Vous vous mariez? Limitez vos coûts grâce à une bonne planification.

February 21, 2018

Vous avez trouvé l’âme sœur et pris la décision de convoler en justes noces. Il ne reste plus qu’à établir comment vous financerez cette journée mémorable...

Le coût moyen d’un mariage au Canada atteint presque 31 000 $, lune de miel incluse1. Et selon le lieu où aura lieu l’événement et le nombre d’invités, la facture peut facilement grimper. Il est si facile de se laisser emporter par l’euphorie du moment et par le désir de partager votre bonheur avec les personnes qui vous sont chères. Voilà pourquoi une planification réfléchie s’impose. Vous éviterez ainsi que votre mariage ne compromette votre sécurité financière.

Astuces pour limiter les coûts du mariage

Voici six astuces qui pourraient vous aider à garder le coût de vos noces à un niveau raisonnable :

  1. Planifiez. Avant même d’amorcer les préparatifs, il importe que vous et votre futur conjoint vous mettiez d’accord sur la vision que vous avez de cette journée. Quel genre de mariage souhaitez-vous? Comment votre mariage peut-il être intégré à votre plan financier? Achèterez-vous aussi une maison? Un véhicule? Toutes ces dépenses importantes devraient être intégrées à un plan financier réaliste et applicable.
  2. Établissez un budget. La location d’une salle de réception, le repas et la lune de miel représentent vraisemblablement les postes de dépenses les plus importants, mais il ne faut pas négliger tous les à-côtés (vêtements, bagues, transport, photos, etc.) qui peuvent faire gonfler considérablement la facture. Votre budget devrait englober tous les coûts associés à cette grande journée et inclure une réserve « pour éventualités », pour parer aux extras imprévus. Vous devez aussi décider comment vous financerez votre mariage.
  3. Pensez à l’embauche d’un organisateur de mariages. Malgré les honoraires que vous devrez lui payer, un organisateur de mariages peut au bout du compte vous faire épargner, car il vous obligera à établir un budget et négociera pour vous l’abandon de certains frais par les fournisseurs ou vous donnera accès à des offres spéciales.
  4. Mariez-vous hors-saison. Pourquoi ne pas vous marier hors de la période de pointe (janvier à mars) ou un vendredi ou un dimanche? Les locateurs de salles de réception vous consentiront souvent un rabais important si votre mariage a lieu un jour autre que le samedi.
  5. Sortez des sentiers battus. Essayez d’organiser la fête dans un lieu inhabituel et souvent moins coûteux, comme une galerie d’art ou une grange convertie, voire la cour d’un ami ou d’un membre de votre famille. Par contre, si l’endroit n’est pas aménagé en conséquence, il ne faut pas oublier de comptabiliser les frais de location de tables et de chaises ainsi que les coûts du traiteur.
  6. Avez-vous pensé à vous marier à l’étranger? Si vous avez l’intention de n’inviter qu’un nombre restreint d’amis et de parents et que ceux-ci ont les moyens de voyager, pourquoi ne pas vous marier à l’étranger? Les coûts seront souvent inférieurs parce qu’en général, le nombre d’invités sera alors moins important et parce que vous épargnerez aussi en combinant le mariage à la lune de miel.

 

Un bon moyen d’épargner

Vous devriez songer à ouvrir un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) et y verser des cotisations qui serviront précisément à financer votre mariage. Dans un CELI, vous pouvez verser jusqu’à 5 500 $2 par année sans avoir à payer d’impôt sur les revenus de placement générés.

 

Incluez votre conseiller MD à vos préparatifs

Lorsque vous avez décidé du genre de mariage que vous voulez, parlez à votre conseiller MD. Elle ou il vous aidera, vous et votre futur conjoint, à vous donner des objectifs communs en tant que couple, à établir un budget réaliste pour atteindre ces objectifs et à concevoir un plan pour vous aider à maintenir vos objectifs financiers.

Faits et chiffres sur le mariage

  • Quarante pour cent des futurs mariés jugent que c’est une bonne idée de conclure un contrat prénuptial3.
  • Les Canadiens se marient plus tard qu’avant. De 1972 à 2008, l’âge moyen du premier mariage a augmenté à 29,1 ans (par rapport à 22,5) pour les femmes et à 31,1 ans (plutôt que 24,9) pour les hommes4.
  • Plus d’un futur marié sur trois pense se procurer un nouveau véhicule dans les 24 mois qui suivront le mariage5.
  • Soixante-quinze pour cent des futurs mariés reconnaissent qu’ils dépenseront probablement plus qu’ils avaient prévu pour leur mariage6.

 

Pour en apprendre davantage sur la planification financière, communiquez avec un conseiller MD. MD offre des conseils objectifs à toutes les étapes de votre carrière – des études en médecine jusqu’à la retraite. Trouvez un conseiller MD dans votre région.

 

Article précédent
Réduire votre endettement : questions clés

Vous avez contracté des dettes importantes au cours des dernières années et vous êtes maintenant prêt à les...

Article suivant
CELI : canaliser la puissance de l’épargne libre d’impôt

Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est conçu pour aider les Canadiens à épargner. Voici quelques fait...