennent leur retraite se créent des attentes par rapport à ce qui s’en vient au lieu d’en discuter », explique-t-elle, en précisant que la communication est la principale difficulté dans la gestion des relations. « Ils ne peuvent simplement supposer que, puisqu’ils seront disponibles, tout le monde aura le temps de les voir. Ils doivent discuter franchement, parler des vraies choses avec les gens qui comptent le plus pour eux. »

Redistribuer les rôles

Selon Mme D’Aprix, les médecins connaissent généralement une phase de déséquilibre dans leurs relations avec leur conjoint au début de la retraite. « Si un des conjoints était à la maison pendant que l’autre travaillait, le premier pourra avoir l’impression de se faire envahir par le second », indique‑t-elle. Puis chacun aura des attentes quant au rôle de l’autre : le conjoint à la maison pourra s’imaginer que l’autre prendra en charge plus de tâches comme la cuisine ou le ménage et, à l’inverse, celui qui travaillait pourra avoir l’impression d’avoir fait sa part en travaillant à l’extérieur pour sa famille pendant toutes ces années.

Si les deux prennent leur retraite à peu près en même temps, il se pourrait que l’adaptation soit encore plus importante. Les deux conjoints voudront certes passer plus de temps ensemble, mais n’empêche qu’ils continueront d’avoir besoin d’activités et d’espace bien à eux. En en discutant franchement avec votre conjoint, vous arriverez tous deux à mieux définir vos attentes respectives et aurez du temps pour vous adapter.

« Il y a quelques facteurs à prendre en considération, précise Mme D’Aprix. Vous devrez absolument parler du temps que vous voulez passer ensemble et chacun de votre côté ainsi que de vos rôles et responsabilités respectifs avant et après le passage à la retraite. »

Négocier du temps avec les enfants et les petits-enfants

Les fausses attentes peuvent également compliquer les rapports avec vos enfants et petits-enfants.

« Vous devez admettre que vos enfants et vos petits-enfants ont une vie, dont vous faites partie, mais que les choses vont changer de votre côté, dit Mme D’Aprix. Il y a beaucoup de malentendus pendant cette phase, car les gens n’en parlent pas. Vous supposerez peut-être que, puisque vous serez désormais disponible, vos enfants vont tout bonnement débarquer dans votre vie. J’encourage les gens à dire à leurs enfants qu’ils aimeraient passer plus de temps avec eux et leurs petits-enfants, mais ils doivent prendre conscience du fait que ce ne sera pas toujours possible, car leurs enfants et petits-enfants ont parfois un horaire très chargé. »

« Il se peut également que vous soyez soudainement pressenti par vos enfants pour être gardien d’enfants et, bien que vous adoriez vos petits-enfants, vous n’avez peut-être pas nécessairement envie de passer trois jours par semaine avec eux. »

La conclusion? Vous devez définir vos attentes et comprendre que vos enfants ont peut-être des attentes contraires.

Parler boulot sans le boulot

Les médecins se lient souvent d’amitié avec leurs collègues de travail en raison de leurs intérêts professionnels communs et peuvent ensuite devenir très proches. D’ailleurs, ils n’ont souvent pas le temps de se faire des amis en dehors du cadre du travail.

« Les gens s’imaginent que lorsqu’ils auront quitté leur emploi, ils garderont contact avec plein de collègues alors que, dans les faits, ils ne le feront qu’avec quelques-uns d’entre eux, indique Mme D’Aprix. Pourquoi? Si vos collègues continuent de travailler et que vous vous trouvez de nouveaux champs d’intérêt, vous aurez moins de choses en commun. Avec le temps, vous risquez de vous sentir moins proches. »

Il est probable que vous passerez moins de temps avec eux au quotidien de toute manière et davantage avec d’autres, par exemple avec votre famille et vos amis à l’extérieur du travail. Il importe donc de voir comment vous pourrez vous rapprocher des personnes qui n’auront rien à voir avec votre ancienne vie.

Dans les relations comme dans les mobiles

Mme D’Aprix compare les relations à des mobiles. Si vous en retirez un élément, tous les autres se déplacent pour trouver un nouvel équilibre. Si vous pensez d’avance à ce à quoi ressembleront vos relations à la retraite, vous aurez le temps d’avoir des discussions franches qui pourront vous aider à rétablir l’équilibre. Et, au lieu de vous perdre en conjectures, vous aurez une compréhension claire des souhaits et attentes des personnes qui vous entourent au moment où vous entamerez ce nouveau chapitre de votre vie.

Article précédent
Prenez-vous le genre de vacances qu’il vous faut? Profitez au maximum de vos congés
Prenez-vous le genre de vacances qu’il vous faut? Profitez au maximum de vos congés

Conseils pour médecins : comment profiter de ses vacances pour relaxer et faire le plein d’énergie

Article suivant
Vie de famille et revenu élevé : comment s’en sortir
Vie de famille et revenu élevé : comment s’en sortir

En tant que médecin de première génération, vous devrez peut-être composer avec les attentes financières de...